home email us! feed
24 avril 2017

Archive for Cours de Kabbale

La Kabbale et les femmes

conf Berlin 2011 Photo1 congrés Unidos Madrid
Le congrès de Madrid
Le congrès de MoscouMoscou 2011 Logo

Série de 3 leçons du cours du matin d’une durée d’une heure avec Rav Laitman sur le rôle de la femme dans la kabbale et son parcours au sein du groupe mondial.

Accès aux vidéos des cours :

2011-03-06 Part 4: Topic lesson: WOMAN, lesson 1 : FRE 51.02MB  
2011-03-07 Part 4: Topic lesson: WOMAN, lesson 2 : FRE 50.47MB  
2011-03-08 Part 4: Topic lesson: WOMAN, lesson 3 : FRE 53MB

Leçon (1h23) très complète sur la place de la femme dans le groupe, son étude, son couple et sa diffusion:

2011-05-15_TV Program - Good environment: FRE 80.16MB

Sur le même thème, l’article suivant :
Une vue sur la quête intérieure des femmes et leur développement spirituel

Cours de Kabbale interactifs en direct et gratuits

Nous vous proposons ici un premier cycle de 14 semaines, basé sur les sources authentiques de la Kabbale, couvrant l’ensemble des concepts clefs. Quelles que soient vos connaissances en la matière, n’hésitez pas à vous inscrire. Ces cours, basés sur les sources traditionnelles de la Kabbale, sont gratuits. Quelques thèmes abordés lors du 1er semestre:

  •  Le langage des racines et des branches
  •  Sefirot, Partsoufim, Mondes
  •  Le libre choix
  •  L’importance du choix de l’environnement pour le progrès spirituel
  •  L’importance de l’étude de la Kabbale
  •  L’équivalence de forme

De plus l’étudiant dispose de:

  • Un accès aux cours en direct, ainsi que la possibilité de revoir les cours précédents.
  • La possibilité de poser des questions en temps réel durant la leçon.
  • Un accès au forum des étudiants lui permettant de clarifier les points du cours avec les autres étudiants.

Date de la prochaine session:  Octobre 2010Pour vous inscrire, envoyez un mail à : french@kabbalah.info.

Cours de Kabbale interactifs en direct et gratuits

Quelle voie pour accéder à la spiritualité, « fuir les tentations de la société » ou « affronter ces tentations en changeant notre intention » ?

Quelle voie pour accéder à la spiritualité, « diminution de l’égo » ou « correction de l’intention » ?

Ceux qui pratiquent la diminution de l’égo, s’occupent du monde de l’action.
Le professeur Mickael Laïtman explique ici (vidéo de 8 minutes), la différence d’approche avec la méthode de « correction de l’intention », et l’évolution dans l’histoire de ces deux voies.

Schéma à l’appui :

Le professeur Laïtman démontre en fonction de l’évolution de l’égo dans l’humanité, l’inefficacité de certaines méthodes.

Dans notre société, l’actualité prouve malheureusement, notre incapacité à pouvoir diminuer nos désirs en intervenant au niveau de l’action, dans ce monde matériel :

-    L’exemple en est donné, actuellement dans les médias, avec les cas des hommes de culte aux prises avec leur désir sexuel.Le manque de résultat de cette méthode a pour triste conséquence des actes de viols sur des mineurs masculins.

-    Les violences conjugales où l’homme utilise son épouse comme objet sexuel pour assouvir à sa convenance son désir sexuel et non pour être à l’écoute des désirs de sa femme.

Peut-on espérer atteindre le divin :
- en s’isolant sur une île, ou en se retirant en haut d’une montagne ?
Ces clichés sont largement repris dans le cinéma ont-ils toujours raison d’être, à une époque qui se tourne vers la mondialisation, l’unité ?
Peut-on espérer aller à contre sens de la mondialisation ?

Ces quelques minutes de cours pourront répondre à ces interrogations.

PG.

Leçon intégrale :2010-03-11_Part 3 Introduction to the Book of Zohar_ item 69.

