Kabbalah.info - Kabbalah Education and Research Institute

Préface à la sagesse de la Kabbale

  

Lors de l’étude il est recommandé de regarder les schémas se trouvant à la fin de l’article

 

La Pensée de la Création et les quatre phases de la lumière directe

 1) Rabbi Hanania fils d’Akashia dit, « le Créateur souhaitait purifier Israël ; ainsi Il leur a donné la Torah et les Mitsvot [Commandements], comme il est écrit ‘le Seigneur désire sa justice, et augmentera l’enseignement et le glorifiera (Makot, 23b). On sait que « mérite » dérive du mot [hébreu] « purifier ». C’est ce que nos sages disaient « Les Mitsvot n’ont été données que pour purifier Israël » (Berechit rabba, portion 44). Nous devons comprendre cette purification/mérite, que nous réalisons par la Torah et les Mitsvot, et qu’est-ce que l’Aviout [épaisseur/ grossièreté] en nous, que nous devrions purifier par la Torah et des Mitsvot.

 

Comme nous l’avons déjà expliqué dans mon livre, Panim Masbirot, et dans le Talmud des dix Sefirot, je rappellerai brièvement que la Pensée de la Création était de faire plaisir aux créatures, selon Sa très grande générosité. Pour cette raison, un grand et ardent désir de recevoir Son abondance a été implanté dans les âmes.

 

Il en est ainsi car le désir de recevoir est le Kli (récipient) de mesure du plaisir dans l’abondance, car la mesure et la force du désir de recevoir l’abondance correspondent précisément à la mesure du plaisir et de la satisfaction dans l’abondance, ni plus ni moins. Et ils sont si liés qu’ils sont indivisibles, sauf ce à quoi ils se rapportent : le plaisir est lié à l’abondance, et le grand désir de recevoir l’abondance est lié à la créature qui reçoit.

 

Les deux proviennent nécessairement du Créateur, et viennent nécessairement de la Pensée de la Création. Néanmoins, ils peuvent être distingués comme il est mentionné ci-dessus : l’abondance vient de Son Essence, prolongeant l’existence de l’existence, et le désir de recevoir qui a été inclus là est la racine des créatures. Cela veut dire qu’il est la racine de la nouveauté qui est l’apparition ex-nihilo, car il n’y a bien sûr aucune forme de désir de recevoir dans Son Essence.

 

Aussi, on considère que le désir de recevoir susmentionné est toute la substance de la Création du début à la fin. Aussi, toutes les créatures, dans leurs innombrables cas et registres, qui sont apparues et qui apparaîtront, ne sont que des mesures et des changements de valeurs du désir de recevoir. Tout ce qui existe dans ces créatures, soit, tout ce qui est reçu dans le désir de recevoir implanté en elles, provient de l’existence de Son Essence à partir de l’existence. Ce n’est pas du tout une nouvelle création ex-nehilo, car elle n’est pas nouvelle. Elle vient de Son existence Infinie à partir de l’existence.

 

2) Comme nous l’avons dit, le désir de recevoir est initialement inclus dans la Pensée de la Création avec toutes ses nombreuses valeurs, avec la grande abondance qu’Il avait préparée pour les délecter et leur donner. Et sachez que ce sont Ohr [lumière] et le Kli que nous distinguons dans les Mondes Supérieurs. Ils viennent nécessairement ensemble et s’enchainent ensemble de degré en degré. La mesure dont les degrés descendent de la Lumière de Sa Face et s’éloignent de Lui est la mesure de la matérialisation du désir de recevoir contenu dans l’abondance.

 

Nous pouvons aussi dire l’inverse: dans la mesure où le désir de recevoir l’abondance se matérialise, il descend de degré en degré à un endroit le plus bas de tous, où le désir de recevoir s’est complètement matérialisé. Cet endroit est appelé « le monde de Assiya», le désir de recevoir est considéré comme « le corps de l’homme », et l’abondance qu’il reçoit est considérée comme la mesure de la « vie dans ce corps ».

 

Il en est de même pour les autres créatures de ce monde, mais la seule différence entre les Mondes Supérieurs et ce monde est que tant que le désir de recevoir inclus dans Son abondance ne s’est pas complètement matérialisé, il est considéré comme étant dans les mondes spirituels, au-dessus de ce monde. Et après que le désir de recevoir se soit entièrement matérialisé, il est considéré comme étant dans ce monde.

 

3) L’ordre d’enchainement susmentionné qui amène le désir de recevoir à sa forme finale dans ce monde, suit une séquence de quatre phases qui existe dans le nom de quatre lettres, HaVaYaH. Car les quatre lettres, HaVaYaH [Youd, Hey, Vav, Hey], dans Son Nom contiennent toute la réalité, sans aucune exception.

 

En général, elles sont décrites selon les dix Sefirot, Hokhma, Bina, Tifferet, Malkhout, et leur Shoresh [racine]. Il y a dix Sefirot car la Sefira Tifferet contient elle-même six Sefirot appelées HGT NHY (Hessed – Guevoura – Tifferet – Netzakh – Hod – Yessod), et la racine est appelée Keter. En fait, elles sont essentiellement appelées HB TM (Hokhma-Bina-Tifferet- Malkhout).

 

Et il y a quatre mondes, appelés Atsilout, Briya, Yetsira, et Assiya. Le monde d’Assiya contient en lui ce monde. Ainsi, il n’y a pas de créature dans ce monde qui ne soit pas initiée dans le monde d’Ein Sof, dans la Pensée de la Création de délecter Ses créatures. Donc, il contient obligatoirement et immédiatement la Lumière et le Kli, c’est-à-dire une certaine mesure d’abondance avec le désir de recevoir cette abondance.

 

La mesure de l’abondance provient de l’existence à partir de l’existence de Son Essence, et le désir de recevoir l’abondance est initié ex-nihilo.

 

Mais pour que le désir de recevoir acquière sa qualité finale, il doit traverser avec l’abondance en lui, les quatre mondes : Atsilout, Briya, Yetsira et Assiya. Cela complète la Création avec la Lumière et le Kli, appelé «Gouf» [Corps], et la « Lumière de vie » en lui.

 

4) La raison pour laquelle le désir de recevoir doit descendre par les quatre phases susmentionnées dans ABYA (Atsilout, Briya, Yetsira, Assiya) est qu’il y a une grande règle concernant les Kélim : l’expansion de la Lumière et son retrait rendent le Kli adéquat à sa tâche. Cela veut dire que tant que le Kli ne s’est pas séparé de sa Lumière, il est inclus dans la Lumière et s’annule en elle comme une bougie devant un flambeau.

 

Cette annulation est due au fait qu’ils sont complètement opposés l’un de l’autre, à des extrémités opposées. Il en est ainsi car la Lumière provient de l’existence de Son Essence à partir de l’existence. Selon la Pensée de la Création dans Ein Sof, tout est don sans réserve, et il n’y a aucune trace de désir de recevoir en elle. Son opposé est le Kli, le grand désir de recevoir cette abondance, qui est la racine de la créature créée, en qui il n’y a aucun don de quelque sorte que ce soit.

 

C’est pourquoi, quand ils sont liés ensemble, le désir de recevoir s’annule dans la Lumière en lui, et il ne peut déterminer sa forme sauf après que la Lumière l’ait quitté. Car après que la Lumière l’ait quitté, il commence à la désirer ardemment et cet ardent désir détermine précisément et décide de la forme du désir de recevoir. Par la suite, lorsque la Lumière revient se revêtir en lui, elle est considérée comme deux sujets séparés: le Kli et la Lumière, ou le Gouf [corps] et la Vie. Observez attentivement, car ceci est très profond.

 

5) Ainsi, quatre phases dans le nom HaVaYaH, appelées Hokhma, Bina, Tifferet et Malkhout, sont nécessaires. Behina Aleph [la première phase], appelée Hokhma, est vraiment l’être émané tout entier, Lumière et Kli. En lui se trouve le grand désir de recevoir avec toute la Lumière inclue en lui, appelée Ohr Hokhma (la Lumière de la Sagesse) ou Ohr Haya (la Lumière de Haya, de la Vie), car c’est toute la lumière de vie dans l’être émané, revêtu dans son Kli. Néanmoins, cette Behina Aleph est considérée comme toute la Lumière et le Kli en elle, est à peine distinguable, car il est mélangé avec la Lumière et s’annule en elle comme une bougie devant un flambeau.

 

Puis vient Behina Bet [deuxième phase], car à la fin, le Kli de Hokhma qui est en équivalence de forme avec la Lumière Supérieure en lui domine. Cela signifie qu’un désir de donner à l’Emanateur s’éveille en lui, selon la nature de la Lumière en lui, c’est-à-dire entièrement pour le don.

 

Alors par le désir qui s’est éveillé en lui, une nouvelle Lumière lui arrive de l’Emanateur, appelée Ohr Hassadim (la Lumière de la Miséricorde). Il en résulte qu’il se détache presque entièrement d’Ohr Hokhma que l’Emanateur lui a donné, car Ohr Hokhma ne peut être seulement reçue que dans son propre Kli, c’est-à-dire un désir de recevoir qui a grandi dans sa plus grande mesure.

 

Ainsi, la Lumière et le Kli dans Behina Bet sont totalement différents de ceux de Behina Aleph, car le Kli ici est le désir de donner. La Lumière en lui est la lumière de Hassadim, une Lumière qui provient de Dvekout [adhésion] de l’être émané à l’Emanateur, car le désir de donner fait qu’il est en équivalence de forme avec l’Emanateur, et l’équivalence de forme dans la spiritualité est Dvekout.

 

Puis suit Behina Guimel [troisième phase]. Une fois que la Lumière s’est réduite dans l’être émané en lumière de Hassadim sans Hokhma, et nous savons que la lumière de Hokhma est l’essence de l’être émané, donc, à la fin de Behina Bet, elle s’est éveillée et a attiré en elle une mesure de la lumière de Hokhma, pour briller dans sa lumière de Hassadim. Cet éveil étend à nouveau une certaine mesure du désir de recevoir, qui forme un nouveau Kli appelé Behina Guimel ou Tifferet. Et la Lumière en lui est appelée «la Lumière de Hassadim dans l’illumination de Hokhma », car la majorité de cette Lumière est la lumière de Hassadim, et la plus petite est la lumière de Hokhma.

 

Puis vient Behina Dalet [quatrième phase], car le Kli de Behina Guimel s’est aussi éveillé à la fin pour attirer toute la lumière de Hokhma, comme dans Behina Aleph. Ainsi, cet éveil est une forte envie par rapport au désir de recevoir dans Behina Aleph, et le dépasse, car à présent, il s’est déjà été séparé de la Lumière, car la Lumière de Hochma n’est plus revêtue en lui, mais il la désire ardemment.

 

Ainsi, la forme du désir de recevoir a été pleinement déterminée, car le Kli est déterminé selon l’expansion de la Lumière en lui et de son départ. Plus tard, quand il reviendra, il recevra la Lumière une fois de plus. Par conséquent, le Kli précède la Lumière, et c’est pourquoi cette Behina Dalet est considérée comme l’achèvement du Kli, et il est appelé Malkhout [Royaume].

 

6) Ces quatre phases ci-dessus sont les dix Sefirot dans chaque être émané et chaque créature, elles sont en tout est pour tout, les quatre mondes, et sont même dans la plus petite partie de la réalité. Behina Aleph est appelée Hokhma ou « le monde de Atsilout » ; Behina Bet est appelée Bina ou « le monde de Briya » ; Behina Guimel est appelée Tifferet ou « le monde de Yetsira » ; et Behina Dalet est appelée Malkhout ou « le monde de Assiya ».

 

Expliquons les quatre phases qui s’appliquent à chaque âme. Quand l’âme s’étend d’Ein Sof et vient dans le monde d’Atsilout, c’est Behina Aleph de l’âme. Alors, là, elle ne porte pas encore ce nom, car le nom Neshama (âme) indique qu’il y a une différence entre elle et l’Emanateur, et par cette différence, elle est sortie d’Ein Sof et s’est révélée comme sa propre autorité.

 

Mais tant qu’elle n’a pas une forme d’un Kli, il n’y a rien pour la distinguer de Son Essence, pour mériter son propre nom. Vous savez que Behina Aleph du Kli n’est pas du tout considérée comme un Kli, et est entièrement annulée dans la Lumière. Et telle est la signification de ce qui est dit dans le monde de Atsilout, qu’il est d’une Piété parfaite, comme dans « Lui, Sa Vie et Lui-même sont Un ». Même les âmes de toutes les créatures vivantes, lorsqu’elles traversent le monde d’Atsilout, sont encore considérées comme adhérant à Son Essence.

 

7) Cette Behina Bet ci-dessus gouverne le monde de Briya, le Kli du désir de donner. C’est pourquoi, quand l’âme descend dans le monde de Briya et atteint le Kli qui y existe, elle est alors appelée Nechama (âme). Cela signifie qu’elle est déjà sortie et s’est séparée de Son Essence et mérite d’être appelée Nechama. Puisque, c’est un Kli très pur car il est en équivalence de forme avec l’Emanateur, il est donc considéré comme la spiritualité totale.

 

8) La Behina Guimel ci-dessus gouverne le monde de Yetsira, contenant un peu de la forme du désir de recevoir. C’est pourquoi, quand l’âme descend dans le monde de Yetsira et atteint ce Kli, elle sort de la spiritualité de la Nechama et est alors appelée Rouakh. Car là son Kli est déjà mélangé avec un certaine Aviout, c’est-à-dire un peu du désir de recevoir en lui. Néanmoins, il est toujours considéré comme spirituel car cette mesure d’Aviout est insuffisante pour le séparer complètement de Son Essence et est appelé « corps », car il a sa propre autorité.

 

9) Behina Dalet gouverne le monde d’Assiya, qui est le Kli complet du grand désir de recevoir. C’est pourquoi, en ayant un corps, il se sépare complètement et se distingue de Son Essence, qui a sa propre autorité. La Lumière en lui est appelée Nefech (du mot hébreu « repos »), indiquant que la Lumière est immobile. Vous devez savoir qu’il n’y a pas un seul élément dans la réalité qui ne contienne pas tout ABYA.

 

10) Ainsi, vous trouvez que cette Nefech, la Lumière de la Vie qui est revêtue dans le corps, s’étend de Son Essence même, l’existence de l’existence. Alors qu’elle traverse les quatre mondes d’ABYA, elle s’éloigne de plus en plus de la Lumière de Sa Face, jusqu’à entrer dans son Kli, appelé Gouf (corps). Alors le Kli a achevé sa forme désirée.

 

Et même si la Lumière en lui a beaucoup diminué au point que sa source devient indétectable, par l’engagement dans la Torah et des Mitsvot pour procurer satisfaction au Créateur, il purifie son Kli, appelé Gouf, jusqu’à ce qu’il mérite de recevoir la grande abondance dans toute sa mesure comprise dans la Pensée de la Création, quand Il l’a créée. C’est ce que Rabbi Hanania voulait dire par «le Créateur désirait purifier Israël, c’est pourquoi, Il leur a donné la Torah et les Mitsvot ».

 

11) Maintenant vous pouvez comprendre la vraie différence entre la spiritualité et la matérialité: tout ce qui contient un désir de recevoir complet, dans toutes ses phases, qui est Behnia Dalet, est appelé « matériel ». Il existe dans tous les éléments de la réalité devant nous dans ce monde. A l’inverse, tout ce qui est au-dessus de cette grande mesure de désir de recevoir est appelé «spiritualité». Ce sont les mondes d’ABYA, au-dessus de ce monde, et toute la réalité en eux.

 

Maintenant vous pouvez comprendre que les ascensions et les descentes décrites dans les Mondes Supérieurs ne se réfèrent pas à un endroit imaginaire, mais seulement aux quatre phases dans le désir de recevoir. Plus il est loin de Behina Dalet, plus il est élevé. Et inversement, plus il est proche de Behina Dalet, plus il est bas.

 

12) Nous devons comprendre que l’essence de la créature et de tout la Création est un tout, et n’est seulement le désir de recevoir. Tout ce qui est au-dessus de cela ne fait pas partie de la Création, mais s’étend de Son Essence du fait de l’existence à partir de l’existence. Ainsi, pourquoi discernons-nous ce désir de recevoir comme l’Aviout [l’épaisseur] et nébulosité, et qu’il nous est ordonné de le purifier par la Torah et les Mitsvot, au point que sans lui, nous n’arriverons pas au but ultime de la Pensée de la Création ?

 

13) Le fait est que, comme les objets corporels sont séparés par l’éloignement physique, les objets spirituels sont séparés l’un de l’autre par leur différence de forme entre eux. Cela peut se voir aussi dans notre monde. Par exemple, quand deux personnes partagent des points de vue semblables, elles s’aiment, et l’éloignement physique ne les amène pas à se sentir loin l’une de l’autre.

 

A l’inverse, quand leurs points de vue sont éloignés, elles se haïssent, et leur proximité physique ne les amènera pas à être plus proche l’une de l’autre. Ainsi, la différence de forme dans leurs points de vue les éloigne l’une de l’autre, et la proximité de forme dans leurs points de vue les rapproche l’une de l’autre. Si, par exemple, la nature d’une personne est complètement à l’opposé à celle de l’autre, elles sont aussi loin l’une de l’autre comme l’Est de l’Ouest.

 

De la même façon, tous les sujets de rapprochement et d’éloignement, d’accouplement et d’unité qui apparaissent dans la spiritualité ne sont que des mesures de différence de forme. Ils se séparent selon leur mesure de différence de forme, et se lient l’un à l’autre selon leur mesure d’équivalence de forme.

 

Ainsi, vous devez comprendre que bien que le désir de recevoir soit une loi obligatoire dans la créature, car il est tout ce qui a été créé en elle. Il est le Kli adéquat pour recevoir le but de la Pensée de la Création, et se sépare donc complètement de l’Emanateur. Car il y a une différence de forme allant jusqu’à une opposition entre lui et l’Emanateur. En effet, l’Emanateur n’est que don sans une étiencelle de réception et la créature n’est que recevoir sans aucune étincelle de don. Il n’y a donc pas de disparité de forme plus grande que cela. Il s’avère donc que cette disparité de forme le sépare obligatoirement de l’Emanateur.

 

14) Pour sauver les créatures de cette séparation colossale, un Tsimtsoum Aleph [première restriction] a été fait. Il sépara essentiellement Behina Dalet de tous les Partsoufim de Kedoucha [sainteté] de telle façon que cette grande mesure de réception reste vide, un espace dépourvu de Lumière.

 

Il en est ainsi car tous les Partsoufim de Kedoucha sont sortis avec un Massakh [écran] corrigé dans leur Kli Malkhout pour ne pas recevoir la lumière dans cette Behina Dalet. Puis, quand la Lumière Supérieure s’est étendue et déployée sur l’être émané, ce Massakh l’a rejetée. Cela est considéré comme un coup entre la Lumière Supérieure et le Massakh, qui élève la lumière Hozer [Réfléchie] de bas en haut, revêtant les dix Sefirot de la Lumière Supérieure.

 

Cette partie de la Lumière qui est rejetée et repoussée est appelée Ohr Hozer [Lumière Réfléchie]. Comme elle se revêt dans la Lumière Supérieure, elle devient ensuite un Kli de réception de la Lumière Supérieure à la place de Behina Dalet, car ensuite le Kli de Malkhout s’est élargi dans la mesure de Ohr Hozer – la lumière rejetée- qui s’est élevé et s’est revêtu de la Lumière Supérieure de bas en haut, et s’est aussi étendu de haut en bas. Ainsi, les lumières se sont revêtues dans les Kélim (pluriel de Kli) à l’intérieur de cette lumière réfléchie.

 

C’est la signification de Roch [tête] et de Gouf [corps] dans chaque degré. Le Zivoug de Hakaa [accouplement par coup] de la Lumière Supérieure dans le Massakh élève Ohr Hozer de bas en haut et revêt les dix Sefirot de la Lumière Supérieure sous la forme des dix Sefirot de Roch, c’est-à-dire les racines des Kélim. C’est parce que là, il ne peut pas y avoir encore vraiment de revêtement.

 

Après quoi, quand Malkhout s’étend avec cette Ohr Hozer de haut en bas, Ohr Hozer se termine et devient les Kélim de la Lumière Supérieure. A ce moment-là, il y a un revêtement des Lumières dans les Kélim, et cela est appelé le Gouf de ce degré, soit des Kélim complets.

 

15) Ainsi, de nouveaux Kélim sont faits dans les Partsoufim de Kedoucha à la place de Behina Dalet après le Tsimtsoum Aleph [première restriction]. Ils sont faits d’Ohr Hozer du Zivoug de Hakaa dans le Massakh.

 

Il convient néanmoins de comprendre cette Ohr Hozer et comment elle est devenue un récipient de réception, alors qu’initialement elle n’était qu’une Lumière qui ne pouvait pas recevoir. Ainsi, elle joue un rôle opposé à sa propre essence.

 

J’expliquerai cela par une histoire de la vie courante. La nature de l’homme est de chérir et de préférer la qualité du don, et de mépriser et détester recevoir d’un ami. C’est pourquoi, quand on va chez un ami et qu’il (l’hôte) l’invite à manger, il (l’invité) va refuser, même s’il a très faim, car à ses yeux c’est humiliant de recevoir un cadeau de son ami.

 

Alors, quand son ami le supplie tant au point qu’il est clair qu’en mangeant il fera un très grand plaisir à son ami, il consent à manger, car il ne sent plus qu’il reçoit un cadeau ni que son ami est le donneur. Au contraire, il (l’invité) est le donneur qui fait une faveur à son ami en recevant ce don de lui.

 

Vous voyez donc que la faim et l’appétit sont les récipients de réception pour manger, et que cette personne est suffisamment affamée et en appétit pour recevoir le repas de son ami, mais elle n’y a pas goûté à cause de la honte. Cependant, quand son ami l’a supplié et que lui, l’a repoussé, de nouveaux récipients pour la nourriture ont commencé à se former en lui. Ainsi, le pouvoir de la supplication de son ami et le pouvoir de ses propres refus ont augmenté, pour finalement s’accumuler au point où la mesure de réception se soit transformée en mesure de don.

 

Finalement, il peut voir qu’en mangeant, il fera une grande faveur et procurera un grand plaisir à son ami. Dans cette situation, de nouveaux récipients de réception pour recevoir le repas de son ami ont été créés en lui. Maintenant, la force de son rejet est devenue le récipient essentiel pour recevoir le repas, et non la faim et ni l’appétit, bien que ce soit en fait les récipients de réception habituels.

16) De cette histoire ci-dessus entre les deux amis, nous pouvons comprendre l’objet du Zivoug de Hakaa et de Ohr Hozer qui s’élève à travers lui, et devient alors de nouveaux récipients de réception pour la Lumière Supérieure à la place de Behina Dalet.

 

Nous pouvons comparer la frappe de la Lumière Supérieure, qui frappe le Massakh et veut s’étendre à Behina Dalet, à la conjuration de manger, car de la même façon qu’il veut vraiment que son ami reçoive ce repas, la Lumière Supérieure désire se diffuser au receveur. Et le Massakh, qui est frappé par la Lumière et la repousse, peut être comparé au refus de l’ami de recevoir le repas car il rejette sa faveur.

 

Et vous trouvez ici que c’est précisément le rejet et le refus qui ont permis aux récipients adéquats de recevoir le repas de son ami, de même, vous pouvez imaginer que Ohr Hozer, qui monte parle coup sur le Massakh et le rejet de la Lumière Supérieure, devient le nouveau récipient de réception pour la Lumière Supérieure, au lieu de Behina Dalet qui a servi de récipient de réception avant la première restriction.

 

Cependant, cela se situe seulement dans les Partsoufim (pluriel de Partsouf) de Kedoucha [sainteté] d’ABYA, et non dans les Partsoufim des Klipot (coquilles/peau), et dans ce monde, où Behina Dalet elle-même est considérée comme le récipient de réception. C’est pourquoi, ils sont séparés de la Lumière Supérieure car la différence de forme dans Behina Dalet les sépare. Pour cette raison, les Klipot sont considérées comme mauvaises et mortes car elles sont séparées de la Vie des Vies par le désir de recevoir en elles.

 

 

Les cinq discernements dans le Massakh

 

 

17) Jusqu’ici nous avons clarifié les trois premières fondations de la sagesse. La première est la Lumière et le Kli, où la Lumière est une émanation directe de Son Essence, et le Kli est le désir de recevoir qui est nécessairement inclus dans cette lumière. L’un sort de l’Emanateur et devient un être émané à la mesure de ce désir. Aussi, ce désir de recevoir est Malkhout dans la Lumière Supérieure. C’est pourquoi, il est appelé Malkhout, comme dans « Lui et Son Nom sont Un » car Son nom en Gématrie est Ratson [désir].

 

Le deuxième sujet est la clarification des dix Sefirot et des quatre mondes ABYA, qui sont quatre degrés l’un sous l’autre. Le désir de recevoir doit les descendre jusqu’à ce qu’il soit complet, Kli et son contenu.

 

Le troisième sujet est le Tsimtsoum et le Massakh placé sur ce récipient de réception, qui est Behina Dalet, en retour de quoi de nouveaux récipients de réception sont formés dans les dix Sefirot, appelées Ohr Hozer.

 

Comprenez et mémorisez ces trois fondations et leurs explications, telles qu’elles sont apparues devant vous, car sans elles, vous ne comprendrez pas un seul seul mot de cette sagesse.

 

18) Maintenant nous allons expliquer les cinq discernements dans le Massakh, par lesquels les niveaux changent durant le Zivoug de Hakaa réalisé avec la lumière Supérieure. D’abord, nous devons comprendre parfaitement que même si Behina Dalet a été interdite d’être un récipient de réception pour les dix Sefirot après le Tsimtsoum, et que la Ohr Hozer qui s’élève du Massakh par le Zivoug de Hakaa est devenue le récipient de réception à sa place, elle doit toujours accompagner la Ohr Hozer avec sa force de réception. Si tel n’avait pas été le cas, Ohr Hozer aurait été inadéquate pour être un récipient de réception.

 

Vous pouvez également le comprendre grâce à l’exemple du point 15. Nous y avons démontré que la force de rejeter et de refuser le repas est devenue le récipient de réception à la place de la faim et l’appétit. C’est parce que la faim et l’appétit, les récipients de réception habituels, ont été proscrits d’être des récipients de réception dans ce cas, du fait de la honte et de la disgrâce de recevoir un cadeau de son ami. Seules les forces de rejet et de refus sont devenues des récipients de réception à leur place, car par le rejet et le refus, la réception s’est transformée en don, et grâce à eux, il a acquis des récipients de réception aptes à accepter le repas de son ami.

 

Pourtant, on ne peut pas dire qu’il n’a plus besoin des récipients habituels de réception, c’est-à-dire la faim et l’appétit, car il est clair que sans l’appétit il ne pourrait pas satisfaire le désir de son ami et ni lui faire plaisir en mangeant. Mais le fait est que la faim et l’appétit, qui ont été proscrits dans leur forme habituelle, se sont maintenant transformés grâce au rejet et au refus en une nouvelle forme, recevoir dans le but de donner. Alors, l’humiliation s’est transformée en respect.

 

Il s’ensuit que les récipients habituels de réception sont encore plus actifs que jamais, mais ont acquis une nouvelle forme. Vous conclurez aussi, concernant notre sujet, qu’il est vrai qu’il a été interdit à Behina Dalet d’être un Kli de réception des dix Sefirot du fait de son Aviout, c’est-à-dire la disparité de forme par rapport au Donneur, qui sépare du Donneur. Pourtant, en corrigeant le Massakh dans Behina Dalet, qui frappe la Lumière Supérieure et la repousse, sa première forme inappropriée s’est transformée et a acquis une nouvelle forme, appelée Ohr Hozer, qui ressemble au passage de la forme de réception en forme de don.

 

Le contenu de sa forme initiale n’a pas changé ; elle ne mange pas non plus sans appétit. De même toute l’Aviout, qui est la force de réception dans Behina Dalet, est venue dans Ohr Hozer, et de là Ohr Hozer devient apte à être un récipient de réception.

 

Par conséquent, il y a toujours dans le Massakh deux forces:

1-     Kachiout [la dureté], qui est la force en lui qui repousse la Lumière Supérieure.

 

2-     Aviout, qui est la mesure de désir de recevoir de Behina Dalet inclue dans le Massakh. Par le Zivoug de Hakaa en raison de la Kachiout en lui, son Aviout se transforme en pureté, signifiant que la réception s’est transformée en don.

 

Ces deux forces dans le Massakh agissent selon cinq discernements : les quatre Behinot HB TM et leur racine appelée Keter.

 

19) Nous avons déjà expliqué que les trois premiers discernements ne sont pas encore considérés comme un Kli, et que seule Behina Dalet est un Kli. De plus, puisque les trois premiers discernements sont la cause et la conséquence de l’achèvement de Behina Dalet, une fois Behina Dalet complétée, les quatre mesures sont inscrites dans sa qualité de réception.

  • Behina Aleph est sa mesure la plus mince de la qualité de réception
  • Behina Bet est un peu plus épaisse (ayant plus d’Aviout) que Behina Aleph en termes de sa qualité de réception
  • Behina Guimel est plus épaisse que Behina Bet dans sa qualité de réception
  • Et finalement Behina Dalet est la plus épaisse de toutes, et sa qualité de réception est parfaite dans tout.
  • Nous devons également dire que la racine des quatre Behinot (pluriel de Behina), qui est la plus pure de toute, est également inclue en elles.

 

Tels sont les cinq discernements de réception contenus dans Behina Dalet, qui sont appelés par les noms des dix Sefirot KHB (Keter, Hokhma, Bina) TM, inclues dans Behina Dalet car les quatre phases sont HB TM, et la racine est appelée Keter.

 

20) Les cinq degrés de réception dans Behina Dalet sont appelés par les noms des Sefirot KHB TM. Il en est ainsi car avant le Tsimtsoum, quand Behina Dalet était encore le récipient de réception pour les dix Sefirot inclues dans la Lumière Supérieure comme dans « Il est Un, et Son Nom Un », puisque tous les mondes y sont inclus, son revêtement des dix Sefirot à cet endroit a suivi ces cinq Behinot. Chaque Behina des cinq Behinot en elle s’est revêtue de sa Behina correspondante dans les dix Sefirot dans la Lumière Supérieure.

