home email us! feed
23 avril 2017

Que demander de l’assemblée des amis ?

La sagesse de la kabbale repose sur 3 éléments que nous devons rassembler en Un tout au long de l’étude :
Rav, le groupe et les livres (actuellement les medias).
Ainsi, la mise en application de l’enseignement de Rav (le grand, le sage) suivant les sources (les écrits des anciens kabbalistes), se fait dans le groupe.
L’assemblée des Amis, se présente ainsi comme le laboratoire de l’étudiant pour se tester intérieurement.
Mais comment mettre en pratique cela ?
Rabash, le « Dernier des Mohicans », grand kabbaliste suivant la tradition depuis Abraham, nous fait l’interface entre notre monde moderne et la dernière « Mise à jour » de la méthode par BaalHaSoulam.
Le texte qu’il a écrit pour nous en 1987-88, nous est décrypté par tous les étudiants du groupe mondial sous le contrôle de nos instructeurs les plus expérimentés de nos campus.
Ce texte, un véritable bijou est accessible ici :
Que demander de l’assemblée des amis?

La vidéo de ce débat sur le texte est téléchargeable ici :
2011-07-04Part 5: Writings of Rabash Shlavey HaSulam, “What to Look For in the Assembly of Friends”, start with: “With all the above we can understand ..”
  FRE 55.92MB

Parole de sagesse

« L’homme doit analyser et étudier son essence et le but pour lequel il est venu en ce monde. »

Rabash, Shamati, Lettre n° 18

Ki Hilatsta Nafchi – « Car Tu as préservé mon âme »

MusiqueKi Hilatsta Nafchi est un Psaume écrit par le Roi David qui exprima son état lorsque son âme gravit toutes les étapes et qu’elle atteint l’achèvement de sa réparation. Alors il s’adressa à la Force Supérieure, le Créateur et dit Ki Hilatsta Nafchi («car Tu as préservé mon âme»).

La mélodie a été écrite par le Rabash, le fils du Baal HaSoulam, le dernier grand kabbaliste de notre génération - le Rabash chanta de nombreuses fois cette mélodie.

Il semble peut être que la mélodie ait l’air triste mais ce n’est pas le cas, elle est délicate et retranscrit la sensation de l’homme qui est parvenu à acquérir l’attribut de Bina, l’attribut de don, les attributs du Créateur, où tout est calme et où la paix règne. Le Rabash à travers cette mélodie exprime son entrée dans cet état. Il voit clairement tous ses Kelim (récipients), son âme toute entière, et tous ses désirs qui se présentent à la Force Supérieure et qui commencent à régner en elle.

C’est un court cantique parlant de la sérénité que ressent l’homme ayant pénétré la Force Supérieure et qui atteint alors une sensation de paix et de repos.