Kabbalah.info - Kabbalah Education and Research Institute

La découverte et la dissimulation du Créateur

Double dissimulation :

Appelée dans les livres «la dissimulation dans la dissimulation», c’est-à-dire que l’homme ne voit même pas le dos du Créateur. Il dit que le Créateur l’a abandonné, qu’Il ne fait plus attention à lui. Toutes les souffrances qu’il ressent, il les attribut au destin et à la nature aveugle, car les chemins de la Diligence lui sont devenus des plus compliqués, à tel point qu’ils le conduisent à l’hérésie, Dieu préserve. 

Description :
 
Lorsque ses prières sont relatives à ses souffrances et qu’il fait des bonnes actions, il ne reçoit pas de réponse. Lorsqu’il cesse de prier- il reçoit une réponse.
 
Lorsqu’il se ressaisit et croit en la Providence Divine, et fait en sorte que ses actes soient bons, le succès lui fait tourner la tête et il La met de côté sans éprouver aucune pitié, et lorsqu’il ne pratique plus et commet des méfaits- ce n’est qu’à ce moment là, qu’il connaît un grand succès et se sent bien.
 
L’argent qu’il gagne, il ne l’obtient pas honnêtement mais en trichant ou profanant Shabbat etc. Il lui semble que ses proches qui suivent le chemin de la Torah et des commandements sont des pauvres, des malades, des ratés, des incultes, des imbéciles, à tel point qu’il ne supporte plus leur présence.
 
Il lui semble que toutes ses mauvaises connaissances, celles qui se moquent de sa foi sont celles qui réussissent le mieux, sont en bonne santé, et ne connaissent pas la maladie, sont perspicaces, dotées de bonnes qualités, sont sympathiques et sont sûrs d’elles, et vivent en toute sérénité.
 
Lorsque la Diligence régente l’homme de cette façon, elle est appelée «la dissimulation dans la dissimulation», car pèse sur lui le poids du joug, il ne peut plus continuer à croire fermement que ses souffrances proviennent du Créateur pour une raison restée inconnue, le conduisant à l’échec et à l’hérésie. Tout ceci le conduit à cesser de croire que le Créateur veille sur son existence, que tout ce qui lui arrive n’est que le fruit du destin et de la nature. Autrement dit, il ne voit même pas le dos du Créateur.
 
Description de la dissimulation :
 
1.      Il éprouve des souffrances, comme par exemple un manque d’argent, de santé, se sent honteux  et il ne réussit pas à terminer ce qu’il entreprend ou insatisfaction, il évite d’incommoder son ami.
2.      Il prie et ne reçoit pas de réponse, lorsqu’il entreprend de bonnes actions, la tête lui tourne, et lorsqu’il commet de mauvaises actions, il réussit au mieux. L’argent qu’il gagne, il ne l’obtient pas honnêtement mais en trichant ou profanant Shabbat.
3.      Il lui semble que ses proches qui suivent le chemin de la Torah et des commandements sont des pauvres, des malades, des ratés, il lui semble que toutes ses mauvaises connaissances qui se moquent de sa foi jour après jour sont celles qui réussissent et s’enrichissent, sont en bonne santé et vivent sereinement.
4.      Tous ses amis respectant la Torah et les Commandements lui ressemblent, ils sont cruels et des égoïstes en tout genre ou stupides, des incultes, de grands hypocrites et ne supporte plus leur présence, ne serait-ce même qu’un instant.
 
Dissimulation normale :
 
Sa face est cachée, le Créateur ne se manifeste pas comme étant bon et bienveillant, mais inversement, Dieu préserve. L’homme ressent de Sa part des souffrances, ou un manque d’argent, il connaît de nombreux problèmes qui lui empoisonnent la vie, et chaque jour il est remplit d’inquiétudes et de peurs, lui empêchant d’être serein.
 
