Prévisions pour 2009: Tout dépend de nous

Prévisions pour 2009: Tout dépend de nous

Une nouvelle année à nos portes et tout le monde est plongé dans les analyses de 2008 et les prévisions pour 2009. Alors à quoi s’attendre pour cette nouvelle année ? Voici deux prévisions, à vous de faire le choix.

Première options: D’après la banque mondiale, malgré tous les programmes d’aide, le pire est encore devant nous et le pic de cette crise globale économique surviendra dans à peu près sept mois. Le Professeur Nouriel Roubini, l’économiste qui avait prédit la crise, résume: « Les gens seront surpris de voir à quel point les États-Unis et le monde seront encore dans une très mauvaise situation en 2009. Nous continuerons d’être témoins d’emprunts non remboursés, de nouvelles faillites et d’un flux de mauvaises nouvelles en provenance de grandes entreprises et autre entités financières. Le Wall Street que nous avons connu a disparu. »

La vague des licenciements de personnel continuera également : approximativement 55% des entreprises prévoient de renvoyer une parti de son personnel cet année, alors qu’elles sont seulement 7% à prévoir des embauches. De plus, la crise du crédit, au niveau mondial, affecte de façon négative les secteurs agricoles également, ce qui risque de nous entraîner dans une montée dramatique des prix du secteur de l’alimentation.

Les augures ne vous conviennent pas ? Sachez qu’il existe une autre possibilité : en 2009 il y aura un vrai changement dans le monde. L’égoïsme, les intérêts personnels, et l’appétit glouton pour l’argent se convertiront en aide à autrui et dons mutuels. Chacun sentira ceux qui l’entourent comme s’ils étaient des membres de sa propre famille. Il s’occupera d’eux avec honnêteté, et de tout son cœur, et ils se comporteront d’égale manière envers lui. Les dirigeants du monde s’uniront et construiront un gouvernement mondial, qui s’occupera vraiment de répartir d’une manière équitable les biens de la nature, les services médicaux ainsi que la totalité des ressources.

Cela vous semble utopique? D’après la sagesse de la Kabbale, les prévisions pour l’année 2009 dépendent seulement de nous. De la possibilité la plus désastreuse, à la plus merveilleuse. Même s’il nous semble que la crise a échappé à tout contrôle, au point que même les dirigeants mondiaux ne savent plus comment arrêter la chute, il est dans les mains de nous tous de l’arrêter, et l’accent ici est mis sur les mots «nous tous».

«Nous nous trouvons tous dans le même bateau et avons besoin d’une solution commune» écrivait récemment le Professeur Paul Krugman, le nouveau Prix Nobel d’économie. En effet, durant le dernier siècle l’humanité est devenue beaucoup plus qu’un petit village global. Nous sommes devenus un seul corps, dont la croissance et rayonnement dépendent de combien ses organes fonctionnent pour le bien de tout le corps. La rapidité avec laquelle nous serons capables de comprendre cela, et d’agir en conséquence, déterminera le rythme auquel les choses s’amélioreront.

Il est donc venu le temps de changer d’approche. Car cette mentalité égoïste, cette préoccupation de chacun pour soi même, sont celles qui nous ont menées à la crise, et donc seulement en pensant au bien être général nous réussirons à y mettre fin.

Cela vous semble compliqué ? Sûrement moins compliqué qu’une récession mondiale, accompagné de chômage et famine.

La clé pour l’amélioration immédiate de la situation est cachée dans l’influence sur l’environnement.

Nous devons utiliser les différents systèmes de communication pour faire savoir au monde que nous sommes tous une partie d’un système clos. Chaque homme dans ce système humain unique comprendra alors aisément que le modèle économique le plus profitable pour lui est le bonheur des autres – quand l’un est gagnant, nous le sommes tous. Et réciproquement.

Au lieu de chercher à apaiser les marchés et de continuer comme si de rien n’était, nous devons effectuer un changement profond: désormais, les ressources doivent être canalisées pour un changement de la conscience dans le monde. Au lieu de mettre l’égo au centre, nous devons y placer la société. Et par le terme société, il ne s’agit pas d’y voir une foule tempétueuse composée d’individus égocentristes, mais d’avantage d’une humanité unie comme une grande famille.

Et pour conclure, citons Darwin, « Ce ne sont ni les plus forts, ni les plus intelligents qui survivent, mais ceux qui réagissent de la meilleure façon aux changements ». Le monde a changé, et les règles du jeu ont changé avec lui. Dans l’ère globale, seul un système basé sur l’aide et la protection mutuelle, exactement comme dans une famille, pourra faire de l’humanité un système uni et sain.

Alors, à quoi  voulez vous que l’année 2009 ressemble ?

Numéro de janvier 2009

One Response to “Prévisions pour 2009: Tout dépend de nous”

  1. Anonyme on avril 22nd, 2009 at 5:59

    NOUS DISONS QUE LA CRISE IMPLIQUE TOUS LES ETRES SUR TERRE ALORS EN TANT QUE KABBALISTE KEL PRIERE DEVONS NOUS ELEVER A DIEU AFIN QUE NOS DIRIGEANTS S’ORIENTENT DANS LA DIRECTION DU BIEN ETRE COMMUN.

Ecrire à l'auteur

Liens

Archive

La colonne de Michael Laitman

En guise d’introduction

En guise d’introduction

Récemment, j’ai découvert que les gens sont de plus en plus conscients que la civilisation évolue vers sa propre destruction. Dans le même temps, il semble de plus en plus improbable d’arrêter ce processus. La crise globale qui gagrène toutes les faces...