  • Behina Shoresh [phase Racine] dans Behina Dalet a revêtu la Lumière de Keter dans les dix Sefirot ;
  • Behina Aleph dans Behina Dalet a revêtu la Lumière de Hokhma dans les dix Sefirot,
  • Behina Bet en elle s’est revêtue de la Lumière de Bina
  • Behina Guimel en elle s’est revêtue de la Lumière de Tifferet
  • Et sa propre Behina s’est revêtue de la Lumière de Malkhout.

 

Donc, même maintenant, après la première restriction, quand il a été interdit à Behina Dalet d’être un récipient de réception, les cinq discernements d’Aviout en elle sont nommés d’après les cinq Sefirot KHB TM.

 

21) Et vous savez déjà qu’en général, la substance du Massakh est appelée Kachiout, qui signifie quelque chose de très dur, qui ne permet pas à quoi que ce soit d’entrer dans ses frontières. De la même façon, le Massakh ne laisse aucune Lumière Supérieure le traverser ni à arriver à Malkhout, Behina Dalet. Ainsi, on considère que le Massakh arrête et repousse toute la mesure de Lumière qui pourrait se revêtir dans le Kli de Malkhout.

 

Il a aussi été expliqué que ces cinq Behinot d’Aviout dans Behina Dalet sont inclues et entrent dans le Massakh et se connectent à leur mesure de Kachiout. Donc cinq sortes de Zivoug de Hakaa sont distinguées dans le Massakh, correspondant aux cinq mesures d’Aviout en lui :

  • Un Zivoug de Hakaa sur un Massakh complet avec tous les cinq niveaux d’Aviout, élève suffisamment de Ohr Hozer pour revêtir toutes les dix Sefirot jusqu’au niveau de Keter.
  • Un Zivoug de Hakaa sur un Massakh à qui il manque l’Aviout de Behina Dalet et qui contient seulement l’Aviout de Behina Guimel, élève suffisamment de Ohr Hozer pour revêtir les dix Sefirot seulement jusqu’au niveau de Hokhma, et sans Keter.
  • Et s’il y a seulement l’Aviout de Behina Bet, son Ohr Hozer diminue et suffit seulement à revêtir les dix Sefirot jusqu’au niveau de Bina, sans Keter ni Hokhma.
  • S’il contient seulement Aviout de Behina Aleph, son Ohr Hozer diminue encore plus et suffit seulement à revêtir jusqu’au niveau de Tifferet, sans KHB.
  • Et s’il manque également l’Aviout de Behina Aleph, et qu’il ne reste qu’avec l’Aviout de Behina Shoresh, son coup est très faible et suffit à revêtir seulement jusqu’au niveau de Malkhout, et il manque les neuf premières Sefirot qui sont KHB et Tifferet.

 

22) Ainsi vous voyez comment les cinq niveaux des dix Sefirot sortent grâce aux cinq sortes de Zivoug de Hakaa du Massakh, en fonction de ses cinq mesures d’Aviout en lui. Et maintenant je vais vous l’expliquer, car nous savons que la Lumière ne peut être atteinte sans un Kli.

 

Vous savez aussi que ces cinq mesures d’Aviout viennent des cinq mesures d’Aviout dans Behina Dalet. Avant le Tsimtsoum, il y avait cinq Kélim dans Behina Dalet, revêtant les dix Sefirot KHB TM (point 18). Après le Tsimtsoum Aleph, ils se sont incorporés dans les cinq mesures du Massakh, qui, en même temps qu’il élève Ohr Hozer, retourne être cinq Kélim, selon la Ohr Hozer sur les dix Sefirot KHB TM, à la place des cinq Kélim dans Behina Dalet avant le Tsimtsoum.

 

Par conséquent, il est clair que si un Massakh contient tous ces cinq niveaux d’Aviout, il contient les cinq Kélim pour revêtir les dix Sefirot. Mais quand il n’a pas toutes les cinq mesures, car il lui manque l’Aviout de Behina Dalet, il n’a que quatre Kélim. Donc, il ne peut revêtir que quatre Lumières HB TM, et il manque une Lumière, la Lumière de Keter, car il manque un Kli, qui est l’Aviout de Behina Dalet.

 

De même, quand il lui manque aussi Behina Guimel, et que le Massakh n’a que trois mesures d’Aviout, signifiant seulement jusqu’à Behina Bet, il ne contient que trois Kélim. Ainsi, il ne peut revêtir que trois Lumières qui sont Bina, Tifferet et Malkhout. Dans cette situation, il manque au niveau deux Lumières : Keter et Hokhma, car il manque les deux Kélim, Behina Guimel et Behina Dalet.

 

Et quand le Massakh ne contient que deux mesures d’Aviout, c’est-à-dire Behina Chorech et Behina Aleph, il n’a que deux Kélim. Donc, il revêt seulement deux lumières, la Lumière de Tifferet et la Lumière de Malkhout. Ainsi, il manque au niveau les trois Lumières KHB, de même qu’il manque les trois Kélim, Behina Bet, Behina Guimel et Behina Dalet.

 

Et quand le Massakh a seulement un niveau d’Aviout qui est seulement Behina Chorech d’Aviout, il n’a qu’un Kli. Donc, il ne peut revêtir qu’une Lumière : la Lumière de Malkhout. Il manque au niveau les quatre Lumières KHB et Tifferet, et il manque aussi les quatre Kélim, Aviout de Behina Dalet, Behina Guimel, Behina Bet, et Behina Aleph.

 

Ainsi, le niveau de chaque Partsouf dépend précisément de la mesure d’Aviout dans le Massakh. Le Massakh de Behina Dalet fait sortir le niveau de Keter, Behina Guimel fait sortir le niveau de Hokhma, Behina Bet fait sortir le niveau de Bina, Behina Aleph fait sortir le niveau de Tifferet, et Behina Chorech fait sortir le niveau de Malkhout.

 

23) Maintenant nous devons encore clarifier pourquoi quand le Kli de Malkhout, Behina Dalet, manque dans le Massakh, la Lumière de Keter manque? Et quand le Kli de Tifferet manque, il manque la Lumière de Hokhma, et ainsi de suite. Il semblerait que ce devrait être le contraire, que quand le Kli de Malkhout dans le Massakh, Behina Dalet, est absent, seule la Lumière de Malkhout devrait manquer à ce niveau et elle devrait avoir les quatre Lumières KHB et Tifferet. De même, en l’absence de deux Kélim, Behina Guimel et Behina Dalet, il devrait manquer les Lumières de Tifferet et Malkhout, et le niveau devrait avoir les trois Lumières KHB etc.

 

24) La réponse est qu’il y a toujours une relation inverse entre les Lumières et les récipients. Les Kélim les plus élevés grandissent en premier dans le Partsouf : En premier Keter, puis le Kli de Hokhma etc… et le Kli de Malkhout grandit en dernier. C’est pourquoi nous nommons les Kélim dans l’ordre KHB TM, de haut en bas, car tel est l’ordre de leur croissance.

 

C’est le contraire pour les Lumières. Dans les Lumières, les Lumières les plus basses sont les premières à entrer dans le Partsouf. D’abord entre Nefech qui est la Lumière de Malkhout, puis Rouakh, qui est la Lumière de ZA etc., et la lumière de Yekhida est la dernière à entrer. C’est pourquoi nous nommons les Lumières dans l’ordre NRNHY, de bas en haut, car c’est l’ordre dans lequel elles entrent, de bas en haut.

 

Ainsi, quand seul un Kli a grandi dans le Partsouf, qui est nécessairement le Kli le plus haut, Keter, la Lumière de Yekhida, attribuée à ce Kli, n’entre pas dans le Partsouf, mais seulement la Lumière la plus basse, la Lumière de Nefech. Ainsi, la Lumière de Nefech se revêt dans le Kli de Keter.

 

Et quand deux Kélim grandissent dans le Partsouf, qui sont les plus élevés- Keter et Hokhma- la Lumière de Rouakh entre en lui, de la même façon. A ce moment, la lumière de Nefech descend du Kli de Keter au Kli de Hokhma et la Lumière de Rouakh se revêt dans le Kli de Keter.

 

De même, quand un troisième Kli grandit dans le Partsouf- le Kli de Bina- la Lumière de Nechama entre en lui. A ce moment-là, la Lumière de Nefech descend du Kli de Hokhma au Kli de Bina, la Lumière de Rouakh au Kli de Hokhma, et la Lumière de Nechama se revêt dans le Kli de Keter.

 

Et quand un quatrième Kli grandit dans le Partsouf- le Kli de Tifferet- la Lumière de Haya entre dans le Partsouf. A ce moment, la Lumière de Nefech descend du Kli de Bina au Kli de Tifferet, la Lumière de Rouakh au Kli de Bina, la Lumière de Nechama au Kli de Hokhma et la Lumière de Haya dans le Kli de Keter.

 

Et quand un cinquième Kli grandit dans le Partsouf, le Kli de Malkhout, la Lumière de Yekhida entre en lui. A ce moment, toutes les Lumières entrent dans leurs Kélim respectifs. La Lumière de Nefech descend du Kli de Tifferet au Kli de Malkhout, La Lumière de Rouakh au Kli de Tifferet, la Lumière de Nechama au Kli de Bina, la Lumière de Haya au Kli de Hokhma et la Lumière de Yekhida au Kli de Keter.

 

25) Ainsi, tant que les cinq Kélim KHB TM n’ont pas grandi dans un Partsouf, les Lumières ne sont pas à leurs places respectives. Qui plus est, il y a une relation inverse : en l’absence du Kli de Malkhout, la lumière de Yekhida est absente, et les deux Kélim, TM, manquent, Yekhida et Haya sont absentes de là etc. Il en est ainsi car dans les Kélim, les plus élevés grandissent en premier, et dans les Lumières, les dernières sont les premières à entrer.

 

Vous verrez aussi que chaque nouvelle Lumière qui re-entre se revêt seulement dans le Kli de Keter, car le receveur doit recevoir dans son Kli le plus pur, le Kli de Keter.

 

Pour cette raison, à l’arrivée de chaque nouvelle Lumière, les Lumières qui sont déjà revêtues dans le Partsouf, doivent descendre d’un degré de leur place. Par exemple, quand la Lumière de Rouakh arrive, la Lumière de Nefech doit descendre du Kli de Keter au Kli de Hokhma, pour faire de la place dans le Kli de Keter pour recevoir la nouvelle Lumière, Rouakh. De la même façon, si la nouvelle Lumière est Nechama, Rouakh doit aussi descendre du Kli de Keter au Kli de Hokhma, pour laisser sa place dans Keter à la nouvelle Lumière, Nechama. Il en résulte que Nefech qui était dans le Kli de Hokhma doit descendre au Kli de Bina etc … . Tout cela est fait pour faire de la place dans le Kli de Keter à la nouvelle Lumière.

 

Gardez cette règle à l’esprit, et vous serez toujours capable de discerner pour chaque sujet s’il se réfère aux Kélim ou aux Lumières. Ainsi, vous ne vous tromperez pas, car il y a toujours une relation inverse entre eux. Nous avons donc clarifié très précisément l’objet des cinq mesures dans le Massakh, et comment, à travers eux, les niveaux changent l’un sous de l’autre.

Les cinq Partsoufim de AK

 

 

26) Ainsi nous avons clarifié précisément la question du Massakh qui a été placé dans le Kli de Malkhout, la Behina Dalet après avoir été restreinte, et la question des cinq sortes de Zivoug de Hakaa en lui, qui font sortir les cinq niveaux de dix Sefirot, l’un en dessous de l’autre. Maintenant nous allons expliquer les cinq Partsoufim de AK, qui précèdent les quatre mondes ABYA.

 

Nous savons déjà que cette Ohr Hozer, qui s’élève par le Zivoug de Hakaa de bas en haut et revêt les dix Sefirot de la Lumière Supérieure, suffit seulement pour les racines des Kélim, appelées «dix Sefirot de Roch (tête) du Partsouf ». Pour finir les Kélim, Malkhout de Roch s’élargit de ces dix Sefirot de Ohr Hozer qui revêtent les dix Sefirot de Roch, et elle s’étend à partir d’elles et en elles de haut en bas, dans la même mesure que dans les dix Sefirot de Roch. Cette extension termine les Kélim, appelés « le Gouf du Partsouf ». Ainsi, nous devons toujours distinguer deux discernements dans les dix Sefirot dans chaque Partsouf : Roch et Gouf.

 

27) Au début, le premier Partsouf de AK apparaît. Car immédiatement après le Tsimtsoum Aleph, quand Behina Dalet s’est estreinte d’être un réceptacle pour la Lumière Supérieure, et se retrouve avec un Massakh, la Lumière Supérieure s’est étendue pour se revêtir dans le Kli de Malkhout, comme avant. Et, le Massakh du Kli de Malkhout l’arrête et repousse la Lumière. De par ce coup sur le Massakh de Behina Dalet, Ohr Hozer s’est élevée jusqu’au niveau de Keter dans la Lumière Supérieure, et cette Ohr Hozer est devenue un revêtement et les racines des Kélim pour les dix Sefirot de la Lumière Supérieure, appelées «dix Sefirot de Roch du premier Partsouf de AK ».

 

Ensuite, Malkhout avec Ohr Hozer s’est élergie et étendue par la force des dix Sefirot de Roch en elle, dans les dix nouvelles Sefirot de haut en bas. Cela a complété les Kélim du Gouf. Puis, toute la mesure qui a émergé dans les dix Sefirot de Roch s’est revêtue aussi dans les dix Sefirot de Gouf. Cela a complété le premier Partsouf de AK, Roch et Gouf.

 

28) Ensuite, ce même Zivoug de Hakaa se reproduit sur le Massakh érigé dans le Kli de Malkhout, qui a seulement l’Aviout de Behina Guimel. Et alors, seul le niveau de Hokhma, Roch et Gouf, est sorti de lui, car l’absence de Massakh dans l’Aviout de Behina Dalet a fait qu’il n’avait que quatre Kélim, KHB Tifferet. Donc, Ohr Hozer n’a de place que pour revêtir quatre Lumières, HNRN (Haya, Nechama, Rouakh, Nefech), et il lui manque la Lumière de Yekhida. Ceci est appelé AB de AK.

 

Ensuite le même Zivoug de Hakaa se reproduit sur le Massakh dans le Kli de Malkhout qui n’a que l’Aviout de Behina Bet. Alors, les dix Sefirot, Roch et Gouf, au niveau de Bina sortent à ce niveau. Cela est appelé le Partsouf SAG de AK. Il manque les deux Kélim, ZA et Malkhout et les deux Lumières Haya et Yekhida.

 

Après quoi, le Zivoug de Hakaa est apparu sur le Massakh qui n’a que l’Aviout de Behina Aleph. Alors, les dix Sefirot, Roch et Gouf, sont apparues au niveau de Tifferet, et il lui manque les trois Kélim Bina, ZA et Malkhout, et les trois Lumières Nechama, Haya et Yekhida. Il n’a que les Lumières de Rouakh et Nefech, qui sont revêtues dans les Kélim de Keter et Hokhma. Ceci est appelé le Partsouf MA et BON de AK. Rappelez-vous de la relation inverse entre les Kélim et les Lumières (comme mentionnée au point 24).

 

29) Ainsi, nous avons expliqué la sortie des cinq Partsoufim AK, appelés Galgalta, AB, SAG, MA et BON, l’un au-dessous de l’autre. Dans chaque inférieur, il manque la Behina plus élevée de son supérieur. Ainsi, le Partsouf AB n’a pas la Lumière de Yekhida, il manque au Partsouf SAG la Lumière de Haya que son supérieur, AB, a. il manque au Partsouf MA et BON, la Lumière de Nechama que son supérieur, SAG, a.

 

Il en est ainsi car cela dépend de la mesure de l’Aviout dans le Massakh sur lequel le Zivoug de Hakaa se fait (point 18). Ainsi, nous devons comprendre qui et quoi a fait que le Massakh s’est diminué graduellement son Aviout, Behina par Behina, jusqu’à se diviser en cinq niveaux qui existent dans ces cinq sortes de Zivouguim (pluriel de Zivoug – accouplement).

 

 

L’Hizdakkhout du Massakh

à Atsilout du Partsouf

 

30) Pour comprendre la question de la succession des degrés en cinq niveaux l’un sous l’autre, expliqués ci-dessus, concernant les cinq Partsoufim de AK, ainsi que dans tous les degrés apparaissant dans les cinq Partsoufim de chaque monde des quatre mondes ABYA, jusqu’à Malkhout de Assiya, nous devons comprendre très précisément le sujet de l’Hizdakechout [purification] du Massakh de Gouf, qui s’applique dans chacun des Partsoufim de AK, et dans le monde des Nekoudim et le monde de Tikoun [la correction].

 

31) Le fait est qu’il n’y a aucun Partsouf, ou degré, qui ne contienne deux Lumières, appelées Ohr Makif [Lumière Environnante] et Ohr Pnimi [Lumière Intérieure], et nous allons les expliquer dans AK. La lumière environnante du premier Partsouf de AK est la Lumière de Ein Sof qui remplit toute la réalité. Après le Tsimtsoum Aleph et l’apparition d’un Massakh dans Malkhout, il y a eu un Zivoug de Hakaa de la Lumière de Ein Sof sur ce Massakh. Par Ohr Hozer que le Massakh élève, cela a ré attiré la Lumière Supérieure vers le monde de la restriction sous la forme de dix Sefirot de Roch et dix Sefirot de Gouf (Point 25).

 

Cependant cette extension depuis Ein Sof dans le Partsouf de AK ne remplit pas toute la réalité, comme avant le Tsimtsoum. Au contraire, elle est dans Roch et Sof.

  • De haut en bas, sa Lumière s’arrête au point de ce monde, qui est Malkhout qui termine, comme dans le verset « Et Ses pieds se tiendront … sur le Mont des oliviers».
  • Et de l’intérieur vers l’extérieur, comme il y a dix Sefirot KHB TM de haut en bas, et que Malkhout termine le AK en bas, il y a également dix Sefirot KHB TM de l’intérieur vers l’extérieur, appelées Mokha, Atsamot, Guidin, Bassar et Or. Or [peau] qui est Malkhout termine le Partsouf de l’extérieur. Selon cela, le Partsouf de AK est considéré comme une simple et fine ligne comparée à Ein Sof, qui remplit toute la réalité. C’est ainsi car Partsouf Or le termine et le limite de tous les côtés, de l’extérieur, et il ne peut s’élargir et remplir tout l’espace restreint. Ainsi seule une fine ligne persiste au milieu de l’espace.

 

Et la mesure de la Lumière reçue dans AK, la fine ligne, est appelée « lumière intérieure ». Cette grande différence entre la lumière intérieure dans AK et la Lumière de Ein Sof d’avant le Tsimtsoum, est appelée la « lumière environnante », car elle reste comme une lumière environnante autour du Partsouf de AK, car elle ne peut pas se revêtir dans le Partsouf.

 

32) Cela clarifie précisément le sens de Ohr Makif [lumière environnante] de AK, dont l’immensité n’est pas mesurable. Cependant, cela ne signifie pas qu’Ein Sof qui remplit toute la réalité, est par lui-même considérée comme Ohr Makif de AK. Mais cela signifie qu’un Zivoug de Hakaa a été fait sur Malkhout de Roch de AK, qu’Ein Sof a frappé le Massakh à cet endroit. En d’autres termes, il souhaitait se revêtir dans Behina Dalet de AK, comme avant le Tsimtsoum, mais le Massakh dans Malkhout de Roch AK l’a frappé. C’est-à-dire qu’il l’a empêché de s’étendre dans Behina Dalet et l’a repoussé (Point 14). Cette Ohr Hozer qui émerge de cette poussée de la Lumière en arrière est devenue également des Kélim pour revêtir la Lumière Supérieure.

 

Néanmoins, il y a une grande différence entre la réception dans Behina Dalet avant le Tsimtsoum et la réception de Ohr Hozer après le Tsimtsoum, car elle ne revêt qu’une fine ligne dans Roch et Sof. C’est ce que le Massakh a fait par son coup sur la Lumière Supérieure. Et la mesure qui a été rejetée de AK par le Massakh, c’est-à-dire toute sa mesure de Lumière Supérieure de Ein Sof qui voulait se revêtir dans Behina Dalet –si le Massakh ne l’avait pas arrêtée, elle sera devenue Ohr Makif entourant AK.

 

C’est parce qu’il n’y a pas de changement ni d’absence dans le spirituel. Et puisque la Lumière d’Ein Sof s’étend à AK, pour se revêtir dans Behina Dalet, il doit alors en être ainsi.

 

Cependant, bien que le Massakh l’ait maintenant retenue et l’ait repoussée, il ne remet pas en cause l’extension d’Ein Sof. Au contraire, il la soutient mais d’une façon différente : par la multiplication des Zivouguim dans les cinq mondes AK et ABYA, jusqu’à la fin de la correction, quand Behina Dalet sera complètement corrigée par eux. A ce moment-là, Ein Sof se revêtira en elle comme au début.

 

Ainsi, aucun changement ni absence ne s’est produit par la frappe du Massakh dans la Lumière Supérieure. C’est la signification de ce qui est écrit dans le Zohar « le Zivoug de Ein Sof ne descend pas tant que son conjoint ne lui a pas été donné ». Ce qui veut dire qu’entre temps, c’est-à-dire jusque là, cette Lumière d’Ein Sof est devenue Ohr Makif, c’est-à-dire qu’elle se revêtira en elle dans le futur. Pour l’instant, elle l’entoure et l’illumine de l’extérieur avec une certaine illumination. Cette illumination lui permet de s’étendre selon les mêmes lois qui lui permettront de recevoir cette Ohr Makif dans la mesure où Ein Sof s’était initialement étendue à elle.

 

33) Maintenant nous allons clarifier la question du Bitouch [frappe] de Ohr Pnimi et Ohr Makif l’une sur l’autre, qui entraine la Hizdakchout [purification] du Massakh et la perte de la dernière Behina d’Aviout. Comme ces deux Lumières sont opposées, et sont encore attachées au Massakh dans Malkhout de Roch de AK, elles se cognent et se frappent l’une l’autre.

 

Interprétation : Le Zivoug de Hakaa dans [bouche] de Roch de AK, dans le Massakh de Malkhout de Roch, appelé , qui était la raison du revêtement de Ohr Pnimi de AK par Ohr Hozer qu’il a élevé, est aussi la raison de la sortie de Ohr Makif de AK. Comme il empêchait la Lumière d’Ein Sof de se revêtir dans Behina Dalet, la Lumière est sortie sous la forme de Ohr Makif.

 

En d’autres termes, toute cette partie de la Lumière qu’Ohr Hozer ne peut pas revêtir, comme la Behina Dalet elle-même, est sortie et est devenue Ohr Makif. Ainsi le Massakh dans est la raison d’Ohr Makif, comme il est la raison d’Ohr Pnimi.

 

34) Nous avons appris qu’Ohr Pnimi et Ohr Makif sont liées au Massakh, mais par des actions opposées. Et comme le Massakh étend une partie de la Lumière Supérieure dans le Partsouf par Ohr Hozer qui la revêt, il éloigne aussi Ohr Makif, l’empêchant de se revêtir dans le Partsouf.

 

Et comme la partie de la Lumière qui reste au dehors comme Ohr Makif est très importante, à cause du Massakh qui l’empêche de se revêtir dans AK, on considère qu’elle frappe le Massakh qui la repousse, car elle veut se revêtir dans le Partsouf. Mais on considère que la force d’Aviout et de Kachiout dans le Massakh frappe Ohr Makif, qui veut se revêtir en lui, et l’en empêche, comme il frappe la Lumière Supérieure durant le Zivoug. Ces coups que Ohr Makif et l’Aviout dans le Massakh se donnent l’un l’autre sont appelés le Bitouch de Ohr Makif dans Ohr Pnimi.

 

Pourtant, ce Bitouch entre eux se produit seulement dans le Gouf du Partsouf, car ici le revêtement de la Lumière dans les Kélim, qui laisse Ohr Makif hors du Kli, est apparent. Néanmoins, ce Bitouch ne s’applique pas aux dix Sefirot de Roch, car Ohr Hozer n’est en aucune façon considérée comme étant des Kélim ici, mais comme de simples fines racines. Pour cette raison, La Lumière en elles, n’est pas considérée comme une Ohr Pnimi limitée, au point de dire que la Lumière qui reste à l’extérieur est Ohr Makif. Et comme cette distinction entre elles n’existe pas, il n’y a pas de frappe d’Ohr Pnimi et Ohr Makif dans les dix Sefirot de Roch.

 

Ce n’est qu’après que les Lumières se soient étendues de et en bas aux dix Sefirot de Gouf, où les Lumières se revêtent dans les Kélim, qui sont les dix Sefirot de Ohr Hozer de et en bas, qu’il y a un coup entre Ohr Pnimi dans les Kélim et Ohr Makif qui est restée à l’extérieur.

 

35) Ce Bitouch continue jusqu’à ce que Ohr Makif ait purifié le Massakh de son Aviout et l’ai élevé à sa Racine Supérieure dans Pé de Roch. Cela signifie qu’il a purifié toute l’Aviout de haut en bas, appelé Massakh et Aviout de Gouf, le laissant avec seulement la Chorech [racine] de Gouf, le Massakh de Malkhout de Roch, appelé Pé. En d’autres termes, il s’est purifié de toute son Aviout de haut en bas, qui est la limite entre Ohr Pnimi et Ohr Makif, laissant seulement une Aviout de bas en haut, où la distinction entre Ohr Pnimi et Ohr Makif n’a pas encore été faite.

 

On sait que l’équivalence de forme fusionne les objets spirituels en un. Or, après que le Massakh de Gouf s’est purifié de toute l’Aviout de Gouf, laissant en lui seulement l’Aviout qui est égale au Massakh de Pé de Roch, sa forme s’est égalisée au Massakh de Roch. Ainsi, il s’est intégré à lui et a fait un avec lui, car il n’y a rien qui les divise en deux. Il est alors que que le Massakh de Gouf s’est élevé à Pé de Roch.

 

Et comme le Massakh de Gouf s’est inclus au Massakh de Roch, il est ré inclus dans le Zivoug de Hakaa dans le Massakh de Pé de Roch, et un nouveau Zivoug de Hakaa est fait sur lui. Par conséquent, dix nouvelles Sefirot, à un nouveau degré, émergent en lui, appelées AB de AK ou Partsouf Hokhma de AK. On le considère comme «un fils», un descendant du premier Partsouf de AK.

 

36) Et après que le Partsouf AB de AK soit sorti, et se soit complété dans Roch et Gouf, le Bitouch de Ohr Makif et Ohr Pnimi s’y répète aussi, comme il a été expliqué ci-dessus concernant le premier Partsouf de AK. Son Massakh de Gouf s’est également purifié de toute son Aviout de Gouf jusqu’à ce qu’il égalise sa forme avec son Massakh de Roch et soit alors inclus dans le Zivoug dans son Pé de Roch.

 

Et donc, un nouveau Zivoug de Hakaa se fait sur lui, produisant un nouveau degré de dix Sefirot au niveau de Bina appelé SAG de AK. Il est considéré comme un fils et un descendant du Partsouf AB de AK car il sort de son Zivoug dans Pé de Roch. Les Partsoufim de SAG de AK vers le bas sortent également de la même façon.

 

37) Ainsi nous avons expliqué l’émergence des Partsoufim l’un sous l’autre par la force du Bitouch de Ohr Makif et Ohr Pnimi, qui purifie le Massakh de Gouf jusqu’à ce qu’il le ramène à l’état de Massakh de Pé de Roch. A ce moment, il est inclus dans un Zivoug de Hakaa, qui se déroule dans Pé de Roch, et de ce fait, ce Zivoug fait sortir un nouveau niveau de dix Sefirot. Ce nouveau niveau est le fils du Partsouf précédent.

 

De cette manière, AB émerge du Partsouf Keter, SAG du Partsouf AB, MA du Partsouf SAG et ainsi de suite avec le reste des degrés dans les Nekoudim et ABYA. Cependant, nous devons comprendre pourquoi les dix Sefirot de AB sortent seulement sur Behina Guimel et non sur Behina Dalet, et pourquoi SAG seulement sur Behina Bet etc. C’est-à-dire que chaque inférieur est inférieur à son supérieur d’un degré. Pourquoi ne sont-ils pas tous sortis l’un de l’autre, au même niveau ?

 

38) Premièrement, nous devons comprendre pourquoi les dix Sefirot de AB sont considérées comme un descendant du premier Partsouf de AK, car après être sorti du Zivoug dans Pé de Roch du premier Partsouf, comme les dix Sefirot du Gouf du Partsouf lui-même, de quelle façon sort-il du premier Partsouf pour être considéré comme un second Partsouf et sa descendance ?

 

Ici vous devez comprendre la grande différence entre le Massakh de Roch et le Massakh de Gouf. Il y a deux sortes de Malkhout dans le Partsouf :

1-     La Malkhout d’accouplement, avec la lumière Supérieure, par la force du Massakh corrigé en elle.

2-     La Malkhout terminale, la Lumière Supérieure dans les dix Sefirot du Gouf, par la force du Massakh corrigé en elle.

 

La différence entre elles est aussi importante que la différence entre l’Emanateur et les créatures. Malkhout de Roch, qui s’accouple dans un Zivoug de Hakaa avec la Lumière Supérieure, est considérée comme « l’Emanateur du Gouf » car le Massakh corrigé en elle ne rejette pas la Lumière Supérieure quand il la frappe. A l’inverse, par Ohr Hozer qui s’est élevée, il revêt et prolonge la Lumière Supérieure sous forme des dix Sefirot de Roch. Alors, il s’étend de haut en bas, jusqu’à ce que les dix Sefirot de la Lumière Supérieure se revêtent dans le Kli de Ohr Hozer, appelé Gouf.