On dit que l’homme ne voit pas la bonne face du Créateur, autrement dit, s’il croit que c’est le Créateur qui est la cause de toutes choses soit comme punition d’un de ses actes ou bien pour faire le bien d’autrui, comme il est écrit «celui qui aime le Seigneur doit le prouver», alors les justes dès le début ressentent des souffrances car le Seigneur veut leur donner à la fin une grande sérénité. Cependant, il ne dit pas inconsciemment que cela vient du destin aveugle ni de la nature, au contraire, il se renforce dans sa foi que c’est ainsi que le Créateur veille sur lui, alors il est considéré comme voyant le dos du Créateur.
  
Découverte des faces du Créateur :
 
Après avoir découvert entièrement l’épice, c’est-à-dire la lumière de la Torah à laquelle l’homme aspire de toute son âme, grâce au renforcement de sa foi dans le Seigneur, à ce moment là, il sera émérite pour découvrir la Providence Divine, autrement dit que le Seigneur se comporte avec lui conformément à Son nom, bon et bienfaisant.
 
Description :
 
L’homme ressent le bien, une plénitude et une satisfaction spirituelle permanente provenant du Créateur. Il gagne facilement sa vie et fait du profit, ne connaît pas la peur ni la maladie, on le respecte et connaît un succès dans tout ce qu’il entreprend, et tous ses projets réussiront.
 
S’il lui manque quelque chose, il prie et reçoit immédiatement une réponse. Toute prière est exhaussée, aucune prière n’est vaine. S’il multiplie les bonnes actions, son succès grandit et inversement.
 
Il voit que ceux qui empruntent un chemin direct sont en bonne santé, gagnent bien leur vie, sont les plus respectés, ils ne connaissent aucune peur, et vivent constamment en harmonie et sérénité. Ce sont des gens perspicaces, honnêtes et il est agréable d’être en leur compagnie.
 
Il voit que ceux qui n’empruntent ce chemin, sont sans revenu, malades, inquiets en raison de dettes accumulées ne lui laissant aucun répit, sont des incultes, menteurs, sont mauvais et cruels avec autrui, de grands menteurs et manipulateurs et leur compagnie est insupportable.
 
Le Seigneur nous montre qu’Il est bon et bienfaisant avec toutes les créations, autrement dit, par tous les moyens possibles afin de satisfaire tous ceux qui reçoivent dans tout Israël et bien entendu il n’y a pas plus grand plaisir et bonheur et aucun ne ressemble à un autre. Par exemple, la personne versée dans la sagesse ne tirera pas de plaisir des honneurs ni de la richesse et celle non intéressée par la sagesse ne ressentira pas de plaisir des connaissances ni des grandes découvertes issues de la sagesse, mais il est clair que celle-ci recevra richesse et honneurs et l’autre de merveilleuses perceptions de la sagesse.
 
La demande de l’homme qui désire renforcer sa foi en Dieu en période de dissimulation l’amène à feuilleter des livres, la Torah et d’en prendre l’illumination et la compréhension pour apprendre à renforcer sa foi en Dieu. Ces lumières et cette préparation reçues grâce à la Torah se nomment la Torah comme un épice qui atteindra un certain seuil, alors le Saint Béni Soit-Il prendra pitié de lui et éveillera en lui un vent en provenance des Cieux, autrement dit l’abondance divine.
 
Description de la découverte :
 
1.      L’homme ressent le bien, une plénitude. Il gagne facilement sa vie et fait du profit, ne connaît pas la peur ni la maladie, on le respecte et connaît un succès dans tout ce qu’il entreprend, et tous ses projets réussiront.
2.      Il prie et reçoit immédiatement une réponse. S’il multiplie les bonnes actions son succès grandit et inversement.
3.      Il voit que ceux qui empruntent un chemin direct sont en bonne santé, gagnent bien leur vie, sont les plus respectés, et vivent constamment en harmonie et sérénité. Il voit que ceux qui n’empruntent ce chemin, sont sans revenu, sont assaillis par les soucis et peurs, sont malades et sont méprisés par la société.
4.      Ils regardent tous les justes comme des personnes perspicaces, importantes, honnêtes et il est très agréable d’être en leur compagnie.
 

Kabbalah Library

Cours en ligne

kabbannerqc

Partagez sur