Fichier vidéo :

fre_t_rav_bs-akdama-zohar_2010-03-11_lesson_bb_n31.wmv

Site d’archives de cours en libre accès :

www.kabbalahmedia.info

La pensée du 20/12/09

Désirer  ardemment  le Sacré  dans l’obscurité  Quand je lis Le livre du  Zohar, je dois  ardemment désirer  ressentir qu’il parle de moi. Il me dit de façon très inhabituelle et très étrange  ce qui se passe en moi, et en moi seulement. J’ai un foie, des poumons, des reins, une rate, un système digestif etc. ; et en plus  de ces systèmes, il y a aussi à l’intérieur de moi un sentiment et ce livre ne parle que de cela .Dans ce  sentiment existent  de nombreux désirs, des qualités, des  pensées, toutes sortes  d’envies. Je dois me demander : à l’exception de  la chair qui me revêt, quelle est la personne en moi ?  Et alors  je prends cette sorte de couteau spécial, je m’ouvre et regarde à l’intérieur.  Et que vois-je ? Exactement  ce que les auteurs du  Zohar nous décrivent ici. Vous devez faire des efforts  pour l’identifier et le voir. A l’intérieur de  la  “personne” en moi  il y a les qualités appelées  Jacob et  Esaü, taureau et singe, oiseaux et arbres,  Adam ha Rishon, et l’Arche de Noé.  “Arbre ”, est un désir unique en moi, une qualité spéciale. L’Arche est une qualité unique dans laquelle je peux me cacher, qui peut me protéger.  Je dois commencer à travailler avec cela. Qu’est-ce que cela me donne ? La vérité est que cela ne me donne  rien de rien. En faisant des efforts pour identifier ces choses, une force appelée  “la Lumière qui ramène vers le bien” vient à vous, et pour cela vous devez le désirer ardemment. Supposons que vous quittez la leçon et que vous vous disiez : “Je l’ai fait ! J’ai ressenti aujourd’hui  qui est Jacob, qui est Esaü, qui est Israël  etc.. ”Et après ? Cela ne  signifie rien. La prochaine fois que vous quitterez, vous vous direz : “ Je n’ai rien compris du tout, tout est sec, je ne pouvais pas me concentrer. J’ai réussi en faisant un effort à l’intérieur de moi pendant seulement quelques minutes de toute la leçon.” Et précisément ces quelques minutes sont votre gain.  C’est  “la dissimulation” . Seul celui qui s’investit, et fait honneur à  ces moments où il ressent  le manque de goût, l’absence de  clarté, et qui par dessus tout veut avancer  et atteindre  “le don absolu”, de cette façon seulement  celui-là  obtient un gain.  Je vous le dit par expérience quelques  fois il est nécessaire  de lire le  Zohar pendant deux ou trois heures, sans rien prendre, jusqu’à ce que vous brisiez ce manque  de réceptivité, et que vous entriez dans un état  dans lequel vous commencez à travailler avec ces forces.  Mais les corrections  que vous faites pendant ces trois ou quatre heures, c’est la chose la plus importante.  Ce n’est pas en vain que le Baal HaSoulam  écrit  dans l’ “Introduction  au  Talmud Esser Sefirot” (“Introduction à l’étude des Dix  Sefirot”), que précisément les états de dissimulation, sont les états dans lesquels vous pouvez  peiner, et démontrer que véritablement vous désirez ardemment vous rapprocher de la Divinité. Il n’y  aucun doute que c’est complètement à l’encontre de nos habitudes  dans ce monde, où nous jugeons tout selon notre sentiment égoïste.   C’est pourquoi celui  qui travaille dans l’obscurité, et ressent qu’il n ‘y a pas de sens, doit réaliser que ces états lui sont très bénéfiques pour avancer et donner  sans réserve,  à tel point  qu’avec le temps il ne désirera plus du tout d’autre état, mais comprendra plutôt que  l’effort est en lui-même la récompense. Ces moments qui vous sont donnés pour peiner sans recevoir quelque chose qui ranime  votre ego,  votre mauvais penchant, la fierté, la compréhension, l’esprit, et le sentiment vous avez néanmoins l’option d’appuyer  encore un peu plus  pour  faire de grands efforts-  ceux-ci sont les meilleurs états qui soient. La possibilité d’atteindre le point de contact avec le sacré dans l’obscurité, c’est la récompense. Dans de tels états il est clair qu’il n’y a pas de biais à votre volonté de recevoir.  C’est pourquoi nous devons être heureux dans les états où il n’y a pas de sens. A travers eux la personne grandit.  Bien entendu le support  du groupe est très important  ici  ainsi que l’impression et l’excitation totale , qui comprend  tous nos amis  du monde entier. Lorsque vous ne recevez pas de l’aide du Créateur,  (même si elle vient quand même de Lui), vous pouvez désirer ardemment  le support  venant du groupe et c’est la meilleure chose qui soit. Ici il y a la place pour la prière de beaucoup de gens, pour l’effort véritable et correct.

Next entries »