 

Pour cette raison, le Massakh et la Malkhout de Roch sont considérés comme l’Emanateur des dix Sefirot du Gouf, et aucune limitation ni répulsion ne sont apparentes dans ce Massakh et Malkhout. Alors que pour le Massakh et Malkhout de Gouf, une fois que les dix Sefirot se sont diffusées de Pé de Roch de haut en bas, ils ne s’étendent que jusqu’à Malkhout de ces dix Sefirot. Car la Lumière Supérieure ne peut pas se diffuser dans Malkhout du Gouf à cause du Massakh s’y trouvant, l’empêchant de se diffuser dans Malkhout. Pour cette raison, le Partsouf s’arrête là, et c’est la fin et la conclusion du Partsouf.

 

Ainsi, toute la force du Tsimtsoum et de la limitation apparaît seulement dans ce Massakh et dans Malkhout de Gouf. Pour cette raison, tout le Bitouch d’Ohr Makif et d’Ohr Pnimi ne se fait que dans le Massakh de Gouf, car c’est lui qui limite et repousse Ohr Makif l’empêchant de briller dans le Partsouf. Ce n’est pas le cas dans le Massakh de Roch, car le Massakh de Roch ne fait qu’attirer et revêtir les Lumières, mais la force de limitation n’est encore apparue en lui.

 

39) Il s’ensuit que par la force du Bitouch d’Ohr Makif et d’Ohr Pnimi, le Massakh de la Malkhout finale est devenu le Massakh et Malkhout d’accouplement une fois de plus (Point 35). Car le Bitouch d’Ohr Makif a purifié le Massakh final de toute son Aviout de Gouf, laissant en lui seulement de fins Rechimot de cette Aviout, équivalents à l’Aviout de Massakh de Roch.

 

On sait aussi que l’équivalence de forme attache et unit les objets spirituels les uns aux autres. Ainsi, une fois que le Massakh de Gouf a égalisé la forme de son Aviout avec le Massakh de Roch, il s’inclut immédiatement en lui et ils sont devenus semblables à un seul Massakh. Dans cette situation, il a reçu la force du Zivoug de Hakaa comme le Massakh de Roch et les dix Sefirot du nouveau degré sont sorties sur lui.

 

Cependant, avec ce Zivoug, les Rechimot de l’Aviout de Gouf, qui étaient en lui depuis le début, se sont renouvelés dans son Massakh de Gouf. Dans cette situation, la disparité de forme entre lui et le Massakh de Roch inclus en lui apparaît en lui une fois de plus dans une certaine mesure. La connaissance de cette disparité le sépare et l’éloigne de Pé de Roch du Supérieur, car après être revenu et avoir connu sa première origine, de Pé de Roch et en bas du Supérieur, il ne peut plus continuer à se tenir au-dessus de du Supérieur, car la disparité de forme sépare les objets spirituels les uns des autres. Il s’avère qu’il a été obligé de descendre de là, de et en bas du Supérieur.

 

Il est donc nécessairement considéré comme un deuxième Gouf par rapport au Supérieur, même si Roch du nouveau degré est considéré seulement comme le Gouf du nouveau niveau, car elle s’étend de son Massakh de Gouf. C’est pourquoi, cette disparité de forme les distingue en deux Goufim séparés. Et comme le nouveau niveau est entièrement le résultat du Massakh de Gouf du Partsouf précédent, il est considéré comme sa copie, comme une branche s’étendant de lui.

 

40) Il y a une autre différence entre l’inférieur et le Supérieur : chaque inférieur émerge avec un niveau différent que dans les cinq Behinot dans le Massakh (Point 22). De même, chaque inférieur n’a pas la Behina la plus élevée des Lumières du Supérieur et la Behina la plus basse des Kélim du Supérieur. Car c’est dans la nature du Bitouch d’Ohr Makif dans le Massakh de perdre la dernière Behina de son Aviout.

 

Par exemple, dans le premier Partsouf de AK où le Massakh contient tous les cinq niveaux d’Aviout, jusqu’à Behina Dalet, le Bitouch de Ohr Makif dans le Massakh de Gouf purifie complètement l’Aviout de Behina Dalet, ne laissant même pas un Rechimo de cette Aviout. Et seuls les Rechimot de l’Aviout de Behina Guimel et en haut restent dans le Massakh.

 

C’est pourquoi, quand ce Massakh s’inclut dans Roch et y reçoit un Zivoug de Hakaa sur l’Aviout qui reste dans ses Rechimot venant du Gouf, le Zivoug émerge seulement sur Behina Guimel d’Aviout dans le Massakh. Car le Rechimo d’Aviout de Behina Dalet a été perdu et n’est plus là. Par conséquent, le niveau qui sort de ce Massakh est seulement au niveau de Hokhma, appelé HaVaYaH de AB de AK, ou Partsouf AB de AK.

 

Nous avons déjà vu au point 22, que le niveau Hokhma qui sort sur le Massakh de Behina Guimel n’a pas Malkhout de Kélim ni la Lumière de Yekhida parmi les Lumières, qui est la Lumière de Keter. Donc, le Partsouf AB n’a pas le dernier discernement des Kélim du Supérieur et le discernement le plus élevé des Lumières du Supérieur. Et à cause de cette grande disparité de forme, l’inférieur est considéré comme un Partsouf séparé du Supérieur.

 

41) De la même façon, une fois que le Partsouf AB s’est diffusé dans Roch et Gouf et qu’il y a eu le Bitouch de Ohr Makif sur le Massakh du Gouf de AB, qui est le Massakh de Behina Guimel, ce Bitouch fait disparaitre et annule le Rechimo de l’Aviout de la dernière Behina dans le Massakh, qui est Behina Guimel. Il s’avère que durant l’ascension du Massakh à Pé de Roch, et son inclusion dans le Zivoug de Hakaa, le coup ne se fait que sur l’Aviout de Behina Bet qui est restée dans ce Massakh, car Behina Guimel a disparu de lui. De plus, cela ne fait sortir que dix Sefirot au niveau de Bina, appelées HaVaYaH de SAG de AK, ou Partsouf SAG, il manquera ZA et Malkhout dans les Kélim, et Haya et Yekhida dans les Lumières.

 

Il en est de même, quand ce Partsouf SAG s’est diffusé à Roch et Gouf, il y a eu le Bitouch de Ohr Makif dans son Massakh de Gouf, qui est le Massakh de Behina Bet. Ce Bitouch fait disparaitre et annule la dernière Behina d’Aviout dans le Massakh, Behina Bet, laissant seulement les Rechimot d’Aviout de Behina Aleph et au-dessus dans le Massakh.

 

Ainsi, durant l’ascension du Massakh à Pé de Roch, et son inclusion dans le Zivoug de Hakaa, le coup s’est fait seulement sur le Massakh de Behina Aleph qui est restée dans le Massakh, car il a déjà perdu Behina Bet. Pour cette raison, il ne fait sortir que dix Sefirot au niveau de Tifferet, appelées « le niveau de ZA ». il manque Bina, ZA et Malkhout dans les Kélim, et Nechama, Haya et Yekhida dans les Lumières …, et ainsi de suite.

 

42) Cela clarifie précisément la raison de la descente des niveaux l’un sous l’autre, durant l’enchaînement des Partsoufim. Cela est dû au Bitouch de Ohr Makif et Ohr Pnimi, ayant lieu dans chaque Partsouf, perd toujours la dernière Behina du Rechimo d’Aviout s’y trouvant. Et, nous devons savoir qu’il y a deux discernements dans les Rechimot qui restent dans le Massakh après sa Hizdakechout [purification] :

 

. Un Rechimo d’Aviout

 

. Un Rechimo de Hitlabchout [revêtement]

 

Par exemple, une fois que le Massakh de Gouf du premier Partsouf dans AK s’est purifié, nous avons dit que la dernière Behina des Rechimot de Aviout, le Rechimo de Behina Dalet, a été perdu, et que tout ce qui est resté dans le Massakh était le Rechimo d’Aviout de Behina Guimel. Aussi, bien que le Rechimo de Behina Dalet contienne deux discernements, comme nous l’avons dit, Hitlabchout et Aviout, seul le Rechimo de Aviout de Behina Dalet a disparu du Massakh par cette Hizdakchout. Mais le Rechimo de Hitlabchout de Behina Dalet est resté dans ce Massakh et n’a pas disparu de lui.

 

Un Rechimo de Hitlabchout se réfère à une Behina [discernement] très pure du Rechimo de Behina Dalet, qui ne contient pas suffisamment d’Aviout pour un Zivoug de Hakaa avec la Lumière Supérieure. Ce Rechimo reste de la dernière Behina dans chaque Partsouf pendant son Hizdakchout. Et ce que nous avons dit concernant la dernière Behina qui disparaît de chaque Partsouf durant son Hizdakchout ne concerne que le Rechimo de Aviout en elle.

 

43) Le reste des Rechimot de Hitlabchout de la dernière Behina qui est resté dans chaque Massakh, a engendré la sortie de deux niveaux, mâle et femelle, dans les Roch de tous les Partsoufim : en commençant dans AB de AK, SAG de AK, MA et BON de AK, et dans tous les Partsoufim de Atsilout. Il en est ainsi car dans le Partsouf AB de AK, où il n’y a que le Rechimo de Aviout de Behina Guimel dans le Massakh, qui fait sortir les dix Sefirot au niveau de Hokhma, le Rechimo de Hitlabchout de Behina Dalet, qui est resté dans le Massakh, n’est pas apte au Zivoug avec la Lumière Supérieure, du fait de sa pureté. Aussi, il s’inclut à l’Aviout de Behina Guimel et devient un seul Rechimo. Alors le Rechimo de Hitlabchout acquiert la force pour s’accoupler avec la Lumière Supérieure. Pour cette raison, le Zivoug de Hakaa avec la Lumière Supérieure est apparu sur elle, faisant sortir les dix Sefirot presque au niveau de Keter.

 

Il en est ainsi car elle a eu l’Hitlabchout de Behina Dalet. Cette Hitkalelout (inclusion/ intégration) est appelée Hitkalelout de la femelle dans le mâle, car le Rechimo de Aviout de Behina Guimel est appelé « femelle » car il porte l’Aviout. Et le Rechimo de Hitlabchout de Behina Dalet est appelé « mâle », car il vient d’un endroit supérieur, et parce qu’il est purifié de l’Aviout. Par conséquent, bien que le Rechimo du mâle seul soit insuffisant pour un Zivoug de Hakaa, grâce l’Hitkalelout de la femelle en lui, il est apte pour un Zivoug de Hakaa

 

44) Ensuite, il y a aussi Hitkalelout du mâle dans la femelle. Cela signifie que le Rechimo de Hitlabchout s’est intégré au Rechimo de Aviout. Cela produit un Zivoug de Hakaa seulement au niveau de la femelle, le niveau de Behina Guimel, qui est le niveau de Hokhma, appelé HaVaYaH de AB. Le Zivoug Supérieur, quand la femelle s’inclut dans le mâle, est considéré comme le niveau du mâle, qui est presque le niveau de Keter. Et le Zivoug Inférieur, quand le mâle s’inclut dans la femelle, est considéré comme le niveau femelle, qui est seulement le niveau de Hokhma.

 

Cependant, l’Aviout au niveau du mâle ne provient pas de lui-même, mais par l’Hitkalelout avec la femelle. Et bien que cela soit suffisant pour faire sortir le niveau des dix Sefirot de bas en haut, appelé Roch, ce niveau ne peut pas encore se diffuser de haut en bas sous la forme d’un Gouf, ce qui signifierait le revêtement des Lumières dans les Kélim. Il en est ainsi car un Zivoug de Hakaa sur Aviout qui vient de l’Hitkalelout est insuffisant pour l’expension des Kélim.

 

C’est pourquoi, le niveau mâle contient seulement Roch sans Gouf. Le Gouf du Partsouf s’étend seulement à partir du niveau femelle, qui a sa propre Aviout. Pour cette raison, nous nommons le Partsouf seulement d’après le niveau femelle, c’est-à-dire le Partsouf AB. Il en est ainsi car le centre du Partsouf est son Gouf, le revêtement des Lumières dans les Kélim. Et il ne sort que du niveau femelle, comme nous l’avons expliqué. C’est pourquoi le Partsouf est nommé d’après elle.

 

45) Et comme nous l’avons expliqué concernant les deux niveaux, mâle et femelle, à Roch du Partsouf AB, ces deux sortent précisément de la même manière dans Roch de SAG. Mais là, le niveau mâle est presqu’au niveau de Hokhma car il vient du Rechimo de Hitlabchout de Behina Guimel dans l’Hitkalelout de l’Aviout de Behina Bet. Et le niveau femelle est au niveau de Bina, de l’Aviout de Behina Bet. Et là aussi, le Partsouf est nommé seulement d’après le niveau femelle, car le mâle est Roch sans Gouf.

 

Il en est de même dans le Partsouf MA de AK, le niveau mâle est presqu’au niveau de Bina, appelé « le niveau de YESHOUT », car il vient du Rechimo de Behina Bet de Hitlabchout, avec l’Hitkalelout d’Aviout de Behina Aleph, alors que le niveau femelle n’est que le niveau de ZA, car il est seulement Behina Aleph de Aviout. Et ici aussi, le Partsouf est nommé seulement d’après la femelle qui est, le Partsouf MA ou Partsouf VAK, car le mâle est Roch sans Gouf. Sachez qu’il en est ainsi dans tous les Partsoufim.

 

 

Taamim, Nekoudot, Taguin, et Otiot

 

 

46) Nous avons clarifié le Bitouch de Ohr Makif et Ohr Pnimi, qui apparaît après l’extension du Partsouf dans Gouf. Cela amène le Massakh de Gouf à se purifier, toutes les Lumières du Gouf s’en vont et le Massakh avec les Rechimot qui restent en lui s’élevent à Pé de Roch, où elles sont renouvelées avec un nouveau Zivoug de Hakaa, et font sortir un nouveau degré dans la mesure de l’Aviout dans les Rechimot. A présent, nous allons expliquer les quatre types de Lumières, TANTA (Taamim, Nekoudot, Taguin, Otiot), qui arrivent avec le Bitouch de Ohr Makif et les ascensions du Massakh à Pé de Roch.

 

47) Il a été expliqué que par le Bitouch de Ohr Makif dans le Massakh de Gouf, il purifie le Massakh de toute l’Aviout de Gouf jusqu’à ce qu’il soit purifié et soit équivalent au Massakh de Pé de Roch. L’équivalence de forme avec le Pé de Roch les unit comme un, et il s’inclut dans le Zivoug de Hakaa en lui.

 

Néanmoins, le Massakh ne se purifie d’emblée mais progressivement : d’abord de Behina Dalet à Behina Guimel, puis de Behina Guimel à Behina Bet, puis de Behina Bet à Behina Aleph, et enfin de Behina Aleph à Behina Chorech. Finalement, il s’est purifié de toute son Aviout et devient aussi pur que le Massakh de Pé de Roch.

 

Maintenant la Lumière Supérieure ne s’arrête jamais de briller même un seul instant, et elle s’accouple avec le Massakh à chacune des étapes de son Hizdakchout. Après s’être purifié de Behina Dalet, et que tout le niveau de Keter soit parti, alors le Massakh arrive à l’Aviout de Behina Guimel, la Lumière Supérieure s’accouple avec le Massakh sur l’Aviout restant de Behina Guimel et fait sortir les dix Sefirot au niveau de Hokhma.

 

Après quoi, quand le Massakh se purifie aussi dans Behina Guimel, et que le niveau de Hokhma s’en va aussi, laissant seulement Behina Bet dans le Massakh, la Lumière Supérieure s’accouple à lui sur Behina Bet et fit sortir les dix Sefirot au niveau de Bina. Ensuite, quand il s’est également purifié dans Behina Bet, et que ce niveau est parti, ne laissant que l’Aviout de Behina Aleph, la Lumière Supérieure s’accouple au Massakh sur l’Aviout restante de Behina Aleph et fait sortir dix Sefirot au niveau de ZA. Et quand il s’est aussi purifié de l’Aviout de Behina Aleph et que le niveau de ZA est parti, il reste seulement avec le Chorech [racine] de l’Aviout.

 

La Lumière Supérieure fait également un Zivoug sur l’Aviout Chorech qui reste dans le Massakh et fait sortir les dix Sefirot au niveau de Malkhout. Et quand le Massakh s’est également purifié de l’Aviout Chorech, le niveau de Malkhout s’en va aussi car aucune Aviout de Gouf ne reste dans le Massakh. On considère alors que le Massakh et ses Rechimot se sont élevés et se sont unis au Massakh de Roch, se sont inclus ici dans un Zivoug de Hakaa et ont fait sortir dix nouvelles Sefirot au-dessus de lui, appelées un « fils » et une « descendant » du premier Partsouf.

 

Ainsi nous avons expliqué que le Bitouch de Ohr Makif dans Ohr Pnimi qui purifie le Massakh de Gouf du premier Partsouf AK et l’élève à son Pé de Roch, duquel nait et sort le second Partsouf, AB de AK, ne se fait pas en une seule fois, mais progressivement, car la Lumière Supérieure s’accouple avec lui à chacune des étapes des quatre degrés qu’il traverse durant son Hizdakchout, jusqu’à ce qu’il s’égalise à Pé de Roch.

 

Et comme il a été expliqué concernant la sortie des quatre niveaux durant l’Hizdakchout du Gouf du premier Partsouf vers AB, trois niveaux sortent durant la période d’Hiztakchout du Massakh de Gouf du Partsouf AB, et ainsi sort le Partsouf SAG, et ainsi de suite pour tous les degrés. La règle est la suivante : Un Massakh ne se purifie pas d’emblée mais progressivement. La Lumière Supérieure, qui ne s’arrête pas de se propager à l’inférieur, s’accouple à lui à chaque degré tout au long de sa purification.

 

48) Cependant, ces niveaux, qui sortent sur le Massakh durant son Hizdakchout progressive, ne sont pas considérés comme l’Hitpachtout des vrais degrés, comme le premier niveau qui sort avant le commencement de l’Hizdakchout. Mais, ils sont considérés comme des Nekoudot [points], et ils sont appelés Ohr Hozer et Din (jugement), car la force du Din du départ des Lumières est déjà mélangée en eux. Il en est ainsi car dans le premier Partsouf, dès que le Bitouch a commencé à apparaître, et a purifié le Massakh de Gouf de Behina Dalet, il est considéré comme s’étant complètement purifié, car il n’y a pas d’« à peu près » dans le spirituel.

 

Puisqu’il a commencé à se purifier, il doit le faire complètement. Mais, quand le Massakh se purifie progressivement, c’est le moment pour la Lumière Supérieure de s’accoupler avec lui à chaque degré d’Aviout que le Massakh reçoit durant son Hizdakchout, jusqu’à ce qu’il se soit entièrement purifié. Donc, la force de départ est mélangée avec les niveaux qui sont sortis durant son départ, et ils sont seulement considérés comme des Nekoudot, et Ohr Hozer et jugement [Din].

 

C’est pourquoi nous distinguons deux types de niveaux dans chaque Partsouf : Taamim et Nekoudot. Il en est ainsi car les dix Sefirot de Gouf qui sortent en premier dans chaque Partsouf sont appelées Taamim, et ces niveaux qui sortent dans le Partsouf alors qu’il se purifie, après que le Massakh ait déjà commencé à se purifier jusqu’à ce qu’il atteigne Pé de Roch, sont appelés Nekoudot.

 

49) Les Rechimot qui restent en bas dans le Gouf, après le départ des Lumières de Taamim, sont appelés Taguin, et les Rechimot qui restent des niveaux des Nekoudot sont appelés Otiot, qui sont les Kélim. De plus, les Taguin, qui sont les Rechimot des Lumières de Taamim, planent au-dessus des Otiot et des Kélim et les font vivre.

 

Ainsi, nous avons appris les quatre types de Lumière appelés Taamim, Nekoudot, Taguin et Otiot. Le premier niveau qui sort dans chaque Partsouf des cinq Partsoufim appelés Galgalta, AB, SAG, MA et BON, est appelé Taamim. Les niveaux qui sortent dans chaque Partsouf une fois qu’il a commencé à se purifier, jusqu’à ce qu’il soit complètement purifié, sont appelés les Nekoudot. Les Rechimot qui restent des Lumières de Taamim à chaque niveau, après leur départ, sont appelés Taguin, et les Rechimot qui restent des Lumières des niveaux des Nekoudot après leur départ sont appelés Otiot ou Kélim.

 

Souvenez-vous que dans tous les cinq Partsoufim appelés Galgalta, AB, SAG, MA et BON, il y a Hizdakchout dans chacun d’entre eux et qu’ils ont tous ces quatre types de Lumières.

 

 

Roch, Tojh, Sof dans chaque Partsouf et l’ordre d’Hitlabchout des Partsoufim les uns dans les autres

 

 

50) Vous savez déjà la différence entre les deux Malkhout dans chaque Partsouf, la Malkhout d’accouplement, et la Malkhout terminale. Dix Sefirot de Ohr Hozer émergent du Massakh dans la Malkhout d’accouplement, revêtant les dix Sefirot de la Lumière Supérieure, appelées « les dix Sefirot de Roch », c’est-à-dire seulement les racines. De là et en bas, les dix Sefirot du Gouf du Partsouf s’étendent sous la forme d’Hitlabchout (revêtement) des Lumières dans les Kélim complets.

 

Ces dix Sefirot de Gouf se divisent en deux discernements de dix Sefirot : les dix Sefirot de Tokh [l’intérieur/buste] et les dix Sefirot de Sof [la fin]. Les dix Sefirot de Tokh se tiennent de [bouche] jusqu’au Tabour [nombril], c’est le lieu de revêtement des Lumières dans les Kélim. Les dix Sefirot de la fin et la fin du Partsouf se tiennent du Tabour et en bas jusqu’à Sioum Raglin [extrémités des jambes ou pieds].

 

Cela signifie que Malkhout termine chaque Sefira jusqu’à ce qu’elle atteingne la sienne, et là elle ne peut recevoir aucune Lumière et le Partsouf se termine là. Cette terminaison est appelée « la fin des Etzbaot Raglin [les doigts de pied] du Partsouf », et de là vers le bas, il y a un espace vide, vide de toute Lumière.

 

Sachez que ces deux types de dix Sefirot s’étendent de la racine des dix Sefirot, appelée Roch, car toutes deux sont inclues dans Malkhout d’acouplement. Il en est ainsi car il y a un revêtement ici, Ohr Hozer s’élève et revêt la Lumière Supérieure. Le Massakh a également une force de rétention sur Malkhout qui fait qu’elle ne peut pas recevoir la Lumière, par cela, un Zivoug de Hakaa élève Ohr Hozer. Au niveau de Roch, ces deux forces sont seulement des racines.

 

De plus, quand elles s’étendent de haut en bas, la première force, qui est une force de revêtement, se réalise dans les dix Sefirot de Tokh, de et en bas jusqu’au Tabour. Et la deuxième force, qui empêche Malkhout de recevoir la Lumière, se réalise dans les dix Sefirot de Sof et Sioum, du Tabour et en bas jusqu’à la fin des Etzbaot Raglin.

 

Ces deux types de dix Sefirot sont toujours appelés HGT NHYM. Les dix Sefirot de Tokh dejusqu’au Tabour, sont toutes appelées HGT, et les dix Sefirot de Sof du Tabour vers le bas sont toutes appelées NHYM.

 

51) Nous devons aussi savoir que le Tsimtsoum se fait seulement sur Ohr Hokhma, dont le Kli est le désir de recevoir qui se termine dans Behina Dalet, où le Tsimtsoum et le Massakh se produisent. Mais, il n’y a pas de Tsimtsoum du tout sur Ohr Hassadim ici, car son Kli est le désir de donner, dans lequel il n’y a aucune Aviout ni disparité de forme avec l’Emanteur, et qui donc ne nécessite aucune correction.

 

De plus, dans les dix Sefirot de la Lumière Supérieure, ces deux Lumières, Hokhma et Hassadim, sont liées ensemble sans aucune différence entre elles, car elles forment une seule Lumière qui s’étend en fonction de sa qualité. Pour cette raison, quand elles se revêtent dans les Kélim après le Tsimtsoum, Ohr Hassadim [Lumière de la Miséricorde] s’arrête à Malkhout, même si elle n’y a pas eu de restriction. Il en est ainsi car si Ohr Hassadim s’était répandue à un endroit où Ohr Hokhma [Lumière de la Sagesse] ne peut s’étendre même juste un peu, c’est-à-dire dans Malkhout terminale, elle se serait brisée dans la Lumière Supérieure car Ohr Hassadim aurait dû être complètement séparée de Ohr Hokhma. Donc, Malkhout terminale devient un espace vide, vide même de Ohr Hassadim.

 

52) Maintenant nous pouvons comprendre le contenu des dix Sefirot de Sof du Partsouf de Tabour et en bas. On ne peut pas dire qu’elles ne sont qu’Ohr Hassadim sans Ohr Hokhma, car Ohr Hassadim n’est jamais complètement séparée d’Ohr Hokhma. Mais il y a nécessairement une petite illumination d’Ohr Hokhma en elles aussi. Vous devez savoir que nous appelons toujours cette petite illumination « VAK sans Roch ». Ainsi, les trois discernements des dix Sefirot dans le Partsouf, appelés Roch, Tohh et Sof ont été expliqués.

 

53) Maintenant nous allons expliquer l’ordre de revêtement des Partsoufim Galgalta, AB, et SAG de AK les uns par rapport aux autres. Sachez que chaque inférieur sort du Massakh du Gouf du Supérieur, après s’être purifié et avoir égalisé sa forme avec Malkhout et le Massakh dans Roch. Il en est ainsi car à ce moment-là, il s’inclut dans le Massakh de Roch, dans le Zivoug de Hakaa en lui.

 

Après que le Zivoug de Hakaa ait été effectué dans les deux Rechimot - Aviout et Hitlabchout, - qui restent dans le Massakh de Gouf, son Aviout est considérée comme l’Aviout de Gouf. Par cette reconnaissance, nous savons que le niveau sort du Roch du premier Partsouf de AK, et descend et revêt son Gouf, c’est-à-dire à sa racine, car elle vient du Massakh de Gouf.

 

En fait, le Massakh avec Malkhout d’accouplement du nouveau Partsouf doit descendre au niveau du Tabour du premier Partsouf, car le Massakh de Gouf avec la Malkhout terminale du premier Partsouf commence là. C’est de là que la racine du nouveau Partsouf et sa prise sont. Cependant, la dernière Behina d’Aviout a disparu du Massakh par le Bitouch de Ohr Makif dans Ohr Pnimi (Point 40), et seule l’Aviout de Behina Guimel est restée dans le Massakh. Cette Behina Guimel d’Aviout est appelée Khazé (torse). C’est pourquoi, le Massakh et Malkhout d’accouplement du nouveau Partsouf n’ont ni prise ni racine dans le Tabour du Supérieur, mais seulement dans son Khazé, où il est attaché comme une branche à sa racine.

 

54) De plus, le Massakh du nouveau Partsouf descend à l’endroit du Khazé du premier Partsouf, où il fait sortir de lui et en haut dix Sefirot de Roch par un Zivoug de Hakaa avec la Lumière Supérieure, jusqu’à Peh du Supérieur, Malkhout de Roch du premier Partsouf. Mais l’inférieur ne peut pas revêtir les dix Sefirot de Roch du Partsouf Supérieur, car il est simplement considéré comme le Massakh de Gouf du Supérieur. Ensuite il fait sortir dix Sefirot de haut en bas, appelées « dix Sefirot de Gouf » au niveau de Tokh et Sof de l’inférieur.

 

Leur place est seulement de Khazé du Partsouf Supérieur et en bas jusqu’à son Tabour, car du Tabour vers le bas, c’est le lieu des dix Sefirot de Sioum du Supérieur, c’est-à-dire Behina Dalet. L’inférieur n’a pas de prise sur la dernière Behina du Supérieur car il l’a perdue lors de son Hizdakchout (point 40). Pour cette raison, ce Partsouf inférieur qui est appelé Partsouf Hokhma de AK ou Partsouf AB de AK, doit se terminer au-dessus du Tabour du premier Partsouf de AK.

 

Ainsi, il a été précisément clarifié que Roch, Toh, et Sof du Partsouf AB de AK, qui est l’inférieur du premier Partsouf de AK, se situent sous du premier Partsouf jusqu’à son Tabour. Ainsi, le Khazé du premier Partsouf est l’endroit de Pé de Roch du Partsouf AB, c’est-à-dire, Malkhout d’accouplement et le Tabour du premier Partsouf est l’endroit de Sioum Raglin du Partsouf AB, qui est Malkhout terminale.

 

55) Comme cela a été expliqué concernant l’ordre de sortie du Partsouf AB à partir du premier Partsouf de AK, c’est la même chose pour tous les Partsoufim, jusqu’à la fin du monde de Assiya. Chaque inférieur sort du Massakh de Gouf de son Supérieur, après s’être purifié et inclus dans le Massakh de Malkhout de Roch du Supérieur dans le Zivoug de Hakaa à ce niveau.

 

Après quoi, il descend de là vers son point d’ancrage dans le Gouf du Supérieur, et fait également sortir les dix Sefirot de Roch de bas en haut de sa place, par un Zivoug de Hakaa avec la Lumière Supérieure. De plus, il s’étend de haut en bas dans les dix Sefirot de Gouf dans Tokh et Sof, comme il a été expliqué dans le Partsouf AB de AK. Mais il y a des différences concernant la fin du Partsouf comme il est écrit ailleurs.

 

 

Tsimtsoum Bet, appelé Tsimtsoum NHY de AK

 

56) Nous avons ainsi expliqué précisément la question du Tsimtsoum Aleph [première restriction], effectuée au niveau du Kli de MalkhoutBehina Dalet, de telle sorte qu’il ne peut pas recevoir la Lumière Supérieure en lui. Nous avons aussi expliqué la question du Massakh et de son Zivoug de Hakaa avec la Lumière Supérieure qui élève Ohr Hozer. Cette Ohr Hozer a formé de nouveaux récipients de réception à la place de Behina Dalet.

