Kabbalah.info - Kabbalah Education and Research Institute

Le Shofar du Messie

La rédemption viendra uniquement de la force de la Kabbale

Sachez que le sens de : « les enfants d’Israël ne seront pas délivrés tant que la sagesse dissimulée ne se dévoilera pas dans toute sa grandeur, ainsi qu’il est dit dans Le Zohar : « C’est par la puissance de ce livre que les enfants d’Israël seront rachetés de l’exil. » C’était une époque particulière car il y avait alors un espoir de délivrance, avec la rédaction du Zohar qui a commencé aux temps de Rashbi, et c’était également à l’époque de Bar Kokhba dont Rabbi Akiva, le maître du Rashbi, a dit de lui: « La voie de l’étoile sort de Jacob ». De même, après la destruction de la ville de Beytar [Jérusalem], l’espoir de délivrance était fort.

La rédaction du Zohar et sa dissimulation

Rashbi s’est par conséquent permis de dévoiler la sagesse cachée dans ses livres du « Zohar » et des « Tikkounim [corrections du Zohar]». Mais il le fit avec beaucoup de précautions. Il ne permit d’écrire ce qu’il disait qu’à Rabbi Aba, lequel savait dévoiler les mystères de façon que seuls les sages d’Israël les comprennent, alors qu’ils demeuraient incompréhensibles aux sages des nations.

Le Livre du Zohar a été caché par crainte que des personnes non avisées en fassent mauvais usage. Ayant réalisé que la délivrance d’Israël n’était pas encore venue, ils l’ont dissimulé. Cela s’est produit au temps des sages, les Savoraïm, car nous trouvons beaucoup de notes des Savoraïm à ce propos dans le Zohar.

La découverte de la Kabbale est selon la volonté divine

La volonté de Dieu a fait qu’il est apparu, il s’est retrouvé entre les mains de la veuve de rabbi Moïse de Léon (XIe siècle) qui en a hérité et, qui apparemment, ne lui avait pas parlé de l’interdiction de dévoiler. Elle a donc vendu le manuscrit.

Les problèmes d’Israël viennent de la découverte de la Kabbale

C’est ce qui, depuis cette époque et jusqu’à aujourd’hui, a causé de nombreuses destructions au sein de la maison d’Israël.

Les avantages de la découverte de la Kabbale

À toute chose malheur est bon, et la domination que les nations ont obtenue en volant les secrets de la Torah a eu pour corollaire un grand développement de la sainteté et qui a amené pratiquement, selon moi, notre génération au seuil de la délivrance, à condition de savoir comment diffuser à tous la sagesse dissimulée.

Premier avantage

Du simple fait qu’« il a englouti une richesse qu’il vomira », en cela se dévoilera à tous la différence entre mes fils et mon beau-père, et la différence entre l’essence du grain et la peau supérieure, que tous les sages des nations ont épluchée, car tous les camps d’Israël qui reniaient la Torah sont sûrs de revenir et de servir le Créateur.

Deuxième avantage

Il y a également une autre raison. Nous avons accepté qu’il y ait une condition obligatoire au Salut : toutes nations du monde connaitront la Torah d’Israël, comme il est dit : « Et la terre sera remplie de la connaissance », à l’exemple de la sortie d’Égypte qui a été nécessaire afin que Pharaon connaisse, lui aussi, le véritable Dieu et Ses Commandements, et qu’il les autorise à partir.

Le Salut grâce à la découverte de la Kabbale par les nations du monde

C’est pourquoi il est écrit que chaque nation aura un juif et qu’elle le conduira en Terre sainte, car le fait de pouvoir partir d’elles-mêmes n’était pas suffisant. En effet, d’où les nations du monde le sauraient elles et en auraient-elles le désir ? Sachez que cela se fera par la diffusion de la vraie sagesse de la Kabbale, dans laquelle ils verront le vrai Dieu et la vraie Torah.

La diffusion de la sagesse de la Kabbale dans le monde entier

La diffusion de la sagesse parmi les foules est appelée « Shofar », à l’image du Shofar [corne de bélier] dont la sonnerie porte très loin. C’est ainsi que l’écho de la sagesse retentira dans le monde entier, au point que même les nations l’entendront et reconnaîtront que la sagesse divine est dans Israël.

La découverte de la Kabbale à tous les peuples est l’apparition d’Élie

C’est le prophète Élie qui doit accomplir cette tâche parce que le dévoilement des secrets de la Torah est désigné par l’expression « l’apparition d’Élie », comme l’ont dit les sages : « il se reposera jusqu’à ce qu’Élie vienne » ; mais aussi « Tishbi [surnom du prophète Elie] répondra aux questions et aux problèmes » C’est pourquoi ils ont dit que trois jours avant la venue du messie (une allusion connue), « Élie montera aux sommets des montagnes et sonnera de la grande corne. »

La découverte de la Kabbale à tous les peuples est la condition du « Salut total »

Vous devez comprendre ces insinuations : le Shofar n’est relatif qu’au dévoilement de la sagesse cachée à tous, condition préalable et obligatoire au « Salut total ».

En témoignent mes livres qui dévoilent déjà cette sagesse, et toute chose exaltée déclos sa robe aux yeux de tous. C’est un témoignage manifeste de ce que nous sommes au seuil de la rédemption et que le « son de la grande corne de bélier » retentit déjà, certes pas très loin car le son est encore très faible.

Il en est ainsi car tout ce qui deviendra grand commence d’abord par être petit. Avant d’entendre un grand bruit, il n’y a qu’un léger son, à l’image de la corne de bélier dont le son monte progressivement.

Qui d’autre que moi sait à quel point je ne mérite pas d’être l’envoyé, ni le scribe pour dévoiler ces secrets, et encore moins de les comprendre entièrement. Et pourquoi Dieu m’a fait ça ? Uniquement parce que notre génération en est digne, car elle est la « dernière génération », celle qui se trouve au seuil de la délivrance totale et qui, par conséquent, mérite de commencer à entendre la sonnerie du Shofar du Messie, ce qui signifie le dévoilement des secrets déjà évoqués.

 

 

Kabbalah Library

Cours en ligne

kabbannerqc

Partagez sur