home email us! feed
23 avril 2017

La Kabbale au jour le jour - Hanouka ou le symbolisme de la lumière

La fête de Hanouka, comme toutes les fêtes instaurées par les Hazal, les kabbalistes de la grande assemblée (début de notre ère, il y a 2000 ans), est riche en symboles ayant trait au travail intérieur de l’homme dans sa progression vers le Créateur.

L’huile - la mèche, la lumière
L’huile symbolise le désir de recevoir – la matière dont est fait l’homme, l’allumage de la lumière, c’est-à-dire le début de la correction de l’âme de l’homme, a lieu lorsqu’il commence a changé l’utilisation égoïste dans ses désirs pour les utiliser pour le bien de l’autre.

La mèche “Ptila” du mot ‘Psila’ symbolise le combat de l’homme contre les obstacles qu’il rencontre dans son chemin vers le spirituel. L’homme comprend que les pensés qu’il absorbe de l’environnement l’écartent de son but et augmentent sa confusion. Il ressent que ses pensés sont comme ‘Psolet’ (ordure) pour sa progression spirituel et ne l’amènent pas la correction de soi.

Le Rabash écrit « S’il desire atteindre plus de lumière il est obligé d’essayer de réaliser d’avantage d’efforts » Lorsque l’homme fait un effort face aux obstacles du monde de façon suffisante nous disons que la mèche est suffisament épaisse et alors la lumière supérieure l’allume.

Après que l’homme ai fait tout ce qui est en son pouvoir afin d’arriver au spirituel et ses nombreux effort l’ont amené à un sentiment de désespoir profond, il découvre soudainement, au sein de l’obscurité dans laquelle il se trouve, la lumière supérieure qui complète pour lui son processus de correction. C’est le miracle de Hanukka qui arrive à l’homme.

De Hanoukka à Pourim

L’homme complète la correction de son âme à Pourim lorsque la lumière supérieure qui s’est allumé à Hanouka remplit son âme entièrement et il s’élève au dessus de ce monde à un degré de réalité spirituelle.Lors de la fête de Pourim l’homme continue son degré spirituel, corrige les deux dernières séfirot, Hochma et Keter et ainsi complète la correction de son âme, degré appelé « Gmar Tikoun »

Les kabbalistes écrivent que chacun d’entre nous doit arriver à la réalisation spirituel de son âme, et tant ce que but n’est pas atteint l’homme continue de se réincarner.

Qui est donc cet « autre » ?

Le chemin spirituel pour traverser le désert

Le chemin spirituel pour traverser le désert.

Lors d’un cours matinal, le Rav Michael Laitman nous parle de la définition du « Prochain », de « L’autre », de la garantie mutuelle avec les créatures qui peuvent recevoir ce don.

lien vidéo

Qu’est-ce que la honte ?

Rav Laitman : Il y a la honte au dessus l’égo et la honte dans l’égo.
« J’ai honte, j’ai volé et tout était parfait mais j’ai été attrapé. Oh ! Que les gens vont-ils dirent de moi ? Ma réputation est finie… donc, j’ai honte. Ai-je honte parce que j’ai volé ? Non, j’ai honte parce que j’ai été attrapé. » Il s’agit de la honte sous le Machsom.
La honte au dessus du machsom est de « Est-ce que je donne ? J’aime vraiment ? » et la honte est de découvrir que je ne supporte pas cela, en aucune façon, c’est une honte d’un manque de don.

La paix et la connaissance du Créateur

Et maintenant nous pouvons voir la vérité des mots du Prophète: «Le loup habitera avec l’agneau et le tigre se couchera près du chevreau (Isaïe 11:6)» et il conclut que «la terre sera remplie de la connaissance du Seigneur, comme les eaux couvrent la mer (Isaïe 11:9)». Ainsi nous voyons que le Prophète conditionne la paix dans le monde entier à la connaissance de Dieu, juste comme nous avons dit que l’opposition dure et égoïste entre peuples, ainsi que la détérioration des relations internationales ne cesseront pas dans le monde sous quelques conditions que ce soit, malgré les conseils et les stratagèmes humains. Il adviendra que pourra.

Nos yeux peuvent voir comment le pauvre malade se déchire d’une atroce douleur humaine et les hommes se sont déjà jetés dans l’extrême droite comme dans le cas de l’Allemagne ou dans l’extrême gauche comme dans le cas de la Russie. Et non seulement ils n’ont pas occasionné un apaisement de la douleur mais ils n’ont fait qu’empirer le mal et les tourments et les voix se sont élevées jusqu’au ciel, comme nous le savons tous.

Ainsi, ils n’ont aucun conseil autre que de venir à accepter Son joug, c’est-à-dire qu’ils ajustent leurs actes à la volonté du Seigneur et à Son but, tel qu’Il l’a conçu avant la création. Et lorsqu’ils font cela, il est simple de voir qu’avec Son travail toute jalousie et toute haine seront abolies de l’humanité, comme je l’ai montré plus haut, parce qu’alors, tous les membres de l’humanité s’uniront en un seul corps, en un seul cœur rempli de la connaissance du Seigneur. Ainsi, la paix mondiale et la connaissance de Dieu sont une et même chose.

Baal HaSoulam, La Paix

Next entries »