 

L’Hizdakchout du Massakh de Gouf a aussi été expliqué, réalisé dans les Goufim de chaque Partsouf par le BItouch de Ohr Makif et Ohr Pnimi, qui produit les quatre discernements TANTA du Gouf de chaque Partsouf et élève le Massakh de Gouf qui est alors considéré comme le Massakh de Roch. Cela le rend apte à un Zivoug de Hakaa avec la Lumière Supérieure, à partir de quoi un autre Partsouf est né, à un degré plus bas que le Partsouf précédent. Finalement, nous avons expliqué l’apparition des trois premiers Partsoufim de AK, appelés Galgalta, AB, SAG et l’ordre de leur revêtement l’un dans l’autre.

 

57) Sachez que dans ces trois Partsoufim Galgalta, AB et SAG de AK, il n’y a même pas une racine pour les quatre mondes ABYA, car il n’y a même pas ici de place pour ces trois mondes de BYA. En effet, le Partsouf intérieur de AK s’étend jusqu’au point de ce monde, et donc la racine de la correction souhaitable, qui a été la cause du Tsimtsoum, ne s’est pas dévoilée. C’est parce que le but du Tsimtsoum qui s’est produit dans Behina Dalet était de la corriger de façon à ce qu’il n’y ait pas de disparité de forme en elle alors qu’elle reçoit la Lumière Supérieure (Point 14).

 

Pour créer le Gouf d’Adam de cette Behina Dalet, il changera la force de réception dans Behina Dalet pour être dans le but de donner, par son engagement dans la Torah et les Mitsvot dans le but de procurer satisfaction à son Créateur. Ainsi, il égalisera la forme de réception avec celle du don complet, et ce sera la fin de la correction, car cela amènera Behina Dalet à redevenir un récipient de réception pour la Lumière Supérieure, en étant en Dvekout complète (adhésion) avec la Lumière, sans aucune différence de forme.

 

Mais jusqu’à présent, la racine de cette correction ne s’est pas révélée, car cela nécessite que l’homme [Adam] s’inclut dans des Behinot plus élevées, au-dessus de Behina Dalet, pour être capable de réaliser de bonnes actions de don. Et si Adam avait quitté la situation des Partsoufim de AK, il aurait été complètement dans un espace vide. Car, toute Behina Dalet, qui devrait être la racine du Gouf d’Adam, aurait été sous les Raglim de AK sous la dans un espace vide et sans lumière, car elle aurait en opposition de forme avec la Lumière supérieure. Ainsi, elle aurait été considérée comme séparée et morte.

 

Et si Adam avait été créé à partir de cela, il n’aurait pas été capable de corriger ses actions quelles qu’elles soient, car il n’y aurait eu aucune étiencelle de don en lui. Il aurait été considéré comme un animal qui n’a rien du don, et dont la vie n’est que pour lui-même. Ce serait comme les méchants qui sont plongés dans des désirs de recevoir pour eux-mêmes, « et peu importe la miséricorde qu’ils font, ils la font pour eux-mêmes ». Il est dit les concernant « les méchants durant leur vie sont appelés morts », car ils sont en disparité de forme avec la Vie des Vies.

 

58) C’est la signification des mots de nos sages : « Au commencement, Il envisagea de créer le monde avec la qualité de Din [Jugement]. Il vit que le monde n’existe pas et fit précéder la qualité de Rakhamim [clémence] et l’associa avec la qualité de Din » (Berechit Rabba, 12). Cela signifie que tout « premier » et « suivant » dans la spiritualité se réfère à une cause et une conséquence.

 

C’est pourquoi il est écrit que la première cause des mondes, c’est-à-dire les Partsoufim de AK, a émané avant tous les mondes qui sont apparus avec la qualité de Din, dans Malkhout seulement, appelée Midat ha Din [la qualité du Jugement]. Cela se réfère à Behina Dalet qui s’est restreinte et est sortie dans un espace vide, et qui est la fin des Raglim de AK, ce qui est le point de ce monde, sous le Sioum des Raglin de AK, dans un espace vide, dépourvu de toute Lumière.

 

« Il vit que le monde n’existe pas », signifie que de cette façon, il était impossible pour Adam, qui avait été créé de cette Behina Dalet, d’acquérir les actions de don de telle sorte que le monde serait corrigé selon la mesure désirée par lui. C’est pourquoi Il « associa la qualité de Rakhamim à la qualité de Din ».

 

Explication : La Sefira Bina est appelée Midat ha Rakhamim [la qualité de la clémence], et la Sefira Malkhout est appelée Midat ha Din, car le Tsimtsoum a été fait sur elle. L’Emanateur éleva Midat ha Din, qui est la force finale créée dans la Sefira Malkhout, et l’éleva à Bina, Midat ha Rakhamim. Il les associa l’une à l’autre, et par cette association, Behina DaletMidat ha Din- s’est inclue d’étincelles de don dans le Kli de Bina.

 

Cela permit au Gouf d’Adam, qui est sorti de Behina Dalet, de s’intégrer aussi à la qualité du don. Ainsi, il sera capable de réaliser de bonnes actions de façon à procurer contentement à son Créateur, jusqu’à ce qu’il change la qualité de réception en lui en qualité de don complètement. Ainsi, le monde achèvera la correction désirée par la création du monde.

 

59) Cette association de Malkhout dans Bina s’est produit dans le Partsouf SAG de AK et provoqua un deuxième Tsimtsoum dans les mondes vers le bas. C’est pourquoi un nouveau Sioum sur la Lumière Supérieure a été fait à son niveau, c’est-à-dire à l’endroit de Bina. Il s’avère que la Malkhout terminale qui se tenait au niveau du Sioum Raglin de SAG de AK, au-dessus du point de ce monde, s’est élevée et a terminé la Lumière Supérieure à la moitié de Bina de Gouf de SAG de AK, appelée Tifferet, car KHB de Gouf est appelé HGT. Donc, Tifferet est Bina de Gouf.

 

De plus, la Makhout d’accouplement qui se trouvait au Pé de Roch de SAG de AK s’éleva à l’endroit de Nikvey Eynaim [pupilles] de AK qui est la moitié de Bina de Roch. Alors un Zivoug pour MA de AK s’est fait là, à Nikvey Eynaim, appelé « le monde des Nikoudim ».

 

60) Ceci est aussi appelé Tsimtsoum NHY de AK. C’est parce que SAG de AK s’est terminé à égalité avec le Partsouf Galgalta de AK, au-dessus du point de ce monde. Par l’association et de l’ascension de Malkhout à Bina, il se termine au-dessus du Tabour de AK intérieure à la moitié de Tifferet, qui est à la moitié de Bina de Gouf de AK intérieur. Il en est ainsi car la Malkhout terminale s’est élevée à cet endroit et a empêché la Lumière Supérieure de se répandre d’elle vers le bas.

 

Pour cette raison, un espace vide dépourvu de Lumière s’est fait ici. Ainsi, les TNHY (Tifferet, Netsakh, Hod, Yessod) de SAG se sont restreintes et se sont vidées de Lumière Supérieure. C’est pourquoi Tsimtsoum Bet [seconde restriction] est appelé Tsimtsoum NHY de AK, car par le nouveau Sioum à l’endroit du Tabour, NHY de SAG de AK se sont complètement vidées de leurs Lumières.

 

On considère que AHP de Roch de SAG est sorti du degré de Roch de SAG et devient son Gouf, car la Malkhout d’accouplement s’est élevée à Nikvey Eynaim et les dix Sefirot de Roch sont sorties du Massakh de Nikvey Eynaim et en haut. De Nikvey Eynaim vers le bas, c’est le Gouf du Partsouf, car il ne peut recevoir qu’une illumination de Nikvey Eynaim et au-dessous, qui est considéré Gouf.

 

Le niveau de ces dix Sefirot qui sont sorties dans Nikvey Eynaim de SAG de AK sont les dix Sefirot appelées « le monde des Nikoudim ». Elles sont descendues de Nikvey Eynaim de SAG à leur place sous le Tabour de AK intérieur, là Roch et Gouf se sont répendus. Sachez que ce nouveau Sioum, créé à l’endroit de Bina de Gouf, est appelé la Parsa. De plus, il y a ici une intériorité et une extériorité, et seules les dix Sefirot extérieures sont appelées « le monde des Nikoudim », alors que les dix Sefirot intérieures sont appelées MA et BON de AK lui-même.

 

61) De plus, nous devons comprendre que comme les dix Sefirot de Nikoudim et MA de AK provenaient et sont sorties de Nikvey Eynaim de Roch de SAG, elles auraient dû revêtir SAG de son Pé de Roch et enb as, comme avec les autres Partsoufim, où chaque inférieur revêt son supérieur de Pé de Roch vers le bas. Pourquoi n’en a-t-il pas été ainsi ? Pourquoi sont-elles descendues et ont-elles revêtues l’endroit sous Tabour de AK ? Pour comprendre ceci, nous devons comprendre précisément comment cette association s’est faite, quand Bina et Malkhout se sont connectées en une.

 

62) Le fait est que lors de la sortie du Partsouf SAG, il s’est terminé entièrement au-dessus du Tabour de AK intérieur, comme il a été expliqué concernant le Partsouf AB de AK. Ils ne pouvaient pas s’étendre du Tabour vers le bas car le gouvernement de Behina Dalet de AK intérieur commence là, dans ses dix Sefirot de Sioum, et il n’y a rien du tout de Behina Dalet dans les Partsoufim AB et SAG (Point 54).

 

Donc, quand les Nekoudot de SAG de AK ont commencé à sortir, après que le Massakh de SAG, qui est Behina Dalet de Aviout, se soit purifié par le Bitouch de Ohr Makif dans lui, et soit arrivé à Behina Bet de Hitlabchout et Behina Aleph de Aviout, les Taamim de SAG sont parti. Alors, le niveau des Nekoudot est sorti sur l’Aviout qui restait dans le Massakh, dans VAK sans Roch.

Il en est ainsi car les dix Sefirot qui sortent sur Behina Aleph de Aviout sont le niveau de ZA, sans GAR. Aussi, il n’y a pas de Bina au niveau mâle, qui est Behina Bet de Hitlabchout, mais seulement à côté de cela. Cela est considéré comme étant VAK de Bina.

 

C’est pourquoi, cette forme du niveau des Nekoudot de SAG s’est égalisée avec les dix Sefirot de Sioum sous le Tabour de AK, considéré comme VAK sans Roch, aussi (Point 52). On sait que l’équivalence de forme rapproche les spirituels en un. Cependant, ce niveau par la suite est descendu sous le Tabour de AK est s’est mélangé là avec ZON de AK, où ils étaient comme un, car ils sont de niveaux égaux.

 

63) Nous pouvons nous demander pourquoi il y a encore une grande distance entre eux du fait de leur Aviout. Il en est ainsi parce que les Nekoudot de SAG viennent de l’Aviout de Behina Bet et n’ont rien de Behina Dalet. Et bien qu’ils soient au niveau de ZA, ce n’est pas comme le niveau de ZA sous le Tabour de AK, qui est ZA de Behina Dalet. Ainsi, il y a une grande différence entre eux.

 

La réponse est que l’Aviout n’est pas apparente dans le Partsouf durant le revêtement de la Lumière, mais seulement après le départ de la Lumière. Donc, quand le Partsouf Nekoudot de SAG est apparu au niveau de ZA, il est descendu, s’est revêtu au niveau de ZON du Tabour de AK vers le bas, et alors Behina Bet s’est mélangée avec Behina Dalet et a causé le Tsimtsoum Bet. Cela a créé un nouveau Sioum à l’endroit de Bina de Gouf de ce Partsouf, et a ainsi fait que l’endroit du Zivoug change, à Pé de Roch au lieu de Nikvey Eynaim.

 

64) Ainsi, vous voyez que la source de l’association de Malkhout dans Bina, appelée Tsimtsoum Bet, ne s’est produite que sous le Tabour de AK, par l’expansion du Partsouf Nekoudot de SAG à cet endroit. C’est pourquoi, ce niveau des dix Sefirot de Nikoudim, qui vient du Tsimtsoum Bet, ne peut pas s’étendre au-dessus du Tabour de AK, car il n’y a ni force ni contrôle qui puissent sortir au-dessus de sa source. Et comme l’endroit où le Tsimtsoum Bet a été créé était de Tabour vers le bas, le niveau des Nikoudim a dû s’y étendre aussi.

 

La place des quatre mondes ABYA, et Parsa entre Atsilout et BYA

 

65) Ainsi nous avons appris que le Tsimtsoum Bet s’est produit seulement dans le Partsouf Nekoudot de SAG, situé du Tabour de AK vers le bas, jusqu’à son Sioum Raglin, qui est au-dessus du point de ce monde. Sachez que tous les changements qui ont suivi la seconde restriction se sont produits seulement dans le Partsouf Nekoudot de SAG, et pas au-dessus de lui.

 

Quand nous disions plus haut, qu’à travers l’ascension de Malkhout à la moitié de Tifferet de AK, où elle a terminé le Partsouf, la moitié inférieure de Tifferet et NHYM de AK sont sortis sdand un espace vide, ceci ne s’est pas fait dans TNHY de AK lui-même, mais seulement dans TNHY du Partsouf Nekoudot de SAG de AK. Mais, ces changements sont considérés comme une simple élévation de MAN dans AK lui-même. En d’autres termes, il s’est revêtu dans ces changements pour faire sortir les dix Sefirot de Nikoudim elles-mêmes, alors qu’aucun changement n’a été fait dans AK lui-même.

 

66) Et dès que le Tsimtsoum s’est produit, durant l’ascension de Malkhout à Bina, même avant l’élévation de MAN et le Zivoug qui s’est fait à Nikvey Eynaim de AK, il a engendré la division du Partsouf Nekoudot de SAG en quatre parties :

 

1-     KHB HGT au-dessus de son khazé sont considérées comme l’endroit de Atsilout

 

2-     Les deux tiers inférieurs de Tifferet de Khazé vers le bas jusqu’au Sioum de Tifferet sont devenus l’endroit de Briya.

 

3-     Ses trois Sefirot NHY sont devenues l’endroit du monde de Yetsira

 

4-     Malkhout en lui est devenue l’endroit du monde de Assiya.

 

67) La raison de cela est que la place du monde de Atsilout signifie la place digne pour l’expansion de la Lumière Supérieure. Et du fait de l’ascension de Malkhout terminale à l’endroit de Bina de Gouf, appelée Tifferet, le Partsouf s’y termine et la Lumière ne peut pas traverser de là vers le bas. Aussi, la place de Atsilout se termine ici, à la moitié de Tifferet, sur Khazé.

 

Et vous savez déjà que ce nouveau Sioum, créé ici, est appelé « la Parsa sous le monde de Atsilout ». Et il y a trois divisions dans les Sefirot en-dessous de Parsa. En effet, seules deux Sefirot, ZON de Gouf, appelée NHYM, auraient dû sortir sous Atsilout. C’est parce qu’après le Sioum se soit fait dans Bina de Gouf, qui est Tifferet, seuls ZON en-dessous de Tifferet sont sous le Sioum, et non Tifferet, bien que la moitié de Tifferet inférieure soit aussi sortie sous le Sioum.

 

La raison à tou ceci est que Bina de Gouf comprend également dix Sefirot KHB ZON. Et comme ces ZON de Bina sont les racines des ZON de Gouf inclusives, qui se sont inclus dans Bina, ils sont considérés identiques. Donc, ZON de Bina sont également sortis sous la Parsa de Atsilout, avec les ZON inclusives. Pour cette raison, la Sefira Tifferet s’est fendue à l’endroit du Khazé car Malkhout qui s’est élevée à Bina se tient là et fait également sortir ZON de Bina, c’est-à-dire les deux tiers de Tifferet de Khazé vers le bas jusqu’à son Sioum.

 

Il y a encore une différence entre les deux tiers de Tifferet et les NHYM, car les deux tiers de Tifferet appartiennent vraiment à Bina de Gouf et ne sont pas sortis sous le Sioum de Atsilout de par eux-mêmes, mais seulement parce qu’ils sont les racines de ZON. Donc, il n’y a pas de grand défaut en eux, car ils ne se sont pas sortis d’eux-mêmes. Ainsi, ils sont séparés de NHYM et sont devenus un monde en eux-mêmes, appelé le « monde de Briya ».

 

68) Les ZON de Gouf aussi, appelés NHYM, se sont divisés en deux, car Malkhout est considérée comme Noukva [femelle], son imperfection est plus grande, et elle devient l’endroit du monde de Assiya et ZA, qui est NHY, devient le monde de Yetsira, au-dessus du monde de Assiya.

 

Ainsi, nous avons expliqué comment le Partsouf Nekkoudot de SAG s’est divisé en raison du Tsimtsoum Bet et est devenu l’endroit des quatre mondes : Atsilout, Briya, Yetsira et Assiya. KHB HGT, jusqu’à son Khazé en lui, devint la place du monde de Atsilout. La moitié inférieure de Tifferet de Khazé jusqu’au Sioum de Tifferet devint l’endroit du monde de Briya, le NHY en lui - le monde de Yetsira, et sa Malkhout - le monde de Assiya. Leurs places commencent au point du Tabour de AK et se terminent au-dessus du point de ce monde, qui est, jusqu’au Sioum Raglin de AK, qui est la fin du revêtement du Partsouf Nekoudot de SAG sur le Partsouf Galgalta de AK.

 

Katnout et Gadlout initiés dans le monde des Nikoudim

 

69) Maintenant que vous connaissez le Tsimtsoum Bet qui s’est produit dans le Partsouf Nekoudot de SAG dans le but de faire émaner les dix Sefirot du monde des Nikoudim, le quatrième Partsouf de AK, nous allons revenir en arrière pour expliquer la sortie des dix Sefirot des Nikoudim en détail. La sortie d’un Partsouf à partir du suivant a déjà été expliquée. Chaque Partsouf inférieur nait et sort du Massakh de Gouf du supérieur, après son Hizdakchout et son ascension pour renouveler le Zivoug dans du Supérieur. Et la cause de cette Hisdakchout est le Bitouch de Ohr Makif dans le Massakh du Partsouf Supérieur, qui purifie le Massakh de son Aviout de Gouf, et l’égalise avec l’Aviout de Roch (Point 35).

 

De cette façon, le Partsouf AB de AK est sorti du Partsouf Keter de AK, et le Partsouf SAG de AK du Partsouf AB de AK, et le quatrième Partsouf de AK, appelé «les dix Sefirot du monde des Nikoudim », est né et est sorti de son supérieur, qui est SAG de AK, de la même façon.

 

70) Mais ici il y a une autre question. Dans les précédents Partsoufim, le Massakh était fait seulement des Rechimot de Aviout du Gouf du Supérieur, durant l’Hizdakchout du Massakh et de son ascension à Pé de Roch du Supérieur. Mais ici, dans l’Hizdakchout du Massakh de SAG de AK pour Nikoudim, ce Massakh contient deux sortes de Rechimot.

 

En plus du fait qu’il inclut ses propres Rechimot de Aviout, c’est-à-dire les Sefirot de Gouf de SAG de AK, il comprend aussi les Rechimot de Aviout de ZON de AK sous Tabour. Du fait de ce mélange sous Tabour de AK, comme il est écrit (Point 61), ces Nekoudot de SAG sont descendues sous le Tabour de AK et se sont mélangées avec ZON de AK ici.

 

71) Ainsi, les sujets de Katnout [petitesse] et de Gadlout [grandeur] se sont renouvellés ici dans le Partsouf Nikoudim. Selon les Rechimot de Aviout dans le Massakh, les dix Sefirot de Katnout Nikoudim sont sorties d’eux. Et selon les Rechimot de ZON de AK sous le Tabour, qui se sont mélangées et se sont connectées aux Rechimot du Massakh, les dix Sefirot de Gadlout Nikoudim sont sorties sur eux.

 

72) Vous devez aussi savoir que les dix Sefirot de Katnout Nikoudim qui sont sorties du Massakh sont considérées comme l’essence du Partsouf Nikoudim, car elles sont sorties progressivement, c’est-à-dire à partir du centre du Massakh de Gouf du Supérieur, comme les trois précédents Partsoufim de AK sont sortis. Mais les dix Sefirot de Gadlout des Nikoudim sont considérées comme un simple ajout sur le Partsouf Nikoudimn car elles sont sorties seulement grâce au Zivoug sur les Rechimot de ZON de AK sous le Tabour, qui ne sont pas apparus progressivement, mais ont été ajoutés et connectés au Massakh à cause de la descente du Partsouf Nekoudot de SAG sous le Tabour de AK (Point 70).

 

73) Nous clarifierons d’abord les dix Sefirot de Katnout Nikoudim. Vous savez déjà qu’après l’Hitpachtout [expansion] de SAG de AK, un Bitouch de Ohr Makif dans Ohr Pnimi sur son Massakh s’est produit, qui le purifia progressivement. Les niveaux qui sont sortis alors par sa purification sont appelés Nekoudot de SAG, et elles sont descendues sous le Tabour de AK et se sont mélangées avec la Behina Dalet à ce niveau (Point 62).

 

Après avoir complété la purification de toute l’Aviout de Gouf dans le Massakh et être resté avec seulement l’Aviout de Roch, il s’est élevé à Roch de SAG, où il a reçu un nouveau Zivoug à la mesure de l’Aviout qui est restée dans les Rechimot dans le Massakh (Point 35).

 

74) Et ici aussi, on considère que la dernière Behina d’Aviout, Aviout de Behina Bet qui était dans le Massakh, a complètement disparu, laissant seulement le Rechimo de Hitlabchout. Ainsi, rien n’est resté de l’Aviout à part Behina Aleph. Donc (Point 43), le Massakh a reçu deux sortes de Zivougim (pluriel de Zivoug) dans Roch de SAG :

 

1-     De l’Hitkalelout de Behina Aleph de Aviout dans Behina Bet de Hitlabchout (revêtement), appelé « Hitkalelout du Rechimo femelle dans le Rechimo mâle », est sorti sur eux un niveau à peu près au degré de Bina, qui est le degré de VAK de Bina. Ce niveau est appelé « la Sefira Keter de Nikoudim ».

 

2-     De l’Hitkalelout du mâle dans le Rechimo femelle, c’est-à-dire le Rechimo de Behina Bet de Hitlabchout dans Behina Aleph de Aviout, est sorti le niveau de ZA, considéré comme VAK sans Roch, appelé « Aba ve Ima de Nikoudim dos à dos ».

 

Ces deux niveaux sont appelés GAR de Nikoudim, c’est-à-dire qu’ils sont considérés comme dix Sefirot de Roch Nikoudim, car chaque Roch est appelée GAR ou KHB. Mais il y a une différence entre eux : Keter de Nikoudim, qui est le niveau mâle, ne s’étend pas dans le Gouf, et brille seulement à Roch. Seuls AVI de Nikoudim, qui sont le niveau femelle, appelé «sept Sefirot inférieures de Nikoudim» ou «HGT NHY de Nikoudim» s’étendent au Gouf.

 

75) Ainsi, il y a trois degrés, l’un sous l’autre.

 

1-     Keter de Nikoudim, avec le niveau de VAK de Bina

 

2-     Le niveau de AVI (Aba et Ima) de Nikoudim, qui a le niveau de ZA. Ils sont considérés tous deux comme Roch.

 

3-     ZAT de Nikoudim, HGT NHYM, considérés comme Gouf de Nikoudim.

 

76) Sachez que, du fait de l’ascension de Malkhout à Bina, ces deux degrés de Nikoudim se séparent en deux moitiés à leur sortie, appelées Panim (face) et Achoraim (dos). Après que le Zivoug ait été fait à Nikvey Eynaim, il y a seulement deux Sefirot et demie dans Roch, qui sont Galgalta ve Eynaim et Nikvey Eynaim, qui sont Keter, Hokhma, et la moitié supérieure de Bina. Elles sont appelées les Kélim de Panim (les Kélim de face)

 

Les Kélim de AHP, qui sont la moitié inférieure de Bina, ZA et Noukva, sont sortis des dix Sefirot de Roch et ont le degré sous Roch. Donc, ces Kélim de Roch, qui sont partis de Roch, sont considérés comme les Kélim de Achoraim (Kélim de dos). Chaque degré a été ainsi divisé.

 

77) Il s’en suit qu’il n’y a pas un seul degré qui n’ait pas Panim et Achoraim. Car les AHP du niveau mâle, Keter de Nikoudim, sont sortis du degré de Keter et sont descendus au degré de AVI de Nikoudim, qui sont le niveau femelle. Et les AHP du niveau femelle - AVI de Nikoudim - sonts descendu et sont tombés à leur degré de Gouf, c’est-à-dire aux degrés des sept Sefirot HGT NHY de Nikoudim.

 

Il s’avère que AVI comprennent deux Behinot Panim et Achoraim : il y a en elles le Achoraim du degré de Keter qui sont les AHP de Keter, et sur eux se revêtent les Kélim de Panim de AVI eux mêmes, soit, leur propre Galgalt ve Eynaim et Nikvey Eynaim. ZAT de Nikoudim comprennent aussi Panim et Achoraim : les Kélim de Achoraim de AVI, qui sont leur AHP, sont dans ZAT, et les Kélim de Panim de ZAT les revêtent de l’extérieur.

 

78) Ce sujet de la division en deux moitiés a également fait que les degrés des Nikoudim ne peuvent pas être plus que Behinat Nefech, Rouakh, c’est-à-dire VAK sans GAR. Ceci est dû à l’absence de trois Kélim, Bina et ZON dans chaque degré, et donc il manque les Lumières de GAR, soit Nechama, Haya et Yekhida (Point 24). Ainsi nous avons précisément expliqué les dix Sefirot de Katnout de Nikoudim, qui sont les trois degrés appelés Keter, AVI et ZAT. Chaque degré contient seulement Keter, Hokhma dans les Kélim et Nefech Rouakh dans les Lumières, car Bina et ZON de chaque degré sont tombés au degré en-dessous.

 

 

Elévation de MAN et la sortie de Gadlout de Nikoudim

 

79) Maintenant nous allons expliquer les dix Sefirot de Gadlout (grandeur) de Nikoudim, qui sont sorties sur la MAN de Rechimot de ZON de AK sous son Tabour (Point 71). D’abord, nous devons comprendre l’élévation de MAN. Jusqu’à présent, nous avons seulement parlé de l’ascension du Massakh de Gouf à Pé de Roch du Supérieur, après sa purification. Il y a eu un Zivoug de Hakaa sur les Rechimot inclus en lui, qui fait sortir le niveau des dix Sefirot pour l’inférieur. Mais maintenant, la question de l’élévation de Mayin Noukvin [MAN /eau femelle] s’est renouvelée, car ces Lumières, qui se sont élevées sous le Tabour de AK à Roch de SAG, qui sont les Rechimot de Zon de Gouf de AK, sont appelées «l’élévation de MAN».

 

80) Sachez que l’origine de l’élévation de MAN provient de ZA et Bina des dix Sefirot de Ohr Yashar [lumière directe] (Point 5). Il y a été expliqué que Bina, qui est Ohr Hassadim, s’est reconnectée à Hokhma quand elle a émané la Sefira Tifferet, appelée Behina Guimel, et a étendu d’elle l’illumination de Hokhma pour Tifferet, qui est ZA. La majeure partie de ZA est sortie de Ohr Hassadim de Bina et sa minorité dans l’illumination de Hokhma.

 

C’est là où la connexion entre ZA et Bina s’est faite, à chaque fois que les Rechimot de ZA s’élèvent à Bina, Bina se connecte à Hokhma et étend d’elle l’illumination de Hokhma, pour ZA. Cette ascension de ZA à Bina, qui la connecte à Hokhma, est toujours appelée « élévation de MAN ». Sans l’ascension de ZA à Bina, Bina n’est pas considérée comme Noukva par rapport à Hokhma, car elle-même n’est que Ohr Hassadim et n’a pas besoin d’Ohr Hokhma.

 

Elle est toujours considérée comme dos à dos avec Hokhma, ce qui veut dire qu’elle ne veut pas recevoir de Hokhma. Ce n’est que quand ZA s’élève à elle, alors elle redevient Noukva pour Hokhma, pour recevoir d’elle l’illumination de Hokhma, pour ZA. Ainsi, l’élévation de ZA fait d’elle une Noukva, et c’est pourquoi son ascension est appelée Mayin Noukvin, car l’ascension de ZA la ramène face à face à Hokhma, c’est-à-dire qu’elle reçoit de lui de la même façon que Noukva reçoit du mâle. Ainsi nous avons précisément clarifié l’élévation de MAN.

 

81) Vous savez déjà que le Partsouf AB de AK est le Partsouf Hokhma, et le Partsouf SAG de AK est le Partsouf Bina. Cela signifie qu’ils se distinguent selon la Behina la plus élevée de leur niveau. AB, dont la Behina la plus élevée est Hokhma, est considéré comme entièrement Hokhma. SAG, dont la Behina la plus élevée est Bina, est entièrement Bina.

 

Ainsi, quand les Rechimot de Zon de Gouf sous le Tabour de AK sont montés à Roch de SAG, ils sont devenus MAN par rapport à SAG ici, car par eux SAG, qui est Bina, se sont accouplés au Partsouf AB, qui est Hokhma. Par conséquent, AB a donné à SAG une nouvelle Lumière pour ZON, sous le Tabour qui s’est élevé là.

 

Après que ZON de AK aient reçu cette nouvelle lumière, ils sont redescendus à leur place sous le Tabour de AK, où il y a les dix Sefirot de Nikoudim, où ils ont illuminé la nouvelle lumière dans les dix Sefirot de Nikoudim. C’est le Mokhin (lumière) de Gadlout des dix Sefirot de Nikoudim. Ainsi nous avons expliqué les dix Sefirot de Gadlout qui sont sorties du second type de Rechimot, qui sont les Rechimot de ZON sous le Tabour de AK (Point 71). Cependant, ce sont ces Mokhin de Gadlout qui ont causé la brisure des récipients, comme il sera écrit ci-dessous.

 

82) Il a été expliqué ci-dessus (Point 74) qu’il y a deux degrés dans Roch de Nikoudim , appelés Keter et AVI. C’est pourquoi, quand ZON de AK ont iluminé la nouvelle Lumière de AB SAG sur les dix Sefirot de Nikoudim , ils ont brillé tout d’abord vers Keter de Nikoudim par son Tabour de AK, où Keter se revêt, et l’ont complété avec GAR des Lumières et Bina et ZON des Kélim. Ensuite, elle brilla sur AVI des Nikoudim par Yessod de AK, où AVI se revêtent et les a complétées de GAR des Lumières, et Bina et ZON des Kélim.

 

83) Tout d’abord, expliquons ce qu’est Gadlout, que cette nouvelle lumière a amené dans les dix Sefirot de Nikoudim . Le fait est que nous devrions nous comprende ce qui est écrit au point 74, que le niveau de Keter et AVI de Nikoudim étaient considérés comme VAK car ils sont sortis sur l’Aviout de Behina Aleph. Mais nous avons dit que par la descente des Nekkoudot de SAG sous Tabour de AK, Behina Dalet s’est jointe au Massakh de Nekkoudot de SAG, qui est Bina. De plus, ce Massakh contient aussi un Rechimo de Behina Dalet de Aviout. Dans ce cas, durant l’Hitkalelout du Massakh dans Roch de SAG, dix Sefirot auraient dû sortir au niveau de Keter ainsi que la Lumière de Yekhida, et non au niveau de VAK de Bina dans la Sefira Keter, et au niveau de VAK sans Roch dans AVI.

 

La réponse est que l’endroit en est la cause. Comme Behina Dalet est inclue dans Bina, qui est Nikvey Eynaim, Aviout de Behina Dalet a ici disparu dans l’intériorité de Bina, comme si ele n’y était pas. Par conséquent, le Zivoug s’est fait seulement sur les Rechimot de Behina Bet de Hitlabchout et Behina Aleph de Aviout, qui proviennent surtout et seulement du Massakh de Bina (Point 74), et seulement deux niveaux sont sortis ici: VAK de Bina et VAK complet.

 

84) Par conséquent, maintenant, après que ZON de AK sous le Tabour aient étendu la nouvelle Lumière par leur MAN de AB SAG de AK, et l’ont illuminé à Roch de Nikoudim (Point 81), le Partsouf AB de AK n’a pas de connexion avec ce Tsimtsoum Bet, qui a élevé Behina Dalet au niveau de Nikvey Eynaim. Quand sa Lumière s’est étendue à Roch de Nikoudim , elle a annulé de nouveau le Tsimtsoum Bet en lui, qui a élevé l’endroit du Zivoug à Nikvey Eynaim et a rabaissé Behina Dalet à sa place au niveau de , comme avant le Tsimtsoum Aleph, qui est l’endroit de Pé de Roch.

 

Ainsi, les trois Kélim, Ozen (oreille), Hotem (nez), et (bouche), qui sont tombés du degré du fait du Tsimtsoum Bet (Point 76), sont maintenant retournés et sont montés à leur place, à leur degré, comme au début. A ce moment-là, l’endroit du Zivoug redescend de Nikvey Eynaim à Behina Dalet au niveau de Pé de Roch. Et comme Behina Dalet est déjà à sa place, les dix Sefirot y sont sorties, au degré de Keter.

 

Ainsi il a été expliqué que par la nouvelle Lumière, que ZON de AK ont étendu à Roch de Nikoudim , trois Lumières Nechama, Haya, Yekhida ont été gagné et les trois Kélim AHP, qui sont Bina et ZON qui lui manquaient à sa sortie au début.

 

85) Maintenant nous avons précisément clarifié Katnout et Gadlout de Nikoudim . Tsimtsoum Bet, qui a élevé le Hey inférieur-Behina Dalet- au niveau de Nikvey Eynaim, où il était dissimulé, a engendré le niveau de Katnout de Nikoudim - le niveau de VAK ou ZA dans les Lumières de Nefech Rouakh. Ici il manquait Bina et ZON des Kélim et Nechama, Haya et Yekhida dans les Lumières. Par l’arrivée d’une nouvelle Lumière de AB SAG de AK aux Nikoudim , Tsimtsoum Aleph est retourné à sa place.

 

Bina et ZON des Kélim sont retournés à Roch, car le Hey inférieur est descendu de Nikvey Eynaim et est retourné à sa place, à Malkhout, appelée . Alors un Zivoug s’est fait sur Behina Dalet qui est retournée à sa place, et dix Sefirot au niveau de Keter et Yekhida sont sorties. Cela a complété le NRNHY des Lumières et le KHB ZON des Kélim.

 

Pour résumer, nous nous réfèrerons à Tsimtsoum Bet et à Katnout par le terme « ascension du Hey inférieur à Nikvey Eynaim et descente de AHP en bas ». De même nous nous réfèrerons à Gadlout par le terme « l’arrivée de la Lumière de AB SAG qui abaisse le Hey inférieur de Nikvey Eynaim et ramène AHP à leur place ». Souvenez-vous de cette explication ci-dessus.

 

Vous devez aussi vous rappeler que GE (Galgalta Eynaim) et AHP sont les noms des dix Sefirot KHB ZON de Roch, et les dix Sefirot de Gouf sont appelées HGT NHYM. Elles se divisent aussi en GE et AHP, car Hessed et Guevoura et le tiers supérieur de Tifferet, jusqu’à Khazé, sont Galgalta ve Eynaim et Nikvey Eynaim, et les deux tiers de Tifferet et NHYM sont AHP, comme il a été écrit ci-dessus.

 

Aussi, rappelez-vous que Galgalta ve Eynaim et Nikvey Eynaim, ou HGT jusqu’au Khazé sont appelés les Kélim de Panim. Et AHP, ou les deux tiers inférieurs de Tifferet et NHYM de Khazé vers le bas sont appelés les Kélim de Akhoraim, comme il est écrit au point 76. Et vous devez aussi vous rappeler de la fissuration du degré qui s’est faite avec Tsimtsoum Bet, qui n’a laissé que les Kélim de Panim dans chaqe degré. Et dans chaque intériorité de l’inférieur, il y a les Kélim de Akhoraim du Supérieur (Point 77).

 

Explication des trois points : Holam, Shourouk, Hirik

 

86) Sachez que les Nekoudot [points] sont divisées en trois Behinot : Roch, Tokh et Sof, qui sont :

 

  • Les Nekoudot Supérieures, au-dessus des Otiot (lettres), inclues dans le nom Holam
  • Les Nekoudot du milieu à l’intérieur des Otiot, inclues dans le nom Shourouk ou Melafom, c’est à dire un Vav avec un point à l’intérieur de lui.
  • Les Nekoudot Inférieures sous les Otiot, inclues dans le nom Hirik.

 

87) Voici leur explication : Les Otiot [lettres] sont les Kélim, c’est-à-dire les Sefirot du Gouf. Car les dix Sefirot de Roch ne sont que les racines des Kélim, et non les vrais Kélim. Les Nekoudot [points] signifient Lumières, qui maintiennent en vie les Kélim et les font bouger, c’est-à-dire Ohr Hokhma, appelée Ohr Haya [lumière de vie]. Ceci est une nouvelle Lumière que ZON de AK ont reçu de AB SAG et ont illuminé les Kélim de Nikoudim, faisant redescendre le Hey inférieur à de chaque degré, et ramenant le AHP de Kélim et GAR des Lumières à chaque degré.

 

Aussi, cette Lumière fait bouger les Kélim de AHP et les élève du degré inférieur, les connectant au Supérieur, comme au début. C’est la signification des Nekoudot qui font bouger les Otiot. Et comme cette Lumière s’étend de AB de AK, qui est Ohr Haya, elle fait vivre ces Kélim de AHP en se revêtant en eux.

 

88) Vous savez déjà que ZON de AK illuminaient cette nouvelle Lumière aux dix Sefirot de Nikoudim à deux endroits: Il illuminait Keter de Nikoudim par Tabour, et illuminait AVI de Nikoudim par Yessod.

 

Sachez que cette illumination par le Tabour est appelée Holam, qui brille sur les lettres, au-dessus d’elles. Il en est ainsi car l’illumination du Tabour atteint seulement Keter de Nikoudim, le niveau mâle de Roch de Nikoudim (Point 74). Et le niveau mâle ne s’étend pas aux sept inférieures des Nikoudim, qui sont les Kélim de Gouf, appelés Otiot, ainsi on considère qu’il brille sur elles seulement à partir de sa place et en haut, sans s’étendre dans les Otiot elles-mêmes.

 

L’illumination par Yessod est appelée Shourouk, qui est Vav avec un point qui se trouve à l’intérieur de la ligne des lettres. La raison en est que cette illumination arrive à AVI de Nikoudim, qui sont le niveau femelle de Roch de Nikoudim , dont les Lumières s’étendent aussi dans le Gouf, qui sont ZAT de Nikoudim, appelés Otiot. C’est pourquoi vous trouverez le point de Shourouk à l’intérieur de la ligne des lettres.

 

89) Nous avons expliqué Holam et Shourouk. L’illumination de la nouvelle Lumière par Tabour, qui abaisse le Hey inférieur de Nikvey Eynaim de Keter à , et élève les AHP de Keter une fois de plus, est le point de Holam au-dessus des lettres.

 

L’illumination d’une nouvelle Lumière par Yessod, qui abaisse le Hey inférieur de Nikvey Eynaim de AVI à leur et ramène leur AHP, est le point de Shourouk dans les Otiot. Il en est ainsi parce que ces Mokhin viennent aussi dans ZAT de Nikoudim, appelés Otiot.

 

90) Hirik est considéré comme la nouvelle Lumière que ZAT eux-mêmes reçoivent de AVI, pour faire descendre le Hey inférieur final, qui se tient à leur Khazé, à l’endroit de Sioum Raglin de AK. Ainsi, leur AHP reviennent, c’est-à-dire les Kélim de Khazé vers le bas, qui sont alors devenus l’endroit de BYA. A ce moment-là, BYA rediviendront comme Atsilout.

 

Mais ZAT de Nikoudim ne pouvaient pas faire descendre le Hey inférieur de Khazé ni annuler complètement le Tsimtsoum Bet, ni la Parsa ni l’endroit de BYA. Mais, quand ils étendent la Lumière à BYA, tous les Kélim de ZAT se sont brisés immédiatement, car la force du Hey inférieur terminal, qui se tient à la Parsa, s’est mélangée avec ces Kélim.

 

La Lumière a dû en partir instantanément et les Kélim se sont brisés, sont morts et sont tombés dans BYA. De même, leurs Kélim de Panim, au-dessus de la Parsa, les Kélim au-dessus du Khazé, se sont aussi brisés, car toute la Lumière en est également partie. Ainsi ils se sont brisés, sont morts et sont tombés dans BYA, du fait de leur union en un Gouf avec les Kélim de Akhoraim.

 

91) Ainsi vous voyez que le point de Hirik ne pouvait pas sortir ni contrôler le monde des Nikoudim car il a causé la brisure des récipients. C’est parce qu’il voulait se revêtir dans les Otiot, dans les TNHYM sous la Parsa de Atsilout, qui sont devenues BYA.

 

Néanmoins, plus tard, dans le monde de la correction, le point de Hirik a reçu sa correction, car il a été corrigé pour briller sous les Otiot. Cela signifie que quand ZAT de Atsilout reçoivent la Lumière de Gadlout de AVI, qui doit abaisser le Hey inférieur terminal de l’endroit du Khazé à Sioum Raglin de AK et connecter les Kélim de TNHYM à Atsilout, les Lumières se diffuseront en bas vers à Sioum Raglin de AK. Mais, elles ne font pas cela, mais élèvent ces TNHY de l’endroit de BYA à l’endroit d’Atsilout, au dessus de Parsa et reçoivent les lumières alors qu’elles sont au dessus du Parsa de Atsilout, de sorte qu’aucune brisure de récipients ne puisse se reproduire en elles, comme dans le monde des Nikoudim.

 

Nous considérons que le point de Hirik, qui élève les Kélim de TNHY de ZAT de Atsilout, se trouve sous les Kélim de TNHYM qu’il a élevés, c’est-à-dire qu’il se trouve à l’endroit de la Parsa de Atsilout. Aussi, le point de Hirik sert sous les lettres. Cela explique les trois points Holam, Shourouk et Hirik de façon générale.

 

 

L’élévation de MAN de ZAT de Nikoudim à AVI et l’explication de la Sefira Daat

 

92) Il a déjà été expliqué que du fait de l’ascension du Hey inférieur à Nikvey Eynaïm, qui a eu lieu lors du Tsimtsoum Bet, quand Katnout des dix Sefirot de Nikoudim est sortie, chaque degré s’est divisé en deux moitiés :

 

  • Galgalta ve Eynaim sont restés dans le degré, et donc ils sont appelés les Kélim de Panim
  • Ozen, Hotem, et Pé, qui sont tombés du degré au degré inférieur, sont par conséquent appelés les Kélim de Akhoraim.

 

Ainsi, chaque degré est fait maintenant d’une intériorité et d’une extériorité, car les Kélim de Akhoraim du Supérieur sont tombés dans l’intériorité de ses propres Kélim de Panim. Et les AHP tombés de Keter de Nikoudim sont revêtus dans Galgalta ve Eynaim de AVI, et les AHP tombés de AVI sont revêtus dans Galgalta ve Eynaim de ZAT de Nikoudim (Point 76).

 

93) Par conséquent, quand la nouvelle Lumière de AB SAG de AK arrive au degré, et rabaisse le Hey inférieur à sa place à , c’est-à-dire durant Gadlout de Nikoudim, le degré ramène à lui ses AHP, et ses dix Sefirot de Kélim et dix Sefirot des Lumières sont complétées. On considère alors que le degré inférieur qui adhérait aux AHP du Supérieur, s’est élevé avec eux au Supérieur.

 

Il en est ainsi car il existe une règle « il n’y a pas d’absence dans le spirituel ». Et comme l’inférieur a adhéré aux AHP du Supérieur durant Katnout, ils ne sont donc pas séparés durant Gadlout, quand AHP du Supérieur retournent à leur degré. Il s’avère que le degré inférieur est maintenant devenu un degré supérieur, car l’inférieur qui s’élève au Supérieur devient comme Lui.

 

94) Donc, quand AVI ont reçu la nouvelle Lumière de AB SAG et ont rabaissé le Hey inférieur de Nikvey Eynaim à , et ont élevé leurs AHP à eux, ZAT, aussi, qui revêtent ces AHP durant Katnout, se sont maintenant élevés avec eux à AVI. Donc, ZAT sont devenus un seul degré avec AVI. Cette ascension de ZAT à AVI est appelée « l’élévation de MAN ». Et quand ils sont au même degré que AVI, ils reçoivent aussi les Lumières de AVI.

 

95) Et cela est appelé MAN car l’ascension de ZA à Bina l’amène à se retrouver face à face avec Hokhma (Point 80). On sait que tous les ZAT sont ZON. De ce fait, quand les ZAT se sont élevés avec les AHP de AVI au degré de AVI, ils sont devenus MAN pour Bina des Sefirot de AVI. Alors elle retourne être face à face avec la Hokhma de AVI et donne l’illumination de Hokhma à ZON, qui sont les ZAT de Nikoudim qui se sont élevés vers eux.

 

96) Malgré l’ascension de ZAT à AVI décrite ci-dessus, ne signifie pas qu’ils étaient absents ensemble de leur endroit et se sont élevés à AVI, car il n’y a pas d’absence dans le spirituel. Aussi, tout « changement de place » dans la spiritualité ne signifie pas partir de l’ancien endroit et aller vers un nouvel endroit, comme cela se passe dans la matérialité. Mais, c’est précisément un ajout ici : ils sont dans un nouvel endroit tout en restant dans le précédent. Ainsi, bien que ZAT se soient élevés à AVI, à MAN ils sont restés encore à leur place, à leur degré inférieur, comme avant.

 

97) De même, vous pouvez comprendre que même si nous disons qu’après que ZON se soient élevés à MAN à AVI, et y ont reçu leurs Lumières, et en en sont sortis et sont retournés à leur place en bas, ici aussi, cela ne signifie pas qu’ils ne soient pas à leur place en haut et qu’ils sont en bas à leur place. Si ZON n’étaient à leur place au-dessus dans AVI, le Zivoug face à face de AVI se serait arrêté instantanément, et ils seraient redevenus dos à dos comme avant. Cela aurait stoppé leur abondance et ZON, en bas, auraient perdus également leur Mokhin.

 

Il a déjà été expliqué ci-dessus que Bina par nature ne désire que Ohr Hassadim, « car elle se délecte dans la Miséricorde ». Elle n’a pas de quelconque intérêt pour recevoir Ohr Hokhma ; c’est pourquoi, elle est dos à dos avec Hokhma. Ce n’est que lors de l’ascension de ZON à eux par MAN, que Bina se retrouve dans un Zivoug face à face avec Hokhma, pour donner sans réserve l’illumination de Hokhma à ZA (Point 80).

 

Par conséquent, il est nécessaire que ZON restent toujours là pour qu’ait lieu le Zivoug face à face de AVI. Pour cette raison, on ne peut pas dire que ZON sont absents de la place de AVI quand ils vont à leur place en bas. Mais, comme nous l’avons dit, tout « changement de place » n’est qu’un ajout. Ainsi, bien que ZON soient descendus de leur place en bas, ils sont quand même restés en haut.

 

98)-99) Maintenant vous pouvez comprendre la Sefira Daat qui s’est renouvelée dans le monde des Nikoudim. Dans tous les Partsoufim de AK, jusqu’aux Nikoudim, il n’y a que dix Sefirot KHB ZON. Mais à partir du monde de Nikoudim, il y a aussi la Sefira Daat, que nous considérons comme KHBD ZON.

 

Le fait est qu’il n’y avait pas d’ascension de MAN dans les Partsoufim de AK, mais seulement l’ascension du Massakh à Pé de Roch (Point 79). Sachez que la Sefira Daat s’étend de l’ascension de MAN de ZON à AVI, car il a été expliqué que ZON, qui y ont élevé MAN à Hokhma et Bina, y restent même après leur départ vers leur endroit en bas, pour qu’ait lieu le Zivoug face à face de AVI. Ces ZON, qui restent dans AVI sont appelés « la Sefira Daat ».De ce fait, maintenant HB ont la Sefira Daat, qui les maintient et les positionnent dans un Zivoug face à face. Ce sont les ZON qui y ont élevés à MAN et y sont restés malgré la sortie de ZON de leur place.

 

Par conséquent, à partir de maintenant, nous appelons les dix Sefirot par les noms KHBD ZON. Mais dans les Partsoufim de AK, avant le monde des Nikoudim, avant l’élévation de MAN, il n’y avait pas de Sefira Daat. Vous devez aussi savoir que la Sefira Daat est toujours appelée « cinq Hassadim et cinq Guevourot », car ZA qui y reste est considéré comme cinq Hassadim et Noukva qui y reste est considérée comme cinq Guevourot.

 

100) Nous pouvons nous poser la question à propos de ce qui est écrit dans le Livre de la Création, que les dix Sefirot sont « dix et non neuf, dix et non onze ». Il a été dit que la Sefira Daat s’est renouvelée dans le monde des Nikoudim, il y a donc onze Sefirot KHBD ZON.

 

La réponse est qu’il n’y a pas du tout un ajout aux dix Sefirot, car nous avons appris que la Sefira Daat est ZON qui s’éleva à MAN et est restée là. Donc, il n’y a pas d’ajout ici, mais deux discernements dans ZON.

 

            1- ZON à leur place en bas qui sont considérés comme Gouf

 

2- ZON qui sont restés dans Roch de AVI, car ils y étaient déjà lors de l’élévation de MAN et il n’y a pas d'’absence dans le spirituel. Donc, il n’y a pas là d'ajout aux dix Sefirot, de quelque sorte que ce soit, car à la fin, il n’y a que dix Sefirot KHB ZON. Et si ZON restent dans Roch dans AVI, cela n’ajoute rien aux dix Sefirot.

 

La brisure des récipients (Kélim) et leur chute dans BYA

 

101) Maintenant nous avons expliqué précisément l’élévation de MAN et la Sefira Daat, qui sont les Kélim de Panim de ZAT de Nikoudim qui se sont étendus et se sont élevés à AVI. Car AVI ont reçu la nouvelle Lumière de AB SAG de AK, à partir ZON de AK, sous la forme du point de Shourouk. Ils ont abaissé le Hey inférieur de leur Nikvey Eynaim à , et ont élevé leurs Kélim de Akhoraim qui étaient tombés dans ZAT de Nikoudim. Par conséquent, les Kélim de Panim de ZAT, qui étaient attachés aux Kélim de Akhoraim de AVI (Point 89-94), se sont élevés aussi et ZAT de Nikoudim sont devenus ici MAN, et ont ramené AVI face à face.

 

Et comme le Hey inférieur, qui est Behina Dalet, était déjà retourné à sa place à , le Zivoug de Hakaa qui a été fait sur le Massakh de Behina Dalet a fait sortir dix Sefirot complètes au niveau de Keter dans la Lumière de Yekhida (Point 84). Il s’avère que ZAT qui sont inclus là comme MAN, ont reçu aussi ces grandes Lumières de AVI. Ainsi, tout cela n’est que de haut en bas, car AVI sont Roch de Nikoudim, où le Zivoug qui fait sortir dix Sefirot de bas en haut, a lieu.

 

Par conséquent, ils s’étendent aussi dans un Gouf, de haut en bas (Point 50). A ce moment-là, ZAT s’étendent avec toutes les Lumières qu’ils ont reçus dans AVI à leur place en bas, et Roch et Gouf du Partsouf Gadlout de Nikoudim se terminent. Cette Hitpashtout est considérée comme les Taamim du Partsouf Gadlout de Nikoudim (Point 26)

 

102) Les quatre Behinot : Taamim, Nekoudot, Taguin, Otiot, sont aussi dans le Partsouf de Nikoudim (Point 47). Car toutes les forces qui existent dans les Supérieurs doivent aussi exister dans les inférieurs. Mais dans l’inférieur, il y a des sujets son ajoutés au Supérieur. Il a été expliqué que le cœur de l’Hitpashtout de chaque Partsouf est appelé Taamim. Une fois qu’il s’étend, le Bitoush de Ohr Makif dans Ohr Pnimi se fait en lui, et par ce Bitoush, le Massakh se purifie progressivement jusqu’à ce qu’il s’égalise avec Pé de Roch.

 

Et comme la Lumière Supérieure ne cesse pas, la lumière Supérieure s’accouple avec le Massakh dans chaque situation d'Aviout durant sa purification. Cela signifie que quand il se purifie de Behina Dalet à Behina Guimel, le niveau de Hokhma sort sur lui. Et quand il arrive à Behina Bet, le niveau de Bina sort sur lui. Quand il arrive à Behina Aleph, le niveau de ZA sort sur lui, et quand il arrive à Behina Chorech, le niveau de Malkhout sort sur lui. Tous ces niveaux qui sortent sur le Massakh lors de sa purification sont appelés les Nekoudot.

 

Les Rechimot qui restent des Lumières, après qu’elles soient parties, sont appelés Taguin. Les Kélim qui restent après le départ des Lumières d'eux sont appelés Otiot, et après que le Massakh se soit complètement purifié de son Aviout de Gouf, il s’inclut dans le Massakh de Pé de Roch du fait du Zivoug ici, et un second Partsouf sort sur lui.

 

103) Et là, dans le Partsouf de Nikoudim, tout s’est passé précisément de la même manière. Ici, aussi, deux Partsoufim sortent, AB et SAG, l’un sous l’autre. Et dans chacun d’eux se trouve les Taamim, les Nekoudot, les Taguin et les Otiot.

 

La seule différence est que l'Hizdakchout du Massakh ne s’est pas faite ici à cause du Bitoush de Ohr Makif dans Ohr Pnimi, mais grâce à la force de Din dans Malkhout terminale, inclue dans ces Kélim (Point 90). Pour cette raison, les Kélim vides ne sont pas restés dans le Partsouf après le départ des Lumières, comme dans les trois Partsoufim Galgalta, AB, SAG de AK, mais se sont brisés, sont morts et sont tombés dans BYA.

 

104) Le Partsouf Taamim, qui est sorti dans le monde de Nikoudim, qui le premier Partsouf dans Nikoudim, qui est sorti au niveau de Keter, est sorti avec Roch et Gouf. Roch est sortie dans AVI, et Gouf est l'Hitpashtout de ZAT de Pé de AVI vers le bas (Point 101). Cette Hitpashtout de Pé de AVI vers le bas est appelée Melekh ha Daat [Roi de Daat].

 

Et c’est vraiment la totalité de ZAT de Nikoudim qui se sont ré-étendus à leur place après l'élévation de MAN. Mais comme leurs racines sont restées dans AVI pour qu’ils se tiennent face à face de AVI (Point 98), appelé Moakh ha Daat, qui s’accouple à AVI, leur expansion de haut en bas dans un Gouf est aussi appelée par ce nom, Melekh ha Daat. C’est le premier Melekh [roi] de Nikoudim.

 

105) Nous savons que tout la quantité et la qualité dans les dix Sefirot de Roch apparaît aussi dans l'Hitpashtout de haut en bas vers le Gouf. Par conséquent, comme dans les Lumières de Roch, Malkhout s’accouplant est retournée et est descendue de Nikvey Eynaim à . Alors, GE (Galgalta ve Eynaim) et Nikvey Eynaim, qui sont les Kélim de Panim, ont réuni leurs Kélim de Akhoraim, leurs AHP et les Lumières se sont propagées en eux. De même, comme ils se sont étendus de haut en bas vers le Gouf, les Lumières se sont aussi étendues dans leurs Kélim de Akhoraim, qui sont les TNHYM dans BYA, sous la Parsa de Atsilout.

 

Cependant, comme la force de Malkhout terminale dans la Parsa de Atsilout est mélangée à ces Kélim, dès que les Lumières de Melekh ha Daat ont rencontré cette force, elles ont toutes quitté les Kélim et se sont élevées à leurs racines. Alors, tous les Kélim de Melekh ha Daat se sont brisés de face et de dos, sont morts et sont tombés dans BYA, car le départ des Lumières des Kélim est comme le départ de la vitalité d’un corps matériel, appelé la « mort ». A ce moment-là, le Massakh s’est purifié de l'Aviout de Behina Dalet, car ces Kélim se sont déjà brisés et sont morts, et seule l'Aviout de Behina Guimel est restée en lui.

 

106) Et comme l’Aviout de Behina Dalet s’est annulée du Massakh de Gouf par la brisure, cette Aviout s’est aussi annulée dans Malkhout s’accouplant de Roch dans AVI. Il en est ainsi car l'Aviout de Roch et l'Aviout de Gouf sont la même chose, sauf que l'une est potentielle et l’autre est réelle (Point 50). De plus, le Zivoug au niveau de Keter s'est arrêté aussi à Roch dans AVI, et les Kélim de Akhoraim, les AHP qui ont complété le niveau de Keter, sont tombés une fois de plus au degré au-dessous, à savoir ZAT. Cela est appelé « l’annulation des Akhoraim du niveau de Keter de AVI ». Il s’avère que tout le niveau des Taamim de Nikoudim, Roch et Gouf, est parti.

 

107) Et comme la Lumière Supérieure ne s’arrête pas de briller, elle s’accouple une fois de plus sur l'Aviout de Behina Guimel qui est restée dans le Massakh de Roch dans AVI, produisant dix Sefirot au niveau de Hokhma. Le Gouf de haut en bas s’est étendu à la Sefira Hessed, et c'est le second Melekh de Nikoudim. Il s’est aussi étendu à BYA, s'est brisé, est mort. Alors l'Aviout de Behina Guimel s’est également annulée du Massakh de Gouf et de Roch. De plus, les Kélim de Akhoraim, les AHP qui complétaient ce niveau de Hokhma de AVI, se sont annulés une fois de plus, et sont tombés au degré au-dessous, à ZAT, comme cela s’est produit au niveau de Keter.

 

Ensuite, le Zivoug s'est fait sur l’Aviout de Behina Bet qui est restée dans le Massakh, faisant sortir dix Sefirot au niveau de Bina. Le Gouf, de haut en bas, s’est étendu à la Sefira Guevoura, et c'est le troisième Melekh de Nikoudim.

 

Il s’est aussi étendu dans BYA, s’est brisé et est mort, annulant aussi l'Aviout de Behina Bet dans Roch et Gouf, terminant le Zivoug au niveau de Bina dans Roch. Les Akhoraim du niveau de Bina de Roch sont tombés au degré au-dessous d'elle, dans ZAT, et après, le Zivoug s'est fait sur l'Aviout de Behina Aleph qui est restée dans le Massakh, faisant sortir sur elle dix Sefirot au niveau de ZA. Son Gouf aussi, de haut en bas, s’est étendu dans le tiers Supérieur de Tifferet. Ici aussi, il n’a pas pu exister et sa Lumière l’a quitté. Ainsi, l'Aviout de Behina Aleph s’est purifiée dans Gouf et Roch, et les Akhoraim au niveau de ZA sont tombés au niveau au-dessous d'elle, à ZAT.

 

108) Cela complète la descente de tous les Akhoraim de AVI qui sont les AHP. Il en est ainsi car du fait de la brisure du Melekh ha Daat, seuls les AHP qui appartiennent au niveau de Keter se sont annulés dans AVI. Et avec la brisure du Melekh ha Hessed, seuls les AHP qui appartiennent au niveau de Hokhma se sont annulés dans AVI. Et avec la brisure du Melekh ha Guevoura, les AHP qui appartiennent au niveau de Bina se sont annulés, et avec le départ du tiers Supérieur de Tifferet, les AHP du niveau de ZA se sont annulés.

 

Il s'avère que toute la Gadlout de AVI s’est annulée, et seuls GE de Katnout sont restés en eux, et seule Aviout Chorech est restée dans le Massakh. Après quoi, le Massakh de Gouf s’est purifié de toute son Aviout et est devenu équivalent au Massakh de Roch. A ce moment-là, il s’est inclus dans un Zivoug de Hakaa de Roch, et les Rechimot en lui se sont renouvelées, sauf pour la dernière Behina (Point 41). Et par ce renouvellement, un nouveau niveau est sorti sur lui, appelé YESHOUT.

 

109) Et comme la dernière Behina a été perdue, tout ce qui est resté en elle est Behina Guimel, sur qui dix Sefirot au niveau de Hokhma sont sorties. Et quand son Aviout de Gouf fut reconnue, il est sorti de Roch de AVI, est descendu et s’est revêtu à l’endroit du Khazé de Gouf de Nikoudim (Point 55). Il a fait sortir les dix Sefirot de Roch de Khazé vers le haut, et cette Roch est appelée YESHOUT. Son Gouf sort de Khazé vers le bas du deux tiers de Tifferet jusqu’au Sioum de Tifferet. C’est le quatrième Melekh de Nikoudim, et il s’est aussi étendu à BYA, s’est brisé et est mort. Ainsi, l'Aviout de Behina Guimel s’est purifiée dans Roch et Gouf. Ses Kélim de Akhoraim de Roch sont tombés au degré au-dessous, à l’endroit de leur Gouf.

 

Ensuite, le Zivoug s'est fait sur l’Aviout de Behina Bet, qui est restée en lui, produisant le niveau de Bina sur lui. Son Gouf, de haut en bas, seest étendu dans les deux Kélim Netsakh et Hod, qui sont tous deux un Melekh, le cinquième Melekh de Nikoudim. Et ils se sont aussi étendus à BYA, se sont brisés et sont morts. Ainsi, l’Aviout de Behina Bet s’est purifiée dans Roch et Gouf, et les Kélim de Akhoraim du niveau sont tombés au niveau au-dessous : le Gouf.

 

Après cela, le Zivoug s’est fait sur l’Aviout de Behina Aleph qui est restée en lui, et a produit le niveau de ZA. Son Gouf, de haut en bas, s’est étendu dans le Kli de Yessod, et c’est le sixième Melekh de Nikoudim. Il s’est aussi étendu dans BYA, s’est brisé et est mort. Ainsi, l’Aviout de Behina Aleph s’est aussi purifiée dans Roch et Gouf et les Kélim de Akhoraim dans Roch sont tombés au degré au-dessous d’eux, dans Gouf.

 

Puis, il y eut le Zivoug sur l’Aviout de Behina Chorech qui est restée dans le Massakh, produisant le niveau de Malkhout. Il s’est étendu de haut en bas dans le Kli de Malkhout, et c'est le septième Melekh de Nikoudim. Il s’est aussi étendu dans BYA, s’est brisé et est mort. Ainsi, l’Aviout Chorech s’est purifiée dans Roch et Gouf, et de même les Akhoraim de Roch sont tombés au degré au-dessous, dans le Gouf. Maintenant tous les Kélim de Akhoraim de YESHOUT se sont annulés, de même que la             brisure des récipients de tous ZAT de Nikoudim, appelés "les sept Melakhim" [les 7 rois].

 

110) Ainsi nous avons expliqué les Taamim et les Nekoudot qui sont sortis dans les deux Partsoufim AVI et YESHOUT de Nikoudim, appelés AB SAG. Dans AVI, quatre niveaux sont sortis l’un en-dessous de l’autre :

 

      - le niveau de Keter est appelé « regarder les Eynaim de AVI ».

      - le niveau de Hokhma est appelé Gouf de Aba

      - Le niveau de Bina est appelé Gouf de Ima.

- Le niveau de ZA est appelé Yessodot (fondations) de AVI.

 

      Quatre corps se sont diffusés à partir d’eux :

 

            - Melekh ha Daat

      - Melekh ha Hessed

      - Melekh ha Guevoura

     - Melekh du tiers Supérieur de Tifferet, jusqu’au Khazé.

 

Ces quatre Goufim se sont brisés à la fois dans Panim et Akhoraim. Mais selon leurs Rochim (pluriel de Roch), c’est-à-dire les quatre niveaux dans AVI, tous leurs Kélim de Panim sont restés dans les niveaux, c’est-à-dire GE et Nikvey Eynaim de chaque niveau, qui étaient en eux depuis Katnout de Nikoudim. Seuls les Kélim de Akhoraim dans chaque degré, qui s’y sont connectés durant Gadlout, se sont de nouveau annulés par la brisure, et sont tombés au degré en-dessous d’eux, et sont restés tels qu’ils étaient avant la sortie de Gadlout de Nikoudim (Point 76-77).

 

111) La sortie des quatre niveaux, l’un sous l’autre, dans le Partsouf YESHOUT, s’est faite précisément de la même manière.

      - Le premier niveau est le niveau de Hokhma, appelé « regarder les Eynaim de YESHOUT l’un dans l’autre »

      - le niveau de Bina.

      - le niveau de ZA

                        - le niveau de Malkhout

 

      Quatre Goufim se sont étendus d’eux :

      - Le Melekh des deux tiers inférieurs de Tifferet

      - Melekh de Netsakh et Hod.

      - Melekh de Yessod

      - Malkhout.

 

Leurs quatre Goufim se sont brisés ensemble dans Panim et Akhor. Mais dans les Rochim, c’est-à-dire dans les quatre niveaux de YESHOUT, les Kélim de Panim sont restés en eux, et seuls leurs Akhoraim se sont annulés à cause de la brisure, et sont tombés au degré au-dessous d'eux. Après l’annulation des deux Partsoufim AVI et YESHOUT, le niveau de MA de Nikoudim est sorti. Et comme tout ce qui s’étend de lui vers le Gouf n'était que des corrections des Kélim, je ne le développerai pas plus avant.

 

Le Monde du Tikoun et le nouveau MA qui a émerge de Metzakh de AK

 

112) Depuis le début de la préface et jusqu’ici, nous avons précisément expliqué les quatre premiers Partsoufim de AK :

      - Le premier Partsouf de AK est appelé Partsouf Galgalta, où le Zivoug de Hakaa se fait sur Behina Dalet et ses dix Sefirot sont au niveau de Keter.

 

      - Le second Partsouf de AK est appelé AB de AK. Le Zivoug de Hakaa en lui se fait sur l'Aviout de Behina Guimel et ses dix Sefirot sont au niveau de Hokhma. Il revêt de Pé et en bas du Partsouf Galgalta.

 

      - Le troisième Partsouf de AK est appelé SAG de AK. Le Zivoug de Hakaa en lui se fait sur l’Aviout de Behina Bet, et ses dix Sefirot sont au niveau de Bina. Il revêt le Partsouf AB de AK de et en bas.

 

      - Le quatrième Partsouf de AK est appelé MA de AK. Le Zivoug de Hakaa en lui se fait sur l’Aviout de Behina Aleph, et ses dix Sefirot sont au niveau de ZA. Ce Partsouf revêt SAG de AK de Tabour et en bas, et est divisé en intériorité et extériorité. L’intériorité est appelée MA et BON de AK, et l’extériorité est appelée « le monde des Nikoudim ». C’est là où l’association de Malkhout dans Bina, appelé Tsimtsoum Bet, a lieu, de même que Katnout, Gadlout, et l’élévation de MAN et Daat, qui détermine et accouple HB face à face, et la question de la brisure des récipients. Il en est ainsi car tout cela s’est passé dans le quatrième Partsouf de AK appelé MA, ou le « monde des Nikoudim ».

 

113) Ces cinq discernements d’Aviout dans le Massakh sont nommés selon les Sefirot dans Roch, c’est-à-dire selon Galgalta Eynaim et AHP :

      - l'Aviout de Behina Dalet est appelée , sur qui le premier Partsouf de AK sort.

      - l'Aviout de Behina Guimel est appelée Hotem, sur qui le Partsouf AB de AK sort.

      - l'Aviout de Behina Bet est appelée Ozen, sur qui le Partsouf SAG de AK sort.

      - l'Aviout de Behina Aleph est appelée Nikvey Eynaim, sur qui le Partsouf MA de AK et le monde des Nikoudim sortent.

      - l'Aviout de Behina Shoresh est appelée Galgalta ou Metzakh, sur qui le monde du Tikoun émerge, appelé « le nouveau MA », car le quatrième Partsouf de AK est le coeur du Partsouf MA de AK, car il sort de Nikvey Eynaim au niveau de ZA, appelé HaVaYaH de MA.

 

Mais le cinquième Partsouf de AK, qui sort de Metzakh, c’est-à-dire Behina Galgalta, considérée comme l'Aviout Chorech, n’a en fait que le niveau de Malkhout appelé BON. Cependant, comme Behina Aleph de Hitlabshout, qui est ZA, est restée là, elle est aussi appelée MA. Mais de MA qui est sorti de Metzakh de AK, signifie à partir de l'Hitkalelout de l'Aviout Chorech, appelée Metzakh. Il est également appelé le « nouveau MA » pour le distinguer du MA qui est sortir de Nikvey Eynaim de AK. Et ce nouveau Partsouf MA est appelé « le Monde du Tikoun » ou « le monde d’Atsilout ».

 

114) Cependant, nous devons comprendre pourquoi les trois premiers niveaux de AK, appelés Galgalta, AB et SAG ne sont pas trois mondes mais trois Partsoufim, et pourquoi le quatrième Partsouf de AK a changé pour mériter le nom « monde ». Il en est de même pour le cinquième Partsouf de AK, car le quatrième Partsouf est appelé « le monde des Nikoudim » et le cinquième Partsouf est appelé « le monde d’Atsilout » ou « le monde du Tikoun ».

 

115) Nous devons connaitre la différence entre un Partsouf et un Monde. Tout niveau de dix Sefirot qui émerge sur un Massakh de Gouf d’un Supérieur, après s’être purifié et inclus dans Pé de Rosh du Supérieur (Point 50), est appelé Partsouf. Après son départ de Roch du Supérieur, il s’étend dans sa propre Roch, Tokh et Sof et il contient aussi cinq niveaux, l’un sous l’autre, appelés Taamim et Nekoudot (Point 47). Cependant, il est nommé seulement après le niveau des Taamim en lui. Et les trois premiers Partsoufim de AK, Galgalta, AB, SAG (Point 47) sont sortis de cette manière. Mais un « monde » signifie qu’il contient tout ce qui existe dans le monde au-dessus de lui, comme un sceau ou une empreinte, où tout ce qui existe dans le sceau est transféré à son empreinte dans sa totalité.

 

116) Ainsi vous voyez que les trois premiers Partsoufim, Galgalta, AB et SAG de AK sont considérés comme un monde, le monde de AK, qui est sorti lors de la première restriction. Mais le quatrième Partsouf de AK, où le Tsimtsoum Bet s’est produit, est devenu un monde en lui-même, du fait de la dualité qui s’est produite dans le Massakh de Nekkoudot de SAG lors de sa descente sous Tabour de AK. C’est pourquoi l'Aviout de Behina Dalet s’est dédoublée sous la forme du Hey inférieur dans Eynaim (Point 63).

 

Durant Gadlout, Behina Dalet est retournée à sa place au niveau de et a fait sortir le niveau de Keter (Point 84), et ce niveau est devenu équivalent au premier Partsouf de AK. Après s’être diffusé à Roch, Tokh et Sof, dans les Taamim et Nekoudot, un second Partsouf est sorti sur lui, au niveau de Hokhma, appelé YESHOUT, qui ressemble au second Partsouf de AK, appelé AB de AK. Après s’être étendu dans Taamim et Nekkoudot, un troisième Partsouf est sorti, appelé MA de Nikoudim (Point 111), et il ressemble au troisième Partsouf de AK.

 

Ainsi, tout ce qui existait dans le monde de AK est apparu ici dans le monde des Nikoudim, c’est-à-dire trois Partsoufim l’un sous l’autre. Chacun d’eux contient Taamim et Nekoudot et tous leurs exemples, comme les trois Partsoufim Galgalta, AB, SAG de AK dans le monde de AK. C'est pourquoi le monde des Nikoudim est considéré comme une copie du monde de AK.

 

Il est considéré comme un monde complet de par et en lui-même. (Et la raison pour laquelle les trois Partsoufim de Nikoudim ne sont pas appelés Galgalta, AB, SAG, mais AB, SAG, MA, est que l'Aviout de Behina Dalet qui s’est connectée au Massakh de SAG est incomplète, du fait de la purification qui a déjà eu lieu dans le premier Partsouf de AK. C’est pourquoi ils sont descendus pour être AB, SAG et MA).

 

117) Ainsi nous avons appris comment le monde des Nikoudim est une copie du monde de AK. De la même façon, le cinquième Partsouf de AK, qui est le nouveau MA, est entièrement la copie du monde des Nikoudim. Bien que tous les discernements qui ont servi dans les Nikoudim se soient brisés et se soient annulés ici, ils se sont tous renouvelés dans le nouveau MA. C'est pourquoi il est considéré comme un monde séparé.

 

Il est appelé le « monde d’Atsilout », car il se termine totalement au-dessus de la Parsa qui a été créée lors de la seconde restriction. Il est aussi appelé « le monde du Tikoun » car le monde des Nikoudim ne pouvait persister du fait de la brisure et de l’annulation qui s'est produite en lui. Seulement après cela, dans le nouveau MA, quand toutes ces Behinot qui étaient dans le monde des Nikoudim sont revenues et sont venues dans le nouveau MA, elles s’y sont établies et y existent.

 

C'est pourquoi il est appelé le « monde du Tikoun », car en fait, il est réellement le monde des Nikoudim, mais ici, dans le nouveau MA, il reçoit sa correction dans sa totalité. C’est parce que par le nouveau MA, tous les Akhoraim qui sont tombés de AVI et YESHOUT dans le Gouf, comme les Panim et Akhoraim de tous les ZAT qui sont tombés dans BYA et sont morts, se reconnectent à GAR et s’élèvent par lui à Atsilout.

 

118) La raison à cela est que chaque Partsouf inférieur retourne et remplit les Kélim du Supérieur, après le départ de leurs Lumières durant l'Hizdakchout du Massakh. Car après le départ des Lumières du Gouf du premier Partsouf de AK, du fait de l'Hizdakchout du Massakh, le Massakh a reçu un nouveau Zivoug au niveau de AB, qui a ré-empli les Kélim vides du Gouf du Supérieur, c’est-à-dire le premier Partsouf.

 

De plus, après le départ des Lumières du Gouf de AB du fait de l'Hizdakchout du Massakh, le Massakh a reçu un nouveau Zivoug au niveau de SAG, qui a ré-empli les Kélim vides du Supérieur, qui est AB. De plus, après le départ des Lumières de SAG, du fait de l'Hizdakchout du Massakh, le Massakh a reçu un nouveau Zivoug au niveau de MA, qui est sorti de Nikvey Eynaim, qui sont les Nikoudim, qui ont ré-empli les Kélim vides du Supérieur, qui sont les Nekoudot de SAG.

 

Et de la même façon, après le départ des Lumières des Nikoudim du fait de l’annulation des Akhoraim et de la brisure des récipients, le Massakh a reçu un nouveau Zivoug au niveau de MA, qui et sorti du Metzakh du Partsouf SAG de AK. Cela remplit les Kélim vides du Gouf du Supérieur,             qui sont les Kélim de Nikoudim qui s’étaient annulés et brisés.

 

119) Cependant, il y a une différence essentielle ici dans le nouveau MA : il est devenu un mâle, et un Supérieur pour les Kélim de Nikoudim qu’il corrige. Alors que dans les Partsoufim précédents, l’inférieur ne devient pas un mâle et un supérieur pour les Kélim de Gouf du Supérieur, même s’il les remplit par son niveau. Et cette modification provient du fait que dans les précédents Partsoufim il n’y a avait pas d’anomalie dans le départ des Lumières, car seul la purification du Massakh a causé leur départ.

 

Mais là, dans le monde des Nikoudim, il y avait une anomalie dans les Kélim, car la force de la Malkhout temrinale était mélangée aux Kélim de Akhoraim de ZAT, les rendant incapables de recevoir les Lumières. C’est la raison pour laquelle ils se sont brisés et sont morts et sont tombés dans BYA. Par conséquent, ils dépendent entièrement du nouveau MA pour les faire revivre, les clarifier et les élever à Atsilout. Il en résulte que le nouveau MA est considéré comme un mâle et un donneur.

 

Et ces Kélim de Nikoudim, clarifiés par lui, deviennent Noukva pour MA. Pour cette raison, leurs noms ont été changés en BON, signifiant qu'ils sont devenus inférieur pour MA, bien qu’ils soient supérieurs au nouveau MA, car ce sont des Kélim du monde des Nikoudim et ils sont considérés comme MA et Nikvey Eynaim, dont la Behina la plus élevée est VAK de SAG de AK (Point 74). Même s’ils sont devenus maintenant inférieur pour le nouveau MA, et ils sont néanmoins appelés BON.

 

Les cinq Partsoufim de Atsilout, et MA et BON dans chaque Parsouf

 

120) Il a été expliqué que le niveau du nouveau MA s’est étendu dans un monde entier par lui-même comme le monde des Nikoudim. La raison est, comme il a été aussi expliqué pour le niveau des Nikoudim, le doublement du Massakh de Behina Dalet (Point 116). Car l'illumination de ZON de AK, qui a brillé par Tabour et Yessod à GAR de Nikoudim, a ramené Tsimtsoum Aleph à sa place, et le Hey inférieur est descendu de son Nikvey Eynaim à , faisant que tous ces niveaux de Gadlout de Nikoudim sortent (Point 101). Cependant, tous ces niveaux se sont à nouveau annulés et brisés, et toutes les Lumières en sont parties. Pour cette raison, Tsimtsoum Bet est retourné à sa place, et Behina Dalet s’est reconnectée au Massakh.

 

121) Par conséquent, dans le nouveau MA aussi, qui a émergé de Metzakh, il y a les deux Behinot de Katnout et Gadlout, comme dans le monde des Nikoudim. Katnout sort en premier, selon l'Aviout dévoilée dans le Massakh, qui est le niveau de ZA de Hitlabshout, appelé HGT, et le niveau de Malkhout de Aviout, appelé NHY, du fait des trois lignes faites u niveau de Malkhout. La ligne droite est appelée Netsakh, la ligne gauche est appelée Hod, et la ligne médiane est appelée Yessod.

 

Cependant, comme il y a seulement Hitlabshout dans Behina Aleph, sans Aviout, elle n’a pas de Kélim. Ainsi, le niveau de HGT est dépourvu de Kélim, et se revêt dans les Kélim de NHY, et ce niveau est appelé Oubar [embryon]. Cela signifie qu’il y a seulement ici l'Aviout de Chorech, qui est restée dans le Massakh après sa purification, durant son ascension pour s’accoupler dans Metzakh du Supérieur. Et le niveau qui sort ici est seulement le niveau de Malkhout.

 

Néanmoins dans son intériorité, il y a le Hey inférieur dissimulé, considéré comme « le Hey inférieur dans Metzakh ». Une fois que Oubar reçoit le Zivoug du Supérieur, il en descend à sa place (Point 54), et reçoit Mokhin de Yenika du Supérieur, qui est l'Aviout de Behina Aleph, considéré comme « le Hey inférieur dans Nikvey Eynaim ». Ainsi, il acquiert également des Kélim pour HGT et HGT s’étend à partir de NHY et il a le niveau de ZA.

 

122) Après quoi, il élève MAN au Supérieur une deuxième fois. Cela est appelé Ibour Bet (seconde conception), où il reçoit Mokhin de AB SAG de AK. A ce moment-là, Behina Dalet descend de Nikvey Eynaim à sa place à (Point 101), et un Zivoug se fait sur Behina Dalet à sa place, faisant sortir dix Sefirot au niveau de Keter. Les Kélim de AHP remontent à leur place dans Roch, et le Partsouf est complété de dix Sefirot des Lumières et des récipients. Et ces Mokhin sont appelés Mokhin de Gadlout du Partsouf. C'est le niveau du premier Partsouf de Atsilout, appelé Partsouf Keter ou Partsouf Atik de Atsilout.

 

123) Vous savez déjà qu’après la brisure des récipients, tous les AHP sont tombés de leurs degrés, chacun au degré en-dessous (Points 77, 106). Ainsi, les AHP du niveau de Keter de Nikoudim sont dans GE du niveau de Hokhma, et AHP du niveau de Hokhma sont dans les GE du niveau de Bina, etc. Par conséquent, durant Ibour Bet de Gadlout du premier Partsouf de Atsilout, appelé Atik, qui a élevé ses AHP une fois de plus, GE du niveau de Hokhma se sont élevés avec eux. Ils se sont corrigés avec les AHP du niveau de Atik, et y ont reçu le premier Ibour.

 

124) Après que GE de Hokhma aient reçu leur niveau de Ibour et de Yenika (Point 121), ils sont remontés à Rosh de Atik, où ils ont reçu un deuxième Ibour pour Mokhin de Gadlout. Behina Guimel est descendue à sa place à , faisant sortir dix Sefirot sur elle, au niveau de Hokhma, et leurs Kélim de AHP sont remonts à leur place à Roch. Ainsi, le Partsouf Hokhma s’est complété des dix Sefirot des Lumières et des Kélim. Ce Partsouf est appelé Arikh Anpin de Atsilout.

 

125) GE du niveau de Bina sont montés ensemble avec ces AHP de AA, où ils ont reçu leurs premiers Ibour et Yenika. Après quoi, ils sont montés à Roch de AA pour un second Ibour, ont élevés leurs AHP, ont reçu Mokhin de Gadlout, et le Partsouf de Bina s’est complété des dix Sefirot des Lumières et des récipients. Ce Partsouf est appelé AVI et YESHOUT, car GAR sont appelés AVI et ZAT sont appelés YESHOUT.

 

126) GE de ZON sont montés ensemble avec ces AHP de AVI, et ils ont reçu leurs premiers Ibour et Yenika. Cela complète ZON dans l’état de VAK à ZA et Nekouda à Noukva. Ainsi nous avons expliqué les cinq Partsoufim du nouveau MA qui sont sortis dans le monde de Atsilout, avec constance, appelés Atik, AA, AVI et ZON.

      - Atik a émergé au niveau de Keter

      - AA au niveau de Hokhma

      - AVI au niveau de Bina

      - ZON dans VAK et Nekouda, qui est le niveau de ZA.

 

Ainsi, il ne peut jamais y avoir de diminution dans ces cinq niveaux, car les actions des inférieurs n’atteignent jamais GAR pour qu’ils puissent les endommager. Les actions des inférieurs atteignent ZA et Noukva, c’est-à-dire leurs Kélim de Akhoraim, qu’ils acquièrent durant Gadlout. Mais les actions des inférieurs ne peuvent pas atteindre les Kélim de Panim, qui sont GE dans les Lumières de VAK et Nekouda. Par conséquent, ces cinq niveaux sont considérés comme des Mokhin permanents dans Atsilout.

 

127) L'ordre de leur revêtement l’un dans l’autre et sur le Partsouf AK est que ce Partsouf Atik de Atsilout, bien qu’il soit sorti de Roch de SAG de AK (Point 118), ne peut pas encore se revêtir de Pé de SAG de AK vers le bas, mais seulement sous Tabour. Car, au-dessus du Tabour de AK, il est considéré Tsimtsoum Aleph, Akoudim.

 

Comme le Partsouf Atik est la première Roch de Atsilout, le Tsimtsoum Bet ne le contrôle pas, ainsi il peut se revêtir au-dessus du Tabour de AK. Mais comme le Tsimtsoum Bet est déjà présent dans son Pé de Roch, pour le reste des Partsoufim de Atsilout, de là vers le bas, il peut seulement se revêtir sous le Tabour de AK.

 

Il s’avère que le niveau de Atik commence du Tabour de AK et se termine à égalité avec les Raglaim de AK, c’est-à-dire au-dessus du point de ce monde. Il en est ainsi du fait de son propre Partsouf. Cependant, du fait de sa connexion avec le reste des Partsoufim de Atsilout, à partir desquels il est considéré comme étant aussi inclus dans Tsimtsoum Bet, de ce fait, on considère que ses Raglaim se terminent au-dessus de la Parsa de Atsilout, car la Parsa est le nouveau Sioum [fin] du Tsimtsoum Bet (Point 68).

 

128) Le second Partsouf dans le nouveau MA, appelé AA, qui a émané et est sorti de Pé de Roch de Atik, commence de l'endroit de sa sortie, de Pé de Roch de Atik, et revêt ZAT de Atik, qui se termine au-dessus de la Parsa de Atsilout. Le troisième Partsouf, appelé AVI, qui a émané de Pé de Roch de AA, commence de Pé de Roch de AA et se termine au-dessus du Tabour de AA. Et ZON commencent du Tabour de AA et se terminent à égalité avec le Sioum de AA, signifiant au-dessus de la Parsa de Atsilout.

 

129) Sachez qu’à la sortie de chaque niveau de ces cinq Partsoufim du nouveau MA, a clarifié et connecté à lui une partie des Kélim de Nikoudim, qui sont devenus sa Noukva. Ainsi, quand le Partsouf Atik est sorti, il a pris et connecté à lui tous les GAR de Nikoudim qui sont restés entiers durant la brisure des récipients. Cela se réfère aux GE en eux, qui ont émergé durant leur Katnout, appelés les Kélim de Panim (Point 76). Dans Katnout de Nikoudim, seule la moitié supérieure de chaque degré est venue avec eux, c’est-à-dire GE et Nikvey Eynaim. La moitié inférieure de chacun, appelée AHP, est descendue au degré inférieur.

 

De ce fait, on considère que le Partsouf Atik du nouveau MA a pris la moitié supérieure de Keter aux Kélim de Nikoudim, de même que la moitié supérieure de HB, et les sept racines des ZAT, inclues dans GAR des Nikoudim. Et ceux-ci sont devenus un Partsouf Noukva pour Atik du nouveau MA, et se sont connectés les uns aux autres. Ils sont appelés MA et BON de Atik de Atsilout, car le mâle de Atik est appelé MA, et les Kélim des Nikoudim qui s’y sont connectés sont appelés BON (Point 119). Ils se tiennent face contre dos : Atik de MA à Panim, et Atik de BON dans son Akhor.

 

130) Le Partsouf AA du nouveau MA, qui est sorti au niveau de Hokhma, a clarifié et connecté à lui-même la moitié inférieure de Keter de Nikoudim, les AHP de Keter, qui, durant Katnout, étaient au degré sous Keter, c’est-à-dire dans Hokhma et Bina de Nikoudim (Point 77). Il est devenu une Noukva pour AA du nouveau MA, et ils se sont connectés ensemble. Sa position est droite et gauche : AA de MA qui est le mâle se tient à droite, et AA de BON qui est Noukva se tient à gauche.

 

Et la raison pour laquelle le Partsouf Atik de MA n’a pas pris non plus la moitié inférieure de Keter de Nikoudim, est que Atik est la première Roch de Atsilout, dont le niveau est très élevé, il ne s’est adjoint que les Kélim de Panim de GAR de Nikoudim, où aucun défaut ne s’est produit durant la brisure. Ce n’est pas le cas pour la moitié inférieure de Keter, les AHP qui sont tombés dans HB durant Katnout. Après quoi, durant Gadlout, ils se sont élevés de HB et se sont conenctés à Keter de Nikoudim (Point 84). Alors, après la brisure des récipients, ils sont retombés de Keter de Nikoudim et se sont annulés. Ainsi, ils ont été endommagés du fait de leur chute et de leur annulation, et ne méritent par conséquent pas Atik. C'est pourquoi AA de MA les ont pris.

 

131) Et le Partsouf AVI du nouveau MA, au niveau de Bina, a analysé et s’est adjoint la moitié inférieure de HB de Nikoudim, qui sont les AHP de HB qui sont tombés dans ZAT de Nikoudim durant Katnout. Mais après cela, durant Gadlout de Nikoudim, ils se sont élevés et se sont connectés à HB de Nikoudim (Point 94). Durant la brisure des récipients, ils sont retombés dans ZAT de Nikoudim et se sont annulés (Point 107), et AVI de MA les ont clarifié pour être leur Noukva.

 

Ils sont appelés ZAT de Hokhma et VAT de Bina de BON, car Hessed de Bina est resté avec GAR de HB de BON dans le Partsouf Atik, et seul le Vav inférieur, de Guevoura vers le bas, est resté dans la moitié inférieure de Bina. Il s’avère que le mâle de AVI est le niveau de Bina de MA, et Noukva de AVI est ZAT de HB de BON. Ils se tiennent à droite et à gauche : AVI de MA à droite, et AVI de BON à gauche. Et YESHOUT de MA, qui sont ZAT de AVI, ont pris les Malkhout de HB de BON.

 

132) Et le Partsouf ZON du nouveau MA, au niveau de VAK et Nekouda, a analysé et s’est adjoint les Kélim de Panim de ZAT de Nikoudim, lors de leur brisure dans BYA, c’est-à-dire la Behinat GE des ZAT de Nikoudim (Point 78). Ils sont devenus Noukva pour ZON de MA, et se tiennent à droite et à gauche : ZON de MA à droite, et ZON de BON à gauche.

 

133) Ainsi nous avons expliqué MA et BON dans les cinq Partsoufim de Atsilout. Les cinq niveaux du nouveau MA qui sont sortis dans le monde de Atsilout, ont clarifié les vieux Kélim qui servaient dans les Nikoudim, et en ont fait une Noukva, appelées BON.

 

      - BON de Atik sont devenus la moitié supérieure de GAR de Nikoudim

 

      - BON de AA et AVI ont été clarifié et sont devenus la moitié inférieure de GAR de Nikoudim, qui les ont servis durant Gadlout de Nikoudim et se sont annulés une fois de plus.

      - BON de ZON ont été clarifié et sont devenus les Kélim de Panim qui sont sortie durant Katnout de Nikoudim, et qui se sont brisés et sont tombés ensemble avec leurs Kélim de Akhoraim durant Gadlout.

 

 

Une grande règle concernant les Mokhin permanentes et les ascensions des Partsoufim et des Mondes durant les six mille ans

 

 

134) Il a déjà été expliqué que la sortie de Gadlout de GAR et ZAT de Nikoudim s’est faite en trois étapes, selon les trois points Holam, Shourouk et Hirik (Point 86). De là, vous pouvez comprendre qu’il y a deux sortes de finition des dix Sefirot pour la réception des Mokhin de Gadlout.

 

La première se fait par l'élévation et l'intégration dans le Supérieur, c’est-à-dire quand ZON de AK ont illuminé la nouvelle Lumière, par le Tabour jusqu’à Keter de Nikoudim et ont abaissé le Hey inférieur de Nikvey Eynaim de Keter à sa . Par cela, les AHP déchus de Keter qui étaient dans AVI se sont élevés et sont retournés à leur degré dans Keter, complétant ses dix Sefirot.

 

Nous considérons qu’à ce stade, GE de AVI liés à AHP de Keter se sont élevés avec eux. Par conséquent, AVI aussi sont inclus dans les dix Sefirot complètes de Keter, car l'inférieur qui s'élève au Supérieur devient comme lui (Point 93). On considère par conséquent que AVI, aussi, ont obtenu les AHP qu'ils leur manquaient pour compléter leurs dix Sefirot, par leur intégration dans Keter. C’est le premier genre des Mokhin de Gadlout.

 

135) Le second genre est un degré qui s’est complété dans dix Sefirot par lui-même quand ZON de AK ont illuminé la nouvelle Lumière par Yessod de AK, appelé « le point de Shourouk », vers AVI, et ont abaissé leur Hey inférieur de Nikvey Eynaim de AVI eux-mêmes à leur . En cela, ils ont élevé les Kélim de AHP de AVI de leur endroit où ils étaient tombés dans ZAT jusqu’à Roch de AVI, et ont complété leurs dix Sefirot. Maintenant AVI se sont complétés d’eux-mêmes, car maintenant ils ont obtenu les vrais Kélim de AHP dont ils manquaient.

 

Alors que dans le premier genre, quand ils ont reçu leur finition de Keter par Dvekout avec ses AHP, ils étaient encore réellement dépourvus de AHP. Mais du fait de leur Hitkalelout dans Keter, ils ont reçu une illumination de leurs AHP, qui a suffi seulement à les compléter dans dix Sefirot alors qu’ils étaient encore l’endroit de Keter, et non pas lorsqu’ils sont partis de leur propre endroit.

 

136) De la même façon, il y a aussi deux sortes de compéltude dans ZAT :

 

1- Durant l’illumination de Shourouk et l’ascension des AHP de AVI, à chaque fois que GE de ZAT qui sont attachés à eux, se sont élevés avec eux à AVI, ils y ont reçu des AHP pour compléter leurs dix Sefirot. Ces AHP ne sont plus leurs vrais AHP, mais seulement une illumination des AHP, suffisante pour compléter les dix Sefirot alors qu’ils sont dans AVI, et non pas lors de leur descente à leur propre place.

 

2- La finition des dix Sefirot que ZAT ont obtenu durant l'Hitpachtout des Mokhin de AVI à ZAT, par lequel ils ont aussi abaissé l’extrémité inférieure de Hey de leur Khazé jusqu’à Sioum Raglin de AK et ont élevé leurs TNHY de BYA et les ont connectés à leur degré, à Atsilout. Ainsi, s’ils ne s’étaient pas brisés ni étaient morts, ils se seraient complétés avec dix Sefirot complètes d’eux-mêmes, car maintenant ils ont obtenu les vrais AHP qu’ils leur manquaient.

 

137) De même dans les quatre Partsoufim qui sont sortis de AVI pour les Kélim de HGT, comme dans les quatre Partsoufim qui sont sortis de YESHOUT pour les Kélim de TNHYM (Points 107-109), il y a aussi ces deux genres de finition des dix Sefirot. Car tout d’abord, chacune d’elle s’est complétée par son adhésion aux AHP de AVI et YESHOUT alors qu'ils étaient encore à Roch, c’est le premier genre de finition des dix Sefirot. Ensuite, quand elles se sont étendues à BYA, elles ont voulu se compléter en complétant la deuxième sorte de dix Sefirot. Cela s’applique également dans les moindres détails.

 

138) Sachez que ces cinq Partsoufim de Atsilout, Atik, AA, AVI et ZON ont été établis de façon constante, et qu’aucune diminution ne s’y appliquent (Point 126). Atik est sorti au niveau de Keter, AA au niveau de Hokhma, AVI au niveau de Bina, et ZON au niveau de ZA, VAK sans Roch.

 

Les Kélim de AHP qui ont été clarifiées pour eux, drurant Gadlout, sont considérés comme la finition de la première sorte des dix Sefirot, au moyen du point de Holam qui illumine dans Keter de Nikoudim. A ce moment-là, AVI aussi ont été complétés par Keter, et ont obtenu l'illumination des Kélim de AHP (Point 134). De ce fait, même si Atik, AA et AVI avaient tous dix Sefirot complètes à Roch, aucun GAR ne serait parvenus à leurs Goufim. Même le Partsouf Atik n’aurait que VAK sans Roch, dans Gouf, et de même pour AA et AVI.

 

La raison à cela est que le pur est clarifié en premier. C’est pourquoi, seule la finition du premier genre des dix Sefirot sera clarifiée, de la perspective de son ascension au Supérieur, qui est l’illumination des Kélim de AHP, qui suffit à compléter les dix Sefirot dans Roch. Mais il n’y a pas encore d'Hitpachtout de Roch vers le Gouf, car quand AVI se sont inclus dans Keter de Nikoudim, l'illumination des AHP par le pouvoir de Keter leur était suffisante et non pas leur Hitpachtout à leurs propres places, de Pé de Keter de Nikoudim vers le bas (Point 135). Et quand les corps de Atik, AA et AVI étaient dans VAK sans Roch, et c’est encore plus vrai avec ZON eux-mêmes, qui sont le Gouf général de Atsilout qui sont sortis dans VAK sans Roch.

 

139) Mais ce n’est pas le cas dans AK. Au contraire, toute la quantité qui est sortie dans les Rochim des Partsoufim de AK s’est également étendue à leurs Goufim. Par conséquent, les cinq Partsoufim de Atsilout sont tous considérés comme simplement VAK des Partsoufim de AK. C'est pourquoi ils sont appelés « le nouveau MA », ou « MA des cinq Partsoufim de AK », c’est-à-dire le niveau de ZA qui est MA sans GAR. GAR sont Galgalta, AB SAG car le cœur du degré est mesuré selon son extension au Gouf, de vers le bas. Et comme les trois premiers Partsoufim ne s’étendent pas dans le Gouf, mais seulement VAK sans Roch, ils sont considérés comme MA qui est le niveau de VAK sans Roch, en fonction des cinq Partsoufim de AK.

 

140) Ainsi, Atik de Atsilout, qui a le niveau de Keter dans Rosh, est considéré comme VAK pour le Partsouf Keter de AK, et il manque Neshama, Haya, Yekhida de Keter de AK. AA de Atsilout, ayant le niveau de Hokhma dans Rosh est considéré comme VAK pour le Partsouf AB de AK qui est Hokhma, il manque de Neshama, Haya, Yekhida de AB de AK.

 

AVI de Atsilout, avec le niveau de Bina dans Rosh, sont considérés comme VAK du Partsouf SAG de AK, et il lui manque Neshama, Haya et Yekhida de SAG de AK. ZON de Atsilout sont considérés comme VAK de Partsouf MA et BON de AK, et il eur manque Neshama, Haya et Yekhida de MA et BON de AK. Et YESHOUT et ZON sont toujours au premier degré, l’un étant Rosh et l’autre étant le Gouf.

 

141) La finition des AHP des dix Sefirot du second genre est clarifiée par l’élévation de MAN des bonnes actions des inférieurs. C’est-à-dire qu'ils complètent AVI, comme dans le point de Shourouk. A ce moment-là, AVI eux-mêmes abaissent le Hey inférieur de leurs Nikvey Eynaim et élèvent vers eux leurs AHP. Alors, ils ont également la force de donner à ZAT, qui sont ZON, c’est-à-dire aux Goufim de haut en bas. C’est parce que GE de ZON, liés aux AHP de AVI, sont attirés avec eux à AVI, et reçoivent d’eux la finition de leurs dix Sefirot (Point 94).

 

A ce moment, toute la quantité des Mokhin dans AVI est donnée aussi à ZON qui s’élèvent avec eux à leurs AHP. Par conséquent, quand les cinq Partsoufim de Atsilout reçoivent cette finition du second genre, il y a GAR pour les Goufim des trois premiers Partsoufim, qui sont Atik, AA et AVI de Atsilout, ainsi que pour ZON de Atsilout, le Gouf général de Atsilout.

 

A ce moment-là, les cinq Partsoufim de Atsilout s'élèvent et revêtent les cinq Partsoufim de AK. Car durant l'Hitpachtout de GAR vers les Goufim des cinq Partsoufim de Atsilout, ils s'égalisent avec les cinq Partsoufim de AK :

 

- Atik de Atsilout s'élève et revêt le Partsouf Keter de AK

- AA revêt AB de AK

- AVI, SAG de AK

- et ZON revêt MA et BON de AK.

 

Et ainsi chacun d’eux reçoit Neshama, Haya et Yekhida de sa Behina correspondante dans AK.

 

142) Cependant, par rapport à ZON de Atsilout, ces Mokhin sont considérés simplement comme le premier genre de finition des dix Sefirot. Il en est ainsi parce que ces AHP ne sont pas des AHP complets, mais une simple illumination des AHP, qu’ils reçoivent par AVI lorsqu’ils sont à l’endroit de AVI. Mais dans leur expansion à leur propre place, ils leur manquent encore leurs AHP (Point 36).

 

Pour cette raison, tous les Mokhin que ZON obtiennent pendant les 6000 ans sont appelés des « Mokhin d’élévation », car ils ne peuvent obtenir des Mokhin de GAR que quand ils s'élèvent à l’endroit de GAR, et alors ils sont complétés par eux. Mais s’ils ne s'élèvent pas à l’endroit de GAR, ils ne peuvent pas avoir Mokhin, car ZON n’ont pas encore clarifiés la deuxième sorte de Mokhin, et cela se fera seulement à la fin de la correction.

 

143) Aussi nous avons expliqué que les Mokhin des cinq Partsoufim permanents dans Atsilout sont du premier genre de clarification des Kélim de AVI. Dans le monde des Nikoudim, cette illumination est appelée « illumination du Tabour » ou « le point de Holam ». Même si AVI ont seulement le premier genre de finition, aucune illumination de GAR ne vient des Rochim de Atik, AA et AVI dans leurs propres Goufim ni à ZON, car ZAT de Nikoudim, aussi, n'ont rien reçu de cette illumination de Holam (Point 88).

 

Et les Mokhin des 6000 ans, jusqu’à la fin de la correction, qui viennent par l’élévation de MAN par les inférieurs, sont considérés comme la clarification des Kélim pour compléter la deuxième sorte des dix Sefirot de AVI. Dans le monde de Nikoudim, cette illumination est appelée « illumination de Yessod » ou « le point de Shourouk », car alors AVI élèvent leurs propres AHP, auxquels les GE de ZAT sont liés aussi. De ce fait, ZAT, aussi, reçoivent Mokhin de GAR à l’endroit de AVI. C’est pourquoi, ces Mokhin atteignent aussi les Goufim des cinq Partsoufim de Atsilout et de ZON commun, mais ils doivent être au-dessus, à l’endroit de GAR et les revêtir.

 

Dans le futur, à la fin de la correction, ZON recevront la finition de la deuxième sorte des dix Sefirot, et abaisseront le Hey inférieur final de leur Khazé, qui est la Parsa de Atsilout, à l'endroit de Sioum Raglin de AK (Point 136). A ce moment-là TNHY de ZON dans BYA se connecteront au degré de ZON de Atsilout, et Sioum Raglin de Atsilout s’égalisera avec Sioum Raglin de AK. Alors le Roi Messie apparaîtra, comme il est écrit, « et Ses pieds se tiendront …sur le mont des Oliviers ». Ainsi, il a été précisément clarifié qu’il n'y a aucune correction des mondes durant les 6000 ans, sauf par l’élévation.

 

Explications des trois mondes Briya, Yetsira et Assiya

 

144) Il y a sept points de base à distinguer dans les trois mondes de BYA :

 

1- D’où est fait l'endroit pour ces trois mondes ?

 

2- Les niveaux des Partsoufim de BYA et la position initiale des mondes quand ils ont été créés et sont sortis de Noukva de Atsilout.

 

3- Tous les niveaux acquis des Mokhin ajoutés et où ils se tiennent avant le péché d'Adam ha Rishon.

 

4- Les Mokhin qui sont restés dans les Partsoufim de BYA et l’endroit où les mondes sont tombés après avoir été endommagés par le péché d’Adam ha Rishon.

 

5- Les Mokhin de Ima que les Partsoufim de BYA ont reçus après leur chute sous la Parsa de Atsilout.

 

6- Les Partsoufim de Akhor des cinq Partsoufim de Atsilout, qui sont descendus et qui se sont revêtus dans les Partsoufim de BYA et sont devenus pour eux Neshama à Neshama.

 

7- Malkhout de Atsilout qui est descendue et est devenue Atik pour les Partsoufim de BYA.

 

145) Le premier discernement a déjà été expliqué (Point 66) : du fait de l’ascension de la Malkhout terminale, qui était sous le Sioum Raglin de AK, à l’endroit du Khazé de ZAT des Nekkoudot de SAG, qui a eu lieu lors du Tsimtsoum Bet, les deux tiers inférieurs de Tifferet et NHYM sont tombés sous le nouveau point du Sioum à Khazé de Nekkoudot. Ils méritent plus de recevoir la Lumière Supérieure et à partir d’eux a été créé l’endroit des trois mondes de BYA.

 

  • L’endroit du monde de Briya s’est fait des deux tiers inférieurs de Tifferet
  • L’endroit du monde de Yetsira s’est fait des trois Sefirot NHY
  • L’endroit du monde de Assiya s’est fait de Malkhout.

 

146) Le second discernement concerne le niveau des Partsoufim de BYA et leur position au moment de leur sortie et de leur naissance du ventre de Noukva de Atsilout. Sachez qu’à ce moment, ZA avaient déjà obtenu la Behina Haya de Aba, et Noukva avait déjà obtenu la Behina Neshama de Ima.

 

Et vous savez déjà que ZON reçoivent les Mokhin de AVI seulement par l’ascension et le revêtement (Point 142). De plus, ZA revêt Aba de Atsilout, appelé AVI supérieurs, Noukva revêt Ima de Atsilout, appelée YESHOUT, et alors Noukva de Atsilout est clarifiée et fait émaner le monde de Briya avec ses cinq Partsoufim.

 

147) Et comme Noukva se tient à l'endroit de Ima, elle est considérée comme ayant le degré de Ima, car l’inférieur qui s’élève au Supérieur devient comme lui. De ce fait, le monde de Briya, qui est clarifié par elle, est considéré comme le degré de ZA, car il est un degré inférieur à Noukva, Ima, et l’inférieur à Ima est ZA. il s’avère que le monde de Briya, qui se tient à l’endroit de ZA de Atsilout, est sous Noukva de Atsilout, qui était alors considérée comme Ima de Atsilout.

 

148) Ainsi, on considère que le monde de Yetsira, qui a été clarifié et s’émane du monde de Briya, est alors au degré de Noukva de Atsilout, car elle est le degré sous le monde de Briya, qui est ZA de Atsilout. Et celui qui est sous ZA est considéré comme Noukva. Néanmoins, toutes les dix Sefirot du monde de Yetsira ne sont pas toutes considérées comme Noukva de Atsilout, mais uniquement les quatre premières de Yetsira. La raison en est qu’il y a deux situations pour Noukva: face à face et dos à dos :

 

  • Lorsqu'elle est face à face avec ZA, son niveau est égal à celui de ZA
  • Et quand elle est dos à dos, elle occupe seulement les quatre Sefirot TNHY de ZA.

 

A ce moment, la situation de tous les mondes n’était que dos à dos, il y avait seulement quatre Sefirot dans Noukva. De ce fait, le monde de Yetsira, aussi, a seulement ses quatre premières Sefirot à l’endroit de Noukva de Atsilout. Et les six inférieures de Yetsira étaient dans les six premières Sefirot du monde actuel de Briya, selon les attributs à l’endroit de BYA dans le premier discernement (Point 145), où les mondes de BYA sont tombés après le péché d'Adam haRishon, et à présent c’est leur endroit permanent.

 

149) Le monde de Assiya, qui est clarifié par le monde de Yetsira, est considéré comme l’actuel degré de Briya. Comme le monde de Yetsira était précédemment au degré de Noukva de Atsilout, le degré sous lui - le monde de Assiya - est considéré comme le monde actuel de Briya. Mais comme seules les quatre premières Sefirot de Yetsira étaient considérées comme Noukva de Atsilout, et ses six inférieures étaient dans le monde de Briya, c’est pourquoi, dans le monde de Assiya sous elle, seules sont présentes les quatre premières Sefirot inférieures du monde de Bryia. Et les six inférieures du monde de Assiya étaient à l'endroit des six premières de l’actuel monde de Yetsira.

 

A ce moment, les quatorze Sefirot, NHYM de l’actuel Yetsira et toutes les dix Sefirot de l’actuel monde de Assiya, étaient dépourvues de toute Kedoucha, et devinrent Mador haKlipot. Il en est ainsi car il n’y avait que des Klipot à l’endroit de ces quatorze Sefirot, car les mondes de Kedoucha se sont terminés à l’endroit de Khazé de l’actuel monde de Yetsira. Ainsi nous avons appris les niveaux des Partsoufim BYA et leur position lorsqu’ils ont émergé la première fois.

 

150) Maintenant nous allons expliquer le troisième discernement, les niveaux des Partsoufim BYA et la position qu’ils avaient, du fait des Mokhin additionnels avant le péché d’Adam ha Rishon. Par l’illumination supplémentaire du Shabbat, ils ont alors eu deux ascensions :

 

1- A la cinquième heure, à la veille du Shabbat, quand Adam haRishon est né. A ce moment, l’illumination supplémentaire du Shabbat commence à briller sous la forme du cinquième du sixième jour. Alors :

  • ZA obtient Behina Yékhida et s’élève et revêt AA de Atsilout
  • Noukva, Behina Haya, et s’élève et revêt AVI de Atsilout
  • Briya s'élève à YESHOUT
  • Tout Yetsira s’éleva à ZA
  • Les quatre premières Sefirot de Assiya s'élevèrent à l’endroit de Noukva de Atsilout
  • Et les six Sefirot inférieures de Assiya s'élevèrent à l’endroit des six premières de Bryia.

 

2- A la veille du Shabbat, au crépuscule. Par l’ajout du Shabbat, les six Sefirot inférieures de Assiya s'élevèrent aussi à l’endroit de Noukva de Atsilout, et les mondes de Yetsira et Assiya se tenaient dans le monde de Atsilout, à l’endroit de ZON de Atsilout, face à face.

 

151) Et maintenant, nous allons expliquer le quatrième discernement, le niveau des Mokhin qui sont restés dans BYA, et l’endroit où ils sont tombés après le péché. A cause du défaut du péché de l’Arbre de Connaissance, tous les Mokhin additionnels, qui avaient été obtenus par les deux ascensions, ont quitté les mondes, et ZON sont redevenus VAK et Nekouda. Et les trois mondes BYA sont restés seulement avec les Mokhin, qui sont sortis d’eux en premier au début . Le monde de Briya était au degré de ZA, ce qui signifie VAK, et Yetsira et Assiya dans la mesure de ce qui est mentionné ci-dessus (Point 148).

 

De plus, tout le discernement de Atsilout les a complètement quittés, et ils sont tombés sous la Parsa de Atsilout, dans la qualité de l’endroit de BYA, préparé par le Tsimtsoum Bet (Point 145). Ainsi, les quatre Sefirot inférieures de Yetsira et les dix Sefirot du monde de Assiya sont tombées et se tenaient à l’endroit des quatorze Sefirot des Klipot (Point 149), appelé Mador haKlipot.

 

152) Le cinquième discernement concerne les Mokhin de Ima que BYA ont reçus à l’endroit où ils sont tombés. Après que BYA soient sortis de Atsilout et soient tombés sous la Parsa de Atsilout, ils n’avaient que VAK (Point 151). Alors YESHOUT se revêtirent dans ZON de Atsilout, et YESHOUT s’accouplèrent en se revêtissant dans ZON, et donnèrent les Mokhin de Neshama aux Partsoufim BYA à leurs places :

 

  • Le monde de Briaa reçut d’eux dix Sefirot complètes au niveau de Bina.
  • Le monde de Yetsira reçut VAK d’eux.
  • Et le monde de Assiya, seulement le discernement de dos à dos.

 

153) Le sixième discernement est Neshama de Neshama, que les Partsoufim BYA ont obtenu des Partsoufim de Akhor des cinq Partsoufim de Atsilout. Car quand la lune diminue, le Partsouf de Akhor de Noukva de Atsilout est tombé est s’est revêtu dans les Partsoufim BYA. Il contient trois Partsoufim, appelés Ibour, Yenika et Mokhin.

 

  • Behina Mokhin est tombée dans Briya
  • Behina Yenika est tombée dans Yetsira
  • Behina Ibour est tombée dans Assiya.

 

Ils sont devenus Behinat Neshama de Neshama pour tous les Partsoufim BYA, que l'on considère comme Haya pour eux.

 

154) Le septième discernement concerne Noukva de Atsilout, qui est devenue RADLA et l’illumination de Yekhida dans BYA. C’est parce qu’il a été expliqué que durant la diminution de la lune, les trois discernements - Ibour, Yenika et Mokhin - du Partsouf Akhor de Noukva de Atsilout, sont tombés et se sont revêtus dans BYA. Ils sont considérés comme les Akhoraim des neuf Sefirot inférieures de Noukva, qui sont Ibour, Yenika et Mokhin :

 

  • NHY sont appelées Ibour
  • HGT sont appelées Yenika
  • HBD sont appelées Mokhin

 

Néanmoins, le Akhor de Behinat Keter de Noukva est devenu Atik pour les Partsoufim BYA, de telle façon que l’essentiel des Lumières des Partsoufim BYA provient des restes laissés en eux après le péché d'Adam haRishon, qui est VAK de chacun d’eux (Point 151)

 

  • Ils reçurent Behinat Neshama des Mokhin de Ima (Point 152)
  • Et ils reçurent Behinat Neshama de Neshama, qui est Behinat Haya, des neuf inférieures du Partsouf Akhor de Noukva.
  • Et ils reçurent Behinat Yekhida de Behinat Akhor de Keter de Noukva de Atsilout.

 

Explications des ascensions des mondes

 

155) La principale différence entre les Partsoufim de AK et les Partsoufim du monde de Atsilout est que les Partsoufim de AK sont du Tsimtsoum Aleph, où chaque degré contient dix Sefirot complètes. Il y a seulement un Kli dans les dix Sefirot, le Kli de Malkhout, et les neuf premières Sefirot sont seulement des Lumières.

 

Les Partsoufim de Atsilout, par contre, sont du Tsimtsoum Bet, comme il est écrit « le jour où le Seigneur Dieu fit la terre et le ciel », quand Il associa Rakhamim [clémence] à Din [jugement] (Point 59). Midat ha Din {attribut du jugement], qui est Malkhout, s'éleva et se connecta à Bina, qui est Midat ha Rakhamim [attribut de la clémence] et ils agirent ensemble.

 

Par cela, un nouveau Sioum a été fait sur la Lumière Supérieure, à l’endroit de Bina. Malkhout qui termine le Gouf s'éleva à Bina de Gouf, qui est Tifferet, au niveau de Khazé, et Malkhout qui s’accouple à Pé de Roch s'éleva à Bina de Roch, appelée Nikvey Eynaim.

 

Ainsi, le niveau des Partsoufim diminua dans GE, qui sont Keter Hokhma dans les Kélim, au niveau de VAK sans Roch, qui est Nefesh Rouakh des Lumières (Point 74). Par conséquent, ils leur manquent les AHP de Kélim qui sont Bina et ZON, et les Lumières Neshama, Haya et Yekhida

 

156) Il a été expliqué (Point 124), que par l’élévation de MAN pour le second Ibour, les Partsoufim de Atsilout ont obtenu l’illumination des Mokhin de AB SAG de AK, qui abaisse le Hey inférieur de Nikvey Eynaim et le ramène à sa place, à , comme dans Tsimtsoum Aleph. Aussi, ils récupèrent les AHP de Kélim et les Lumières Neshama, Haya et Yekhida. Mais, cela n'a aidé que les dix Sefirot de Roch des Partsoufim, mais pas leur Goufim, car ces Mokhin ne se diffusent pas de et en bas, à leurs Goufim (Point 138).

 

Par conséquent, même après les Mokhin de Gadlout, les Goufim sont restés dans Tsimtsoum Bet, comme durant Katnout. Pour cette raison, les cinq Partsoufim de Atsilout sont considérés comme ayant seulement le niveau des dix Sefirot qui sortent sur l’Aviout de Behina Aleph, le niveau de ZA, VAK sans Roch, appelé « le niveau de MA ». Ils revêtent le niveau de MA des cinq Partsoufim de AK, de Tabour des cinq Partsoufim de AK vers le bas.

 

157) Ainsi, le Partsouf Atik de Atsilout revêt le Partsouf Keter de AK de son Tabour vers le bas, et reçoit son abondance du niveau de MA du Partsouf Keter de AK, qui est là. Le Partsouf AA de Atsilout revêt le Partsouf AB de AK de Tabour vers le bas et reçoit son abondance du niveau de MA de AB de AK, qui est là. AVI de Atsilout revêtent le Partsouf SAG de AK du Tabour vers le bas, et reçoivent leur abondance du niveau de MA de SAG, qui est là. ZON de Atsilout revêtent le Partsouf MA et BON de AK de Tabour vers le bas, et reçoivent leur abondance du niveau de MA du Partsouf MA et BON de AK.

 

Ainsi, chacun des cinq Partsoufim de Atsilout reçoit de son Partsouf correspondant dans AK, uniquement VAK sans Roch, appelé « le niveau de MA ». Et bien qu’il y aient GAR dans les Rochim des cinq Partsoufim de Atsilout, seuls les Mokhin qui s’étendent de vers le bas dans leurs Goufim, qui sont précisément VAK sans Rosh, sont pris en considération (Point 139).

 

158) Cela ne signifie pas que chacun des cinq Partsoufim de Atsilout revêt sa Behina correspondante dans AK. C’est impossible, car les cinq Partsoufim de Atsilout se revêtent l’un au-dessus de l’autre, ainsi que les cinq Partsoufim de Atsilout. Mais cela signifie que le niveau de chaque Partsouf parmi les Partsoufim de Atsilout a une intention envers sa Behina correspondante dans les cinq Partsoufim de AK, d’où il reçoit son abondance. (Sefer haIlan, dessin 3).

 

159) Pour que les Mokhin s’étendent de et en bas vers les Goufim des cinq Partsoufim de Atsilout, il été expliqué (Point 141) que l’élévation de MAN par les inférieurs est nécessaire. Car alors la finition des dix Sefirot de la seconde sorte leur est donnée, ce qui suffit aussi aux Goufim.

 

Et il y a trois discernements dans ces MAN que les inférieurs élèvent :

 

* Quand ils élèvent MAN de l’Aviout de Behina Bet, dix Sefirot au niveau de Bina sortent, appelées « le niveau de SAG ». Ce sont les Mokhin de la Lumière de Neshama.

* quand ils élèvent MAN de l'Aviout de Behina Guimel, dix Sefirot au niveau de Hokhma sortent, appelées « le niveau de AB ». Ce sont les Mokhin de la Lumière de Haya.

* Quand ils élèvent MAN de l'Aviout de Behina Dalet, dix Sefirot au niveau de Keter sortent, appelées « le niveau de Galgalta ». Ce sont les Mokhin de la Lumière de Yékhida (Point 29).

 

160) Sachez que les inférieurs qui sont capables d’élever MAN sont seulement considérés comme NRN (Nefesh, Rouakh, Neshama) des Justes, qui sont déjà inclus dans BYA et peuvent élever MAN à ZON de Atsilout, qui est leur Supérieur. A ce moment, les ZON élèvent MAN à leurs Supérieurs qui sont AVI, et AVI sont aussi Supérieurs, jusqu’à ce qu’ils atteignent les Partsoufim de AK. Alors la Lumière Supérieure descend de Ein Sof aux Partsoufim de AK sur la MAN qu’ils ont élevée, et le niveau des dix Sefirot sort, selon la mesure de l'Aviout de la MAN qu'ils ont élevée.

 

* Si c’est de Behina Bet, c’est au niveau de Neshama

* Si c’est de Behina Guimel, c’est le niveau de Haya.

 

Et de là, les Mokhin descendent degré par degré au travers des Partsoufim de AK, jusqu'à ce qu’ils arrivent aux Partsoufim de Atsilout. Et ils traversent aussi de degré en degré à travers tous les Partsoufim de Atsilout, jusqu’à ce qu’ils arrivent aux Partsoufim de ZON de Atsilout, qui donnent ces Mokhin aux NRN des justes qui ont élevé ces MAN de BYA.

 

Et c'est la règle : tout renouvellement de Mokhin ne provient que de Ein Sof, et aucun degré ne peut élever MAN ou recevoir l’abondance sauf de son Supérieur adjacent.

 

161) De là, sachez qu'il est impossible pour les inférieurs de recevoir quoique ce soit des ZON de Atsilout avant que tous les Partsoufim Supérieurs dans le monde de Atsilout et le monde de AK grandissent par eux. Car il a été expliqué qu’il n’y a aucun renouvellement des Mokhin sauf de Ein Sof.

 

Cependant, NRN des justes ne peuvent les recevoir que de leur Supérieur adjacent, à savoir ZON de Atsilout. C’est pourquoi, les Mokhin peuvent descendre en chaine à travers les Mondes et les Partsoufim supérieurs jusqu’à ce qu’ils atteignent les ZON, qui alors donnent NRN des justes.

 

Vous savez déjà qu’il n’y a pas d’absence dans le spirituel, et que le changement d’endroit ne signifie pas qu’il n’y a plus rien au premier endroit et qu’ils arrivent au suivant, comme dans la matérialité. Au contraire, ils restent au premier endroit, même après en être partis et être arrivés à l’endroit suivant, comme allumer une bougie à partir d’une autre, sans que la première ne se soit éteinte.

 

De plus, la règle est que l’essence et la racine de la Lumière restent au premier endroit, et seulement une branche s’étend à l'endroit suivant. Maintenant vous pouvez comprendre que l’abondance qui traverse les Supérieurs jusqu'à ce qu’elle atteigne NRN des justes reste dans chaque degré qu’elle a traversé. Ainsi, tous les degrés se développent du fait de l’abondance qu'ils transmettent aux NRN des justes.

