home email us! feed
27 mai 2017

Découvrir le Créateur

Le Créateur

Qui est le Créateur? Quelle est donc cette force supérieure qu’ont atteint et décrit les kabbalistes comme étant une force de don, bonne et bienveillante ? Que veut-Il de nous ? Enfin, question cruciale : est-il donné à tout un chacun de L’atteindre et de Le ressentir ?

Le mot Créateur - en hébreu Boré est composé de deux mots Bo - « vient » et - « voit ». Le but de l’homme, ainsi que l’expliquent les kabbalistes, est d’arriver à un degré spirituel plus élevé que ce monde ci, de vivre dans une réalité parfaite, où l’homme adhère à cette même lumière supérieure appelée Créateur - Boré.

Une force qui entoure la réalité

La sagesse de la Kabbale n’étudie pas la réalité telle qu’elle s’exprime dans le monde matériel, mais elle traverse la matière pour découvrir les forces qui agissent sur celle-ci. En d’autres termes, la sagesse de la Kabbale étudie les actions du Créateur.

Le résultat d’une étude approfondie des forces qui agissent dans les coulisses de la réalité, et la compréhension des relations entre celles-ci, amène le kabbaliste à atteindre l’unique force qui entoure toute la réalité, laquelle est appelée le Créateur. Lorsque l’homme atteint le Créateur, il comprend alors que tous les détails de la réalité découlent de cette force, qui les a construit et créé.

Une force à la portée de tous

Les ouvrages de Kabbale décrivent l’image de l’enchaînement de la Création, « d’en haut », du Créateur, c’est-à-dire, depuis le début du processus de la Création, « vers le bas », jusqu’à la dernière étape du processus de cet enchaînement, le degré de notre existence dans ce monde.

En décrivant la partie dissimulée de la réalité dans leurs livres, les kabbalistes ouvrent à l’homme une porte lui permettant de s’élever au même degré d’expérience spirituelle qu’ont atteint les plus grands kabbalistes par eux-mêmes.

Les cigognes et le travail d’équipe

Chaque automne, des volées de cigognes prennent leurs quartiers en direction du sud. Ils partent des froides terres du nord, et migrent en direction de la chaleur de l’Afrique. L’automne prochain levez la tête vers le ciel, et vous apercevrez ces volées en forme de V.

Pourquoi volent-elles en V ? Quand un oiseau bat des ailes, il crée derrière lui une impulsion qui facilite le travail des oiseaux qui le suivent. C’est pourquoi une formation en V permet à l’envolée de parcourir une bien plus grande distance qu’un oiseau ne pourra jamais traverser seul.

Un autre fait intéressant : quand une des cigognes s’éloigne de la volée suite à une blessure ou à la fatigue, immédiatement deux autres cigognes viennent voler à ses cotés pour protéger et aider leur compagnon de vol.

Ils restent avec l’oiseau en difficulté jusqu’à ce qu’ils reprennent des forces et soient à nouveau capables de voler, seulement à ce moment ils rejoignent la volée.

Que peut-on apprendre des volées de cigognes ?

Les personnes qui ont un but commun peuvent l’atteindre plus rapidement et plus facilement s’ils se joignent en groupe. Chaque membre aide l’autre et ensemble ils vont plus loin que séparés. C’est la raison pour laquelle les Kabbalistes ont toujours étudié en groupe.