home email us! feed
27 mai 2017

Pourquoi le Kabbaliste qui avait découvert le Zohar ne l’a pas compris ?

Page de titre de la première édition du Zohar, Mantua, 1558 (150×120)

Page de titre de la première édition du Zohar, Mantua, 1558

Aussi surprenant que cela puisse sembler, Rabbi Moshe de Léon ne savait pas utiliser la langue de la Kabbale, ainsi nous l’explique le Baal HaSoulam.
En effet, la traditionnelle transmission du code entre maître et élève, d’âme à âme, s’est interrompue.
Cette transmission depuis le premier kabbaliste Adam s’est brisée après le Rashbi (l’auteur du Zohar).
Rabbi Moshe de Léon, qui découvrit le Livre du Zohar, ne put le comprendre bien qu’il est été un très grand kabbaliste.
La langue de la kabbale contient un code nécessaire à la compréhension de l’union de l’humanité pour sa correction.
Lien vidéo
Lien histoire du Zohar

Le livre du Zohar – pourquoi nous précisément ?

Il y a environ deux mille ans est apparue une grande lumière, le «livre du Zohar», le merveilleux livre écrit par un des plus grands kabbalistes Rabbi Shimon Bar Yochaï. Cependant le Zohar, le livre de la Splendeur est un livre qui ne fut pas écrit pour sa génération. Les secrets extraordinaires qu’a caché le Rashbi dans son livre n’ont pas été écrits pour la génération dans laquelle il vivait, mais pour la génération qui vivrait deux mille ans plus tard. Qui plus est, il y a deux mille ans, Rashbi a écrit dans son livre que nous sommes précisément la génération méritant de découvrir la lumière enfouie dans le Zohar.

Pourquoi nous précisément?

Parce que nous vivons à une époque la plus particulière de l’histoire - juste avant le début d’une existence à un nouveau statut et plus élevé, qui terminera une longue période de souffrances et de déception. C’est également la raison pour laquelle après deux mille ans pendant lesquels seules quelques personnes comprenaient le Zohar, nous avons mérité à notre époque la clé pour comprendre les secrets qui y sont enfouis.

La clé du livre du Zohar

Le Baal HaSoulam a spécialement écrit pour nous le code décryptant les grands secrets qu’a caché le Rashbi dans le livre du Zohar. Le nom de la clé est «l’échelle» - commentaire approfondi du livre du Zohar comme il n’en a jamais eu dans l’histoire. Il permet à tout un chacun de gravir vers la perfection spirituelle qui nous est promise. Lorsque nous serons en possessions de la clé, tout ce qu’il nous restera à faire est de gravir l’échelle en direction de la lumière