 

162) Maintenant vous pouvez comprendre comment les actions des inférieurs entraînent des élévations et des chutes dans les Partsoufim et les Mondes supérieurs. Car quand ils améliorent leurs actions et élèvent MAN et étendent l’abondance, tous les mondes et les degrés au travers desquels l’abondance est passée se développent et seélèvent plus Haut, grâce à l’abondance qu'ils ont transmise. Et quand ils corrompent leurs actions une fois de plus, la MAN est endommagée, et les Mokhin quittent également les hauts degrés, car la transmission de l’abondance à partir d’eux aux inférieurs s’arrête, et ils redescendent à leur situation permanente comme au début.

 

163) Et maintenant nous allons expliquer l’ordre des élévations des cinq Partsoufim de Atsilout aux cinq Partsoufim de AK et les trois mondes de BYA aux YESHOUT et ZON de Atsilout, en commençant par leur situation constante et jusqu’au niveau qu’ils peuvent atteindre durant les 6000 années avant la fin de la correction. De façon générale, il y a trois élévations, mais elles sont divisées en de nombreux détails.

 

La situation constante des mondes AK et ABYA a déjà été expliquée ci-dessus : le premier Partsouf qui a émergé après le Tsimtsoum Aleph est le Partsouf Galgalta de AK, revêtu des quatre Partsoufim de AK : AB, SAG, MA et BON, et le Sioum Raglin de AK est au-dessus du point de ce monde (Point 27, 31). Autour de lui, il y a l’entourage de AK de Ein Sof, dont la grandeur est infinie et non mesurable (Point 32). Et comme Ein Sof l’entoure, il se revêt en lui, et ceci est appelé « la ligne de Ein Sof ».

 

164) Et dans MA et BON de AK se trouvent le Partsouf TNHYM de AK, appelé Nekoudot de SAG de AK (Point 63, 66). Durant le Tsimtsoum Bet, Malkhout terminale, qui se trouvait au-dessus du point de ce monde, s’est élevée et s’installa au niveau du Khazé de ce Partsouf, sous son tiers Supérieur de Tifferet, où elle a créé un nouveau Sioum pour la Lumière Supérieure, de sorte qu'elle ne pourrait pas s’yétendre vers le bas. Ce nouveau Sioum est appelé « la Parsa sous Atsilout » (Point 68).

 

Aussi, ces Sefirot du Partsouf Nekoudot de SAG de AK, de Khazé et en bas, qui sont restées sous la Parsa, sont devenues le lieu des trois mondes de BYA :

* Les deux tiers de Tifferet jusqu’au Khazé sont devenus l'endroit du monde de Briya

* NHY sont devenues l’endroit du monde de Yetsira

* Et Malkhout, l’endroit du monde de Assiya (Point 67).

 

Il en découle que l'endroit des trois mondes de BYA commence sous la Parsa et se termine au-dessus du point de ce monde.

 

165) Ainsi, les quatre mondes Atsilout, Briya, Yetsira et Assiya commencent de l'endroit sous Tabour de AK et se terminent au-dessus du point de ce monde. Car les cinq Partsoufim du monde de Atsilout comment de l'endroit sous le Tabour de AK, et se terminent au-dessus de la Parsa. Et de la Parsa et en bas jusqu’à ce monde se trouvent les trois mondes de BYA. C'est la situation permanente des mondes de AK et ABYA et il n’y aura jamais aucune diminution en eux.

 

Et il a déjà été expliqué (Point 138) que dans cette situation, il y a seulement Behinat VAK sans Roch dans tous les Partsoufim et les Mondes. Il en est ainsi même dans les trois premiers Partsoufim de Atsilout, dans les Rochim desquels se trouve GAR, ils ne sont pas encore transmis de leur vers le bas, et tous les Goufim sont VAK sans Roch, à plus forte raison aussi dans les Partsoufim BYA. Même les Partsoufim de AK, en fonction de leur entourage, sont considérés comme étant sans GAR (Point 32).

 

166) C’est pourquoi, il y a trois ascensions générales pour compléter les mondes dans les trois niveaux, Neshama, Haya et Yékhida, dont ils manquent. Et ces ascensions dépendent de l’élévation de MAN par les inférieurs.

 

La première ascension se fait quand les inférieurs élèvent MAN depuis Behinat Aviout de Behina Bet. A ce moment, les AHP du niveau de Bina et Neshama, selon les dix Sefirot de la deuxième sorte, sont clarifiés, c’est-à-dire par l'illumination du point de Shourouk (Point 135). Ces Mokhin brillent aussi sur ZAT et les Goufim, comme dans les Partsoufim de AK, quand toute la quantité qui existe dans les dix Sefirot dans les Rochim des Partsoufim de AK traverse et s’étend aux Goufim aussi.

 

167) Il s’avère que ces Mokhin traversent les Partsoufim de Atsilout, chacun des Partsoufim de Atsilout reçoit les Mokhin de Bina et Neshama, appelés Mokhin de SAG, qui illuminent aussi GAR dans leurs Partsoufim, comme dans AK. De plus, on peut considérer maintenant qu'ils se développent, s’élèvent et revêtent les cinq Partsoufim de AK, à la mesure des Mokhin qu'ils ont atteints.

 

168) Alors, quand le Partsouf Atik de Atsilout a obtenu ces Mokhin de Bina, il s'élève et revêt le Partsouf Bina de AK, se trouvant en face du niveau de SAG du Partsouf Galgalta de AK duquel il reçoit sa Behinat Neshama de Yékhida de AK, qui illumine aussi ses ZAT.

 

Et quand les Mokhin arrivent au Partsouf AA de Atsilout, il s'élève et revêt Roch de Atik de la situation constante, se trouvant en face du niveau de SAG du Partsouf AB de AK, duquel il reçoit Behinat Neshama de Haya de AK, qui illumine ses ZAT. Et quand les Mokhin arrivent au Partsouf AVI de Atsilout, ils s'élèvent et revêtent GAR de AA en permanence, se trouvant en face du niveau de Bina de SAG de AK, duquel il reçoit Behinat Neshama de Neshama de AK, qui illumine aussi ses ZAT. Et quand ces Mokhin arrivent à YESHOUT et ZON de Atsilout, ils s'élèvent et revêtent les AVI permanents, se trouvant en face du niveau de Bina du Partsouf MA et BON de AK, desquels ils reçoivent Behinat Neshama de Nefesh Rouakh de AK. Alors NRN des justes reçoivent les Mokhin de Neshama de Atsilout.

 

Et quand les Mokhin arrivent aux Partsoufim du monde de Briya, le monde de Briya s'élève et revêt Noukva de Atsilout, de laquelle il reçoit Behinat Néfesh de Atsilout. Et quand les Mokhin arrivent au monde de Yetsira, il s’élève et revêt le monde constant de Briya, duquel il reçoit Behinat Neshama et GAR de Briya. Et quand les Mokhin arrivent au monde de Assiya, il s'élève et revêt le monde de Yetsira duquel il reçoit Behinat Mokhin de VAK qui sont dans Yetsira. Ainsi nous avons expliqué la première élévation que chaque Partsouf dans ABYA a obtenue par la MAN de Behina Bet que les inférieurs ont élevé. (Sefer ha Ilan, schéma 7).

 

169) La deuxième ascension se fait quand les inférieurs élèvent MAN de l'Aviout de Behina Guimel. A ce moment, les AHP du niveau de Hokhma et Haya sont clarifiés en fonction de la finition de la deuxième sorte des dix Sefirot. Ces Mokhin brillent pour les ZAT et les Goufim, comme dans les Partsoufim de AK. Et quand les Mokhin traversent les Partsoufim ABYA, chaque Partsouf s’élève et se développe à travers eux, en fonction des Mokhin qu’il a atteints.

 

170) Ainsi, quand les Mokhin sont arrivés au Partsouf Atik de Atsilout, il s’est élevé et a revêtu GAR du Partsouf Hokhma de AK, appelé AB de AK, opposé au niveau de AB de Galgalta de AK, duquel il reçoit la Lumière de Haya de Yékhida. Et quand les Mokhin atteignent le Partsouf AA de Atsilout, il s’élève et revêt GAR de SAG de AK, se trouvant en face du niveau de AB du Partsouf AB de AK, duquel il reçoit la Lumière de Haya de Haya de AK. Et quand les Mokhin atteignent les Partsoufim AVI de Atsilout, ils s’élèvent et revêtent GAR constants de Atik, se trouvant en face du niveau de AB du Partsouf SAG de AK, duquel ils reçoivent la Lumière de Haya de Neshama de AK, qui illumine aussi ZAT et les Goufim.

 

Et quand les Mokhin atteignent YESHOUT de Atsilout, ils s’élèvent et revêtent GAR permanents de AA, en face du niveau de AB de MA de AK, duquel ils reçoivent la Lumière de Haya de MA de AK. Et quand les Mokhin atteignent ZON de Atsilout, ils s’élèvent à GAR de AVI, en face du niveau de AB de BON de AK, duquel ils reçoivent la Lumière de Haya de BON de AK. Ainsi, ils reçoivent les âmes des justes de ZON.

 

Et quand les Mokhin atteignent le monde de Briya, il s’élève et revêt ZA de Atsilout, duquel il reçoit Behinat Rouakh de Atsilout. Et quand les Mokhin atteignent le monde de Yetsira, Yetsira s'élève et revêt Noukva de Atsilout, et reçoit d’elle la Lumière de Nefesh de Atsilout. Et quand les Mokhin atteignent le monde de Assiya, il s’élève et revêt le monde de Briya, et reçoit de lui Behinat GAR et Neshama de Briya. A ce moment, le monde de Assiya est complété avec tout NRN de BYA. Ainsi nous avons expliqué la seconde ascension de chaque Partsouf des Parsoufim ABYA qui se sont élevés et se sont développés par MAN de Behina Guimel, que les NRN des justes ont élevé. (Sefer ha Ilan schéma 8)

 

171) La troisième ascension est quand les inférieurs élèvent MAN de l'Aviout de Behina Dalet. Alors, les AHP du niveau de Keter et Yékhida sont clarifiés selon la finition de la seconde sorte des dix Sefirot. Ces Mokhin illuminent aussi ZAT et leurs Goufim, comme dans les Partsoufim de AK. Et quand ces Mokhin traversent les Partsoufim ABYA, chaque Partsouf s'élève, se développe et revêt son Supérieur en fonctio de ces Mokhin.

 

172) Ainsi, quand les Mokhin atteignent le Partsouf Atik de Atsilout, il s’élève et revêt GAR du Partsouf Galgalta de AK, et y reçoit sa Lumière de Yékhida de Yékhida. Et quand les Mokhin atteignent le Partsouf AA de Atsilout, il s’élève et revêt GAR du Partsouf AB de AK, et en reçoit la Lumière de Yékhida de Haya de AK. Et quand les Mokhin atteignent le Partsouf AVI de Atsilout, ils s'élèvent et revêtent GAR de SAG de AK, et y reçoivent la Lumière de Yékhida de Neshama de AK. Et quand les Mokhin atteignent le Partsouf YESHOUT, ils s’élèvent et revêtent GAR de MA de AK, et en reçoivent la Lumière de Yékhida de MA de AK. Et quand les Mokhin atteignent ZON de Atsilout, ils s’élèvent et revêtent GAR de BON de AK et en reçoivent la Lumière de Yékhida de BON de AK. Et alors les NRN des justes reçoivent la Lumière de Yékhida de ZON de Atsilout.

 

Et quand les Mokhin atteignent le monde de Briya, il s’élève et revêt le Partsouf YESHOUT de Atsilout, et en reçoit Neshama de Atsilout. Et quand les Mokhin atteignent le monde de Yetsira, il s’élève et revêt le Partsouf ZA de Atsilout, et en reçoit Behinat Rouakh de Atsilout. Et quand les Mokhin atteignent le monde de Assiya, il s’élève et revêt Noukva de Atsilout et reçoit d’elle, la Lumière de Nefesh de Atsilout.(Sefer haIlan, schéma 9)

 

173) Il s’avère que maintenant, durant la troisième ascension, les cinq Partsoufim de Atsilout ont chacun été complétés avec trois niveaux : Neshama, Haya et Yékhida de AK, dont ils manquaient dans la situation constante. On considère par conséquent que ces cinq Partsoufim se sont élevés et ont revêtu les cinq Partsoufim de AK, chacun dans sa Behina correspondante dans les Partsoufim de AK.

 

Aussi, les NRN des justes ont reçu GAR dont ils manquaient. Les trois mondes BYA qui étaient sous la Parsa de Atsilout avaient seulement NRN de la Lumière de Hassadim dans la situation stable, sans Hokhma à cause de la Parsa au-dessus d'eux. Maintenant, néanmoins, ils se sont élevés au-dessus de la Parsa et ont revêtu YESHOUT et ZON de Atsilout, et ont NRN de Atsilout, quand la Lumière de Hokhma brille dans leur Hassadim.

 

174) Nous savons que les NRN des justes revêtent en permanence seulement les Partsoufim BYA sous la Parsa :

* Nefesh revêt les dix Sefirot de Assiya

* Rouakh, les dix Sefirot de Yetsira

* et Neshama, les dix Sefirot de Briya

 

Il s’avère que bien qu'ils reçoivent de ZON de Atsilout, cela ne les atteint que par les Partsoufim de BYA, qui se revêtent sur eux. Ainsi, les NRN des justes aussi s’élèvent à égalité avec les ascensions des trois mondes de BYA. Et alors, les mondes de BYA aussi ne se développent qu’à la mesure de la réception de l’abondance par les NRN des justes, c’est-à-dire selon la MAN clarifiée par eux.

 

175) Ainsi, il est clair que dans la situation constante, il y a seulement VAK sans Roch dans tous les mondes et les Partsoufim, chacun selon sa Behina. Même si les NRN des justes ne concernent que VAK, bien qu’ils aient GAR de Neshama du monde de Briya, ces GAR sont considérés comme VAK, comparés au monde de Atsilout, car ils sont considérés comme la Lumière de Hassadim, séparée de Hokhma.

 

Ainsi, les Partsoufim de Atsilout, bien qu’il y aient GAR dans leur Rochim, sont précisément considérés comme VAK, car ils n’illuminent pas leurs Goufim. Et tous les Mokhin qui atteignent les mondes, qui sont plus que les VAK, ne viennent que par la MAN que les justes élèvent.

 

De plus ces Mokhin ne peuvent être admis dans les Partsoufim que par l’élévation de l’inférieur à l’endroit du Supérieur. Car bien qu’ils soient considérés comme la finition de la deuxième sorte des dix Sefirot, selon les Goufim et les ZAT eux-mêmes, ils sont encore considérés comme clarifiant les AHP de la première sorte, qui ne sont pas complets à leur propre place, sauf lorsqu’ils sont au niveau du Supérieur (Point 142). C’est pourquoi, les cinq Partsoufim de Atsilout ne peuvent pas recevoir Neshama, Haya et Yékhida de AK, sauf quand ils s’élèvent et les revêtent.

 

Ainsi, les NRN et les trois mondes BYA ne peuvent pas recevoir NRN de Atsilout, sauf quand ils s’élèvent et revêtent YESHOUT et ZON de Atsilout. C'est pourquoi ces AHP de la deuxième sorte, qui appartiennent à ZAT, et s’étendent de haut en bas à l’endroit de ZAT, seront clarifiés seulement à la fin de la correction. Ainsi, quand les trois mondes BYA s’élèvent et revêtent YESHOUT et ZON de Atsilout, leur place constante, de la Parsa et en bas, reste strictement vide de toute Lumière de Kedoucha.

 

Et il y a une différence entre le Khazé et en haut du monde de Yetsira, et entre son Khazé et et en bas. Il a été expliqué plus haut, que du Khazé et en bas du monde de Yetsira, c'est l’endroit permanent des Klipot (Point 149). Mais à cause du dommage causé par le péché d’Adam haRichon, les quatre dernières Sefirot de Yetsira de Kedoucha et les dix Sefirot de Assiya de Kedoucha sont descendues et se sont revêtues là (Point 156). De plus, lors de l’ascension de BYA à Atsilout, il n'y a ni Kedoucha ni Klipot du Khazé et en haut de Yetsira. Mais du le Khazé et en bas de Yetsira, il y a des Klipot car c'est leur place.

 

176) Et comme les Mokhin additionnels des niveaux de VAK n’arrivent que par MAN des inférieurs, ils ne sont pas constamment présents dans les Partsoufim, car ils dépendent des actions des inférieurs. Quand ces derniers corrompent leurs actions, les Mokhin s’en vont (Point 162). Néanmoins, les Mokhin permanents dans les Partsoufim, qui ont été établis par l'Emanateur Lui-même, ne connaitront jamais aucun changement, car ils ne se développent pas grâce aux inférieurs, ni ne sont corrompus par eux.

 

177) Ne vous étonnez pas que AA de BON soit considéré comme Keter de Atsilout et AVI comme AB (Point 130). Car AA est la dernière moitié de Keter de BON, et AVI sont la dernière moitié de HB des Nikoudim . De plus, sa Behina correspondante de AA dans AK devrait être le Partsouf Keter de AK et la Behina correspondant à AVI dans AK devrait être AB de AK.

 

La réponse est que les Partsoufim de BON sont femelles, n’ayant pas de réception pour eux-mêmes, à l’exception de ce que les mâles, les Partsoufim de MA, leur donnent. Par conséquent, tous ces discernements dans les ascensions, qui signifie obtenir des Mokhin du Supérieur, sont distingués uniquement chez les mâles, qui sont les Partsoufim de MA. Et comme AA de MA n’a rien de Behinat Keter, mais seulement le niveau de Hokhma, et AVI de MA n’ont rien de Behinat Hokhma mais seulement le niveau de Bina (Point 126), on considère que leur Behina correspondante dans AK est AB de AK pour AA, et SAG de AK pour AVI. Et le Partsouf Keter de AK ne fait référence qu’à Atik qui a pris tout le niveau de Keter de MA.

 

178) Vous devez aussi noter ce qui est dit, à savoir que l’échelle des degrés, comme ils sont avec des Mokhin constantes, ne change jamais du fait de toutes ces ascensions. Il a été expliqué que la cause de toutes ces ascensions était que les NRN des justes, qui sont dans BYA, ne peuvent rien recevoir avant que tous les Partsoufim supérieurs ne le leur transfèrent depuis Ein Sof. Ainsi, les Supérieurs eux-mêmes, jusqu’à Ein Sof, se développent et s'élèvent aussi, chacun vers son propre Supérieur (Point 161).

 

Donc à la mesure d’un degré qui s’élève, tous les degrés jusqu’à Ein Sof doivent s'élever aussi. Par exemple, quand ZON s'élèvent de sa situation permanente, sous le Tabour de AA, revêtant le Khazé et en bas de AA alors AA aussi s’élèvent d’un degré au-dessus de sa situation permanente, qui était de Pé de Atik et en bas, revêtant GAR de Atik. Après lui, tous ses degrés intérieurs s’élèvent aussi: ses HGT se sont élevés à l'endroit de GAR constants, et et de Khazé jusqu’au Tabour ils se sont élevés à l’endroit de ses HGT permanents, et de Tabour et en bas ils se sont élevés à l’endroit du Khazé jusqu’au Tabour.

 

Ainsi, ZON, qui se sont élevés à l'endroit de Khazé jusqu’au Tabour de AA permanent, sont encore sous le Tabour de AA. A ce moment-là, ce qui était sous le Tabour de AA s’est déjà élevé à l'endroit de Khazé jusqu’au Tabour. (HaIlan, schéma 4).

 

Néanmoins, tous les Partsoufim de Atsilout s’élèvent à ce moment-là (HaIlan schéma 7). Pour cette raison, vous trouvez que là, ZON revêtent encore YESHOUT de et en bas, à l’extrémité supérieure du Khazé et en bas de AVI, à l’extrémité supérieure du Tabour et en bas de AA. Aussi, l’échelle des degrés n’a pas changé du fait de l'ascension. Et il en est de même dans toutes les ascensions. (HaIlan, du schéma 3 jusqu’à la fin).

 

179) Nous devons aussi savoir que même après l’ascension des Partsoufim, ils laissent tous leurs degrés à leur place habituelle, ou à l'endroit où ils étaient au début, car il n’y a pas d’absence dans le spirituel (Point 96). Ainsi, quand GAR de AVI s’élèvent à GAR de AA, GAR de AVI restent encore à leur place habituelle de Pé de AA et en bas. Et YESHOUT s’élèvent au niveau de HGT des AVI qui se sont élevés, et reçoivent vraiment de GAR de AVI, qui étaient là avant l’ascension.

 

De plus, on considère qu’il y a trois degrés ensemble à ce niveau. GAR de AVI élevés se tiennent à l’endroit de GAR de AA permanent, et donnent aux endroits fixes de Pé de AA et en bas, où YESHOUT sont maintenant présents. Ainsi, GAR de AA et AVI et YESHOUT brillent au même moment et au même endroit.

 

C’est la même chose pour tous les Partsoufim de AK et ABYA durant les ascensions. Pour cette raison, quand un Partsouf s’élève, nous devons toujours observer la valeur de l’élévation en fonction des Supérieurs dans leur situation constante, et sa valeur par rapport aux Supérieurs qui se sont aussi élevés d’un degré.

 

La division de chaque Partsouf dans Keter et ABYA

 

180)Sachez que le général et le particulier sont égaux. Aussi, ce qui est distingué dans le général est aussi présent dans l’individuel, et même dans le plus petit détail qui soit. Aussi, la réalité en général se discerne selon cinq mondes, AK et ABYA, où le monde de AK est considéré comme Keter des mondes, et les quatre mondes ABYA sont considérés comme HB ZON (Point 3). De même, il n’y a pas le moindre détail dans les quatre mondes d'ABYA qui ne comprenne pas ces cinq-là : Roch de chaque Partsouf est considérée comme sa Keter, correspondant au monde de AK, et le Gouf, de jusqu’au Khazé est considéré comme Atsilout et de Khazé jusqu’au Tabour comme Briya, et du Tabour et en bas jusqu’à Sioum Raglin, il est considéré comme ses Yetsira et Assiya.

 

181) Vous devez savoir qu’il existe plusieurs appellations pour les dix Sefirot KHB, HGT, NHYM. Parfois elles sont appelées GE et AHP, ou KHB ZON, ou NRNHY, ou la pointe du Youd, et les quatre lettres Youd, Hey, Vav, Hey, ou simplement HaVaYaH et AB, SAG, MA et BON, qui sont les quatre sortes de remplissage dans HaVaYaH.

 

* Le remplissage de AB est Youd, Hey, Viv, Hey

* Le remplissage de SAG est Youd, Hey, Vav, Hey

* Le remplissage de MA est Youd, He,Vav, He

* Le remplissage de BON est Youd, He, Vav, He

 

Ils sont aussi appelés AA, AVI et ZON. AA est Keter, Aba est Hokhma, Ima est Bina, ZA est HGT NHY, et Noukva de ZA est Malkhout.

 

Et ils sont aussi appelés AK et ABYA, ou Keter et ABYA. Malkhout de Keter est appelée , Malkhout de Atsilout est appelée Khazé, Malkhout de Briya est appelée Tabour, Malkhout de Yetsira est appelée Ateret Yessod, et Malkhout générale est appelée Sioum Raglin.

 

182) Sachez que vous devez toujours distinguer deux instructions dans ces changements de noms des dix Sefirot.

 

1- Son équivalence à la Sefira à laquelle il fait référence

2- Son changement de cette Sefira à laquelle il fait référence est la raison pour laquelle son nom a changé par un nom particulier.

 

Par exemple, Keter des dix Sefirot de la Lumière Directe est Ein Sof, et chaque Roch d'un Partsouf est aussi appelée Keter. De même, les cinq Partsoufim de AK sont également appelés Keter. Le Partsouf Atik est aussi appelé Keter et AA est aussi appelé Keter. Donc, nous devons faire attention à la chose suivante : s’ils sont tous Keter, pourquoi est-ce que leurs noms ont changé et sont appelés autrement? Et aussi, s'ils font tous référence à Keter, ne devraient-ils pas être égaux à Keter ?

 

Cependant dans un sens, ils sont tous considérés comme égaux à Keter, puisqu’ils sont considérés comme Ein Sof, car la règle est que tant que la Lumière Supérieure ne s’est pas revêtue dans un Kli, elle est considérée comme Ein Sof. Donc, les cinq Partsoufim de AK sont considérés comme une Lumière sans un Kli vis à vis du monde du Tikkoun, car nous n’avons aucune perception dans les Kélim de Tsimtsoum Aleph [première restriction]. Pour cette raison, pour nous, ses Lumières sont considérées comme Ein Sof.

 

De même, Atik et AA de Atsilout sont considérés tous les deux comme Keter des Nikoudim. Mais différemment car ils sont éloignés l’un de l’autre, car Keter de Ohr Yashar est une Sefira, mais dans AK elle contient cinq Partsoufim complets, chacun d’eux contenant Roch, Tokh et Sof (Point 142). De plus, le Partsouf Atik est seulement la moitié de la moitié supérieure de Keter des Nikoudim, et le Partsouf AA est la moitié de la moitié inférieure de Keter des Nikoudim (Point 129). De la même façon, ces deux instructions sont discernées dans toutes les appellations des Sefirot.

 

183) Sachez que cette instruction particulière dans ces appellations des dix Sefirot, appelées Keter et ABYA, est pour montrer que cela se réfère à la division des dix Sefirot en Kélim de Panim et Kélim de Akhoraim, faite à cause du Tsimtsoum Bet (Point 60). A ce moment, Malkhout terminale est montée à l’endroit de Bina de Gouf, appelée « Tifferet à l’endroit du Khazé », où elle a terminé le degré et a créé un nouveau Sioum appelé « la Parsa sous Atsilout » (Point 68).

 

Et les Kélim de Khazé et en bas sont sortis d’Atsilout, et ils sont appelés BYA. Les deux tiers de Tifferet du Khazé jusqu’au Sioum sont appelés Briya, NHY sont appelés Yetsira et Malkhout est appelée Assiya. Il a aussi été expliqué que pour cette raison chaque degré s’est divisé en Kélim de Panim et Kélim de Akhoraim : de Khazé et en haut, il est appelé Kélim de Panim, et de Khazé et en bas, il est appelé Kélim de Akhoraim.

 

184) De plus, la Parsa au niveau du Khazé sépare le degré en quatre Behinot particulières, appelées ABYA : Atsilout jusqu’au Khazé et BYA de Khazé et en bas. Et le début de la distinction est dans AK lui-même. Mais là, la Parsa est descendue jusqu’à son Tabour (Point 68). Il s’avère que son Atsilout est AB SAG qui se termine au-dessus de son Tabour.

 

De son Tabour et en bas, c’est son BYA, où sont les deux Partsoufim MA et BON. C’est ainsi que les cinq Partsoufim de AK sont divisés dans ABYA par la force du Sioum du Tsimtsoum Bet, appelé Parsa : Galgalta est Roch, AB SAG jusqu’au Tabour sont Atsilout, et MA et BON de son Tabour et en bas sont BYA.

 

185) De la même façon, les cinq Partsoufim du monde d’Atsilout sont divisés eux-mêmes en Keter et ABYA :

 

* AA est Roch de tout Atsilout

 

* AVI supérieurs, qui sont AB, revêtus de Pé de AA vers le bas jusqu’au Khazé, sont Atsilout.

 

Et là, au point de Khazé se trouve la Parsa qui termine Atsilout du monde de Atsilout.

 

* Yeshsout, qui sont SAG, revêtus de Khazé de AA jusqu’à son Tabour, sont Briya de Atsilout.

 

* ZON, qui sont MA et BON, revêtus du Tabour de AA jusqu’au Sioum de Atsilout, sont Yetsira et Assiya de Atsilout.

 

Ainsi, le monde d’Atsilout aussi avec ses cinq Partsoufim se divise en Roch et ABYA, comme les cinq Partsoufim de AK. Mais ici se tient la Parsa à sa place au Khazé de AA, qui est sa vraie place (Point 127).

 

186) Néanmoins, dans les mondes en général, les trois sont considérés comme la Roch générale. Et les cinq Partsoufim du monde de Atsilout qui se revêtent du Tabour de AK vers le bas jusqu’à la Parsa générale, qui est la Parsa qui a été faite au Khazé des Nekoudot de SAG (Point 66), sont l’ensemble de Atsilout. Et l’ensemble des trois mondes BYA se trouvent de la Parsa vers le bas (Point 67-68).

 

187) C’est exactement de la même façon que chaque degré particulier dans chacun des mondes ABYA se divise en Roch et ABYA, même pour Malkhout de Malkhout de Assiya, car elle contient Roch et Gouf.

 

* Le Gouf se divise en Khazé, Tabour, et Sioum Raglin

 

* la Parsa, sous Atsilout de chaque degré, se trouve au niveau de son Khazé et termine Atsilout

 

* de Khazé jusqu’au Tabour, c’est Briya du degré, qui est le point où le Tabour se termine

 

* de Tabour vers le bas jusqu’à son Sioum Raglin, c’est Yetsira et Assiya du degré.

 

Et selon les Sefirot, HGT jusqu’au Khazé sont considérées comme Atsilout ; les deux tiers inférieurs de Tifferet de Khazé jusqu’au Tabour sont considérés comme Briya ; NHY sont Yetsira et Malkhout est Assiya.

 

188) C’est pourquoi, Roch de chaque degré se réfère à Keter, ou Yékhida, ou au Partsouf Galgalta. Atsilout en lui de jusqu’au Khazé, se réfère à Hokhma ou la lumière de Haya ou au Partsouf AB. Briya, de Khazé jusqu’au Tabour se réfère à Bina ou à la lumière de Neshama ou au Partsouf SAG. Et Yetsira et Assiya, du Tabour et en bas, se réfèrent à ZON, aux lumières de Rouakh Nefesh, ou aux Partsoufim MA et BON. (Sefer HaIlan, schéma 3 et suivants, comme chaque Partsouf se divise selon sa Behina).

 

 

 

 

 

Kabbalah Library

Cours en ligne

kabbannerqc

Partagez sur