Kabbalah.info - Kabbalah Education and Research Institute

L'intellect actif

Tout un chacun se doit de saisir et comprendre où son âme prend racine. Ceci signifie que ce qui est désiré voulu ou espéré par la créature à pour but l’attachement aux qualités du Créateur. Comme les Sages le disent: S’Il fait preuve de compassion, alors toi aussi sois compatissant etc. Or, Ses qualités ne sont rien d’autres que les sefirot de Sainteté, comme l’on sait. Lesquelles coïncident – et c’est un secret- avec l’Intellect Actif qui agit et dirige son monde et qui y épanche avec mesure Son influx et Ses bienfaits.

Toutefois, il est nécessaire de comprendre en quoi l’imitation de Ses qualités signifie «l’Attachement» au Créateur et que cette étude ne repose apparemment sur rien. Mais je vais l’expliquer à l’aide d’une parabole. Nous voyons que chaque action réalisée en ce monde porte en elle-même la trace de l’Intellect qui a présidé à sa réalisation. Ainsi l’observation d’une table révèle du même coup l’intelligence créatrice du menuisier qui a œuvré à la construction de cette table et la mesure de son zèle investi pour sa réalisation, car au moment de la fabrication de la table, le menuisier a forcément utilisé et son intellect et sa faculté d’évaluation. Or, celui qui observe l’œuvre terminée et réfléchie sur l’Intellect qui la sous entend, est à ce moment même considéré comme «lié» à l’Intellect qui l’a activé et par conséquent vraiment «uni».

Car en vérité, il n’y a ni distance, ni coupure entre les entités du monde spirituel. Car même si l’on considère des corps séparés leurs entités spirituelles ne peuvent être décrites ou appréhendées dans leur division. Car quel est le couteau qui pourrait découper le spirituel en plusieurs morceaux ? Car ce qui distingue essentiellement une entité spirituelle d’une autre, c’est la ou les qualités qu’on leur attribue: ex: digne d’être loué, ou d’être discrédité. De même pour ce qui est de la «composition» [des structures]. Car penser la complexité du système interstellaire n’a rien à voir avec celle des sciences naturelles.

D’autre part, une seule discipline peut elle donne lieu à un grand nombre des «structures»? Car il suffit que l’une surpasse l’autre en quoi que ce soit pour que cette petite différence les sépare au niveau spirituel. Toutefois, il suffit que deux chercheurs ciblent leur réflexion sur un même point de leur connaissance commune pour que leurs connaissances se touchent et qu’ils adhèrent l’un à l’autre, vraiment unis, car qu’est ce qui les séparerait?

Ainsi, lorsque quelqu’un méditera sur une œuvre fabriquée par quelqu’un d’autre et qu’il parviendra à s’élever au niveau de l’intellect du fabricant, on pourra dire que tous les deux ont en commun un même pouvoir et une même intelligence et qu’ils sont désormais vraiment unis. Tel un homme qui faisant son marché, tombe tout à fait par hasard, sur un ami très cher, l’embrasse, le serre contre lui et rien à ce moment ne pourrait les dissocier, tant leur union est parfaite.

Ainsi d’une façon générale, l’intellect dont il est question ici, est cette force médiatrice, la mieux adaptée, entre le Créateur et sa créature, une sorte d’intermédiaire faisant le lien entre les deux. Il en résulte que toute «étincelle» de cette force émanée de Lui permet à tous de revenir à Lui, comme il est écrit «tout fut fait avec sagesse» c’est-à-dire que le monde entier a été crée par Sa sagesse.

La créature par l’étude de Ses noms, parvient à la compréhension intime de l’Intellect qui active le tout, acquérant ainsi la connaissance de cette Torah à laquelle le Créateur s’est référée pour créer son monde, comme l’on sait. En conséquence, l’éclaircissement auquel la créature parvient quand elle tente de saisir l’Intellect qui a présidé à la création du monde, la rattache ipso facto à l’Intellect Actif, ce qui du même coup le fait «adhérer» (Dvékout) au Créateur.
On comprend donc aisément pourquoi le Saint Béni soit-Il nous a révélé l’outil qui a servi à la création de son monde. Serait ce pour que nous créions des mondes à notre tour ?
De ce qui a été dit plus haut, il est clair que le Saint Béni soit-Il, en nous montrant Sa connaissance et Ses méthodes, nous donne les moyens «d’adhérer à Lui» c’est-à-dire  «adhère à Ses qualités !»
 
 

Kabbalah Library

Cours en ligne

kabbannerqc

Partagez sur