home email us! feed
23 avril 2017

Un coeur

“Un seul homme comme un seul coeur” - ainsi les kabbalistes ont décrit ce à quoi ressemblerait l’humanité une fois l’égoïsme corrigé. Aujourd’hui l’évolution de notre société fait apparaitre ce besoin plus que jamais.

Le point dans le cœur

Lorsque les kabbalistes parlent du cœur, ils ne se réfèrent pas à la pompe dans notre poitrine. Le cœur est la somme de nos désirs de recevoir du plaisir. L’apparition du désir de spiritualité est nommée par les kabbalistes le «point dans le cœur». Ce point est très important car son apparition projette une nouvelle lumière sur notre vie et lui donne une signification plus digne, spirituelle. Ce point dans le cœur est celui qui va éventuellement nous conduire à la spiritualité.

La salle de jouets pour adultes

La salle de jeu du petit Franck est son endroit préféré et parfois il pense que cette salle est vraiment tout son monde. Là se trouve tout ce dont il a besoin - lego, feuilles à dessins et des crayons de couleur, son ordinateur et un grand choix de puzzles et de jouets qui n’a rien à envier à tout magasin de jouets.

Dans sa salle de jeu, il peut également imaginer et que c’est bon d’imaginer… d’imaginer une vie au dehors de la salle de jeux, comme une grande personne, de connaître des gens, de vivre des aventures… mais pour l’instant voici la nouvelle version de son jeu d’ordinateur préféré, «oh» se dit Franck, « enfin quelque chose de nouveau dont je vais pouvoir profiter ces jours à venir».

L’enfant a grandi

Ca fait déjà plusieurs jours que Franck est fatigué alors même qu’il n’a pas fait d’effort particulier, une sorte d’insatisfaction. « Encore un nouveau jeu d’ordinateur et encore un autre, c’est toujours la même chose, j’en ai marre, ça ne me mène nulle part». Le père de Franck l’aime, alors il lui a donc promis qu’après mangé, ils iraient ensemble au magasin de jouets et qu’il choisirait ce qu’il voudrait.

Cependant, Franck pense qu’il en a assez de ces jouets, «ça ne mène nulle part, c’est toujours la même chose, je veux quelque chose de vivant, de vrai, pas en plastique, ni en pixels. Je … je pense que je suis trop grand pour cette salle de jeu. »

A tous ceux qui ne peuvent pas faire sans

Dans tout homme il y a un point dans le cœur, cependant beaucoup ne le sentent pas car ils ne sont pas prêts à le sentir. Au cours de ses incarnations, l’homme parvient à une situation où son point dans le cœur se dévoile à lui et alors il commence à sentir un désir pour la spiritualité, de supérieur. Si dans la vie actuelle l’homme ne découvre pas ce besoin pour le monde spirituel, cela signifie qu’il n’est pas encore prêt et ce serait une contrainte que d’essayer d’éveiller en lui ce désir.

Néanmoins s’il le ressent et aspire à ce que le monde supérieur se dévoile à lui, alors il est impératif de l’aider. Il ne peut y avoir de contrainte ni dans un sens ni dans l’autre. Les kabbalistes parlent tout le temps de cela, parce seul peut étudier la sagesse de la Kabbale celui qui ressent qu’il ne peut pas faire sans - celui qui ressent qu’il est trop grand pour cette salle